NOUVELLE ÉMISSION DÉCO AVEC SOPHIE FERJANI ET EMMANUELLE RIVASSOUX

0

Chaque année, presque 2 millions de tonnes de meubles sont jetées en France mais aujourd’hui, la tendance est au recyclage. C’est même devenu le nouveau crédo en déco ! Désormais, rien ne se perd, tout se récupère pour créer du mobilier et des objets aussi étonnants qu’esthétiques !

 “Redesign : sauvons les meubles !” est une compétition à l’esprit bon enfant dans laquelle 2 équipes de designers s’affrontent pour relever le défi lancé par une famille : redécorer entièrement une pièce, à partir de mobilier de “récup”, avec un budget maximal de 150 € !

Chacune à la tête d’une équipe composée de deux designers, Sophie Ferjani et Emmanuelle Rivassoux ne disposeront que de trois jours pour proposer un projet de décoration et donner une nouvelle âme à une pièce de la maison. Les deux équipes pourront piocher quelques éléments de mobilier chez la famille mais pour mener à bien leur projet, il leur faudra se débrouiller pour faire de bonnes trouvailles dans une déchetterie !

Pendant trois jours, les deux équipes travailleront séparément dans un atelier. Puis, la famille découvrira les deux projets de décoration proposés par les équipes. Mais son choix devra rester secret ! Quelques jours plus tard, ce sont en effet les designers eux-mêmes qui découvriront le projet gagnant, installé chez la famille.

L’Upcycling, c’est quoi ?

“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” ! Cet aphorisme que l’on prête à Lavoisier prend tout son sens dans le concept d’upcycling.

L’upcycling, c’est donner une nouvelle vie à des objets du quotidien qui étaient prêts à être jetés : un vieux coffre à jouets devient un meuble à chaussures unique et pratique, des woks se transforment en lampes designs, une valise se métamorphose en étagère, … C’est de la réutilisation intelligente, une forme de recyclage haut de gamme, à la fois sophistiquée et inspirée qui s’inscrit dans une approche artistique. Il s’agit pour les artistes de la récupération de réinterpréter la matière pour la métamorphoser, de transcender un objet déchu pour lui rendre sa dignité tout en le détournant de son usage initial.

Le concept est apparu dans le milieu des années 1990 grâce à Reiner Pilz. Il déplore alors que la société recycle ou détruise tout avant même de réfléchir à un moyen de redonner de la valeur aux objets considérés usés ou usagés. L’upcycling ne touche pas à l’intégrité de la matière contrairement au recyclage : il n’y a ni transformation chimique, ni compostage, ni fusion. L’upcyclage améliore, ou maintient, la qualité alors que le recyclage permet d’obtenir une qualité équivalente, parfois inférieure. L’upcycling ne consomme donc pas autant d’énergie et de ressources naturelles que le recyclage. Et enfin, l’upcycling relève d’une production artisanale confidentielle alors que le recyclage se pratique à grande échelle de manière industrielle.

Presque toutes les matières peuvent, à priori, être upcyclées, c’est une question d’imagination et de talent, l’objectif étant d’établir un mode de consommation intelligent pour préserver notre planète. C’est ainsi que l’on peut upcycler le carton, le caoutchouc, l’aluminium, l’acier, le plastique, les textiles…

Partager.

Répondre