Quel éclairage pour quelle pièce ?

0

Les effets de la lumière sont bien connus sur notre organisme et notre humeur. C’est pourquoi, le choix de l’éclairage, au-delà de son aspect fonctionnel et décoratif, s’avère judicieux d’autant plus sous nos latitudes.

L’erreur la plus répondue consiste à se contenter d’un éclairage central dans chaque pièce alors, qu’au contraire, l’objectif est de multiplier les points lumineux pour varier les ambiances selon le moment de la journée. Le variateur s’avère l’option idéale car il permet d’adapter l’éclairage aux besoins du moment ; Il permet de passer de la lumière intense à la lumière tamisée en une seconde. Par ailleurs, l’éclairage peut se piloter via un smartphone ou une tablette reliés en wifi ou en bluetooth ; L’ampoule connectée participe à rendre votre éclairage intelligent en réglant la luminosité à volonté, en programmant la lumière comme réveil matin, pour s’endormir en lumière, pour simuler une présence … Cette technologie, associée à des ampoules colorées, permet de choisir la couleur de l’ambiance lumineuse au gré des envies. Certaines ampoules sont capables de détecter le smartphone pilote dès l’arrivée dans la maison et de s’allumer automatiquement.

Le salon, pièce à vivre, requiert un éclairage modulable. Lorsqu’il s’agit de moments de détente, de lecture, on choisira une lumière douce et à contrario, une lumière plus vive pour recevoir des invités, par exemple.

Un spot orienté vers un tableau ou des objets déco participe à leur mise en valeur. Les petites lampes sur pied, déclinées en divers design, formes et couleurs apportent une touche de lumière mais également de décoration.

La luminosité est essentielle dans la cuisine de façon à pouvoir préparer le repas. Toutefois, pour éviter une lumière centrale trop intense, installez des sources lumineuses sous l’évier, le plan de travail et la hotte. Préférez une source plus douce au dessus du coin repas.

L’éclairage indirect ou les lampes de chevet sont à privilégier pour la chambre, dédiée au repos. Ils sont sources d’ambiances plus cosy, propices à l’endormissement. La lumière directe est à utiliser en éclairage général pour les activités de ménage ou d’habillage si vous ne disposez pas d’un dressing.

Si vous avez la chance d’avoir un dressing, ne négligez pas son éclairage. Ce dernier doit effectivement vous permettre d’obtenir un rendu des couleurs pour un meilleur choix de vos vêtements chaque matin.

Pour la salle de bains, on optera pour une lumière d’une puissance moyenne et douce. L’idéal est de compléter par des spots situés au-dessus ou de chaque côté du miroir.

Savoir choisir ses ampoules basse consommation

Les lampes basse consommation sont désormais dans nos foyers. Encore faut-il savoir lire les nouvelles étiquettes.

La puissance et la consommation d’énergie d’une ampoule sont définies par les watts. Le lumen permet de mesurer son intensité lumineuse.

Outre ces unités de mesure, vérifiez l’indice de rendu des couleurs (IRC) qui doit être supérieur à 90 pour restituer correctement la couleur des objets éclairés.

La température des couleurs est exprimée en degrés kelvin. On distingue les teintes chaudes (mesure inférieure à 3200 °K) et au-dessus les teintes froides. A partir de 6400 °K, on parle de lumière très froide (proche de la lumière du jour).

Une teinte chaude produit une lumière déclinée en jaune pour une atmosphère chaleureuse, propice à la relaxation. Une teinte froide procure une lumière dans les tons bleus (à privilégier pour une ambiance tonique et stimulante).

Texte : CHRISTINE MOREL
Photos : © FOTOLIA

Partager.

Répondre