Une salle de cinéma chez soi !

0

C’est le rêve de tout cinéphile : avoir sa propre salle de cinéma à la maison ! Si vous songez à sauter le pas et accorder une place particulière au 7e art, suivez ces quelques conseils ! La séance pourra alors commencer…

L’aménagement de la pièce

La pièce idéale pour aménager sa salle de cinéma sera la plus éloignée de l’agitation de la maison : mezzanine, sous-sol, garage… S’il n’y a pas vraiment de grandeur de salle idéale ou standard, il faudrait que la pièce respecte une proportion rectangulaire avec une longueur de 30 % supérieure à la largeur. Une pièce suffisamment grande permettra d’installer deux rangées de fauteuils, avec un plancher en dénivellation pour plus de réalisme.

Fauteuils ou canapés ?

Si pour vous, le «Home-Sweet-Home» prime, alors privilégiez de larges canapés et fauteuils avec repose-pieds, moelleux à souhait.

Si c’est le «Cinéma» qui prévaut, vous pouvez essayer de vous équiper de véritables fauteuils de cinéma avec assise rabattable et ajustable en hauteur et accoudoirs équipés de porte-gobelets. Le dossier devra être à hauteur raisonnable, afin de ne pas couper le son venant de l’arrière.

L’éclairage

L’éclairage doit répondre à plusieurs objectifs : mettre en valeur la décoration de la pièce, assurer un éclairage d’ambiance et permettre la circulation des personnes en toute sécurité pendant la séance en disposant des rubans lumineux (LED) le long des plinthes, ce qui participe à l’ambiance «cinéma» de la pièce. Pour un éclairage très localisé, la mise en place d’un faux plafond facilite l’encastrement de spots LED.

Choisir son matériel

Téléviseur HD ou écran de projection… à vous de choisir ! La largeur de l’écran sera déterminée en fonction de la longueur de votre pièce et de la distance que vous pourrez mettre entre vos fauteuils et l’écran. Pour un son de bonne qualité, mieux vaut prévoir au minimum des enceintes au format 5.1. Les enceintes frontales peuvent être placées simplement à gauche et à droite de l’écran, sur une estrade, l’enceinte centrale posée au sol et orientée vers les spectateurs ou montée sur un pied pour enceinte.

Ces petits plus qui font la différence…

Le traitement acoustique est sans doute la partie la plus contraignante mais la plus importante. Il permet en effet d’optimiser le rendu sonore pour les spectateurs, mais également d’isoler la pièce pour ne pas être gêné par les bruits extérieurs ni déranger ses voisins lors de la projection des films. Pour une décoration stylisée, rien de tel que des affiches de cinéma. Ajoutez une note théâtrale à votre pièce en l’agrémentant avec un rideau de porte rouge qui améliorera l’isolation phonique. Les gourmands pourront installer une machine à pop-corn et un réfrigérateur pour stocker boissons et friandises. Pour aller plus loin, les amateurs de sensations fortes équiperont les fauteuils de vibreurs générant des vibrations lors des explosions et autres temps forts des films visionnés.

Avec la domotique, toute la pièce fait son cinéma !

Une fois équipé, pourquoi ne pas renforcer votre expérience avec la domotique ? En motorisant l’écran de projection, l’écran de cinéma s’anime en s’enroulant dans un caisson. Celui-ci est le plus souvent fixé au mur, mais peut s’intégrer dans le plafond pour une solution invisible et esthétique. De plus, vous pouvez regrouper sur une seule télécommande, une tablette ou un smartphone, l’écran de cinéma, vos stores motorisés, l’éclairage de la pièce et même les applications audio/ vidéo. Sans bouger de votre fauteuil, vous créez l’ambiance idéale… L’utilisation de variateurs d’intensité ou d’ampoules connectées, permet de tamiser progressivement la lumière ambiante en début de séance, jusqu’à extinction complète, afin de préparer l’oeil des spectateurs avant la projection. Passé le générique de fin, on augmente progressivement l’intensité lumineuse, pour ne pas être agressé brutalement par une lumière trop vive.

Partager.

Répondre