L’heliconia psittacorum

0

Ce balisier nain très ornemental appartient à la famille des Héliconiacées. Cette variété exotique est très répandue aux Antilles où elle est aussi connue sous le nom de « Z’ié a crab ». Dans les îles anglaises proches on la nomme « Parakeet Flower », « Parrot’s Plantain », « Parrot’s Beak ».

La plante qui se plait en zone humide et dans des sols riches est endémique d’Amérique Tropicale. On la retrouve dans les Caraïbes, à la Jamaïque, à Porto-Rico, en Floride.

Développement

A croissance rapide et rhizomes rampants l’heliconia Psittacorum peut s’élever entre un 1 mètre et 1.20 mètre et former de beaux massifs en pleine terre. En fleur quasiment toute l’année, le genre comprend près de deux cent espèces dont des hybrides et des cultivars, certains se trouvant dans les îles du Pacifique. Appréciant mi ombre, soleil et lumière, ses bractées à la base de feuilles vertes, glabres, longues et pointues sont portées par de hautes tiges au bout desquelles les fleurs aux teintes vives ont des pétales courbes dont celui du bas se prolonge par une pointe d’environ 5 cm. Les fleurs peuvent être de couleur jaune, orange, ou bicolores avec des teintes vert et rose pâle ou rouge vif et jaune clair comme la variété « Parrot’s Beak Lady Di » présente à la Dominique.

Ces fleurs dans lesquelles les colibris se désaltèrent, portent des graines charnues nommées les drupes. D’abord jaunes pâles, elles deviennent bleu foncé à maturité.

Plantation

On peut semer les drupes à maturité, en les scarifiant et les faisant tremper une journée dans l’eau, ou diviser les rejets prélevés s’ils ont suffisamment de racines et les planter dans un mélange de charbon de bois, d’humus et de terre de bruyère. Le psittacorum se plait aussi en pot, il est préférable, à la fin de la floraison de couper les tiges florales. Les fleurs très décoratives se retrouvent dans les bouquets de fleuristes où elles peuvent tenir jusqu’à 2 semaines.

Maladies

Le plant est sensible aux cochenilles et aux araignées rouges si l’atmosphère est trop sèche.

QUELQUES VARIETES

– H.P Choconiana, vigoureux et prolifique se plait au soleil comme en mi ombre. Ses fleurs sont oranges et jaunes avec des macules vertes aux extrémités, cette variété très rustique demande peu d’attention une fois poussée.
– H.P Spathocircinata Orange Torch, est un bel hybride de Psittacorum L.f. x h Spathocircinata Aristeguieta à fleurs oranges et longues, à collectionner.
– H.P Golden Torch, offre des fleurs d’un jaune soutenu.
– H.P Andromeda, ses fleurs d’un rouge/orangé éclatant sont soulignées d’un trait argenté.
– H.P Tortuga, alterne des teintes orangées aux extrémités tachetées de noir et crème et aux pointes d’un rose soutenu.
– H.P Lady Di, hommage à la Princesse Diana, ce plant porte des bractées alternant rouge foncé et jaune crème, bandes vert foncé et pointes blanches.
– La variété hybride H.P Lady Di a des fleurs plus petites et un beau feuillage vert strié de jaune.
– H.P Schumanniana, ses fleurs jaunes soulignées d’un point noir ont les bouts couleur rouge/orangé.

Le nom d’Heliconia Psittacorum fait référence au Mont Grec Helicon, lieu sacré où se réunissaient les neuf Muses Piérides qui y jouaient de la musique, dansaient et faisaient leurs ablutions. Psittacorum vient du latin psittacus (perroquet).

 

Partager.

Répondre