Réaliser un potager en carrés

0

Vous souhaitez cultiver des légumes et des plantes aromatiques dans votre jardin et avoir le plaisir de les cuisiner par la suite. Sachez que vous pouvez concevoir votre propre potager même sur un petit espace voire sur votre terrasse ou votre balcon.

Le potager en carrés constitue une excellente solution économique pour bénéficier de produits frais à tout moment ; Il peut se concevoir en version surélevée pour jardiner debout et ainsi devenir accessible aux personnes à mobilité réduite ou encore aux personnes âgées.

Le châssis du potager peut être réalisé par 4 planches de bois de 1,20 m de long et d’une hauteur de 20 à 30 cm fixées bord à bord. Il est important de choisir un bois résistant aux rayons du soleil et à la pluie mais non traité par des produits chimiques pour obtenir des légumes sains. Cette bordure peut également être constituée de végétaux, de grosses pierres, de rondins …

Ensuite, le carré de 1,20 x 1,20 m est quadrillé, avec des tasseaux ou des graviers, de façon à obtenir 16 petits carrés de 30 cm à chacun. Cette méthode permet de produire 16 légumes différents en petite quantité afin de limiter le gaspillage. Ces carrés peuvent être, bien sur, de différentes dimensions pour produire une plus grande quantité de votre légume préféré.

Pour réaliser la base du carré, préférez des planches ajourées qui laisseront passer l’air. Posez un feutre de jardin au sol (ou dans le fond du bac, s’il est surélevé) et le long des planches qui maintiendra le terreau dans le carré. Remplissez l’espace d’un terreau de potager, plus riche en substrat qu’un terreau ordinaire.

Apportez une note de fantaisie en installant des espèces grimpantes le long d’un treillis installé sur un des côtés du potager et d’autres variétés retombantes le long des planches formant le carré principal.

Les bonnes associations de légumes pour un potager productif

La liste est longue mais le principe consiste à reproduire les conditions naturelles qui vont permettre une croissance optimale de chaque légume. Certains légumes n’ont vraiment aucune affinité et ne doivent pas cultivés à proximité sous risque de ne pas se développer.

Voici quelques pistes :

– Les légumineuses (pois, fèves) améliorent la croissance des autres légumes, excepté pour la famille des oignons, ail et échalotes. Par contre, ces derniers associés à la carotte, se protègent mutuellement de leurs insectes nuisibles respectifs.

– La tomate apprécie le radis et le basilic (mais pas la courgette).

– Les salades, les plantes aromatiques et les choux offrent un mariage réussi.

– Les fleurs attirent les insectes pollinisateurs et les oiseaux. Associées aux légumes, leur fructification n’en sera que plus active.

Une astuce : Le semi de carottes met du temps à germer alors que les radis poussent très rapidement. Combinez les deux en les plantant en même temps dans le même carré pour un gain d’espace.

Une culture bio

Si vous respectez les bonnes associations de légumes et utilisez un terreau approprié, vous vous rendrez rapidement compte que vous n’avez aucun besoin de produits chimiques pour profiter de la croissance de vos légumes. L’odeur dégagée par certains légumes ou plantes s’avère efficace pour repousser les insectes nuisibles, les parasites et ainsi limiter les maladies. Jouez la carte du bio sur toute la ligne en privilégiant les engrais verts et le compost. Autre atout du concept ; Il permet de limiter l’apport en eau grâce à sa délimitation.

La rotation des cultures

Il est conseillé de ne pas cultiver la même famille de légumes dans le même carré plus de trois fois de suite. Chaque légume puise des éléments nutritifs particuliers, ce qui à long terme, peut provoquer un appauvrissement du sol et ainsi conduire à une production de légumes moins conséquente.

Texte : C. MOREL
Photos : ©  FOTOLIA

Partager.

Répondre