Le style Alfredus, Entre discrétion et maîtrise

0

Cet artiste aux multiples facettes décline son oeuvre au travers d’univers multiples, influencé par l’atmosphère et la culture antillaise, laissant voguer son inspiration au gré de ses voyages, s’enrichissant de la culture des divers artistes qu’il rencontre.

Si aujourd’hui Alfredus est reconnu pour ses toiles, il a tout d’abord pratiqué le Street Art durant ses dernières années de lycée. Il quitte la Guadeloupe le temps d’une parenthèse métropolitaine pour intégrer l’Ecole de communication visuelle de Bordeaux.

Ses premières toiles sont présentées au public guadeloupéen en 2009 lors de l’exposition « FLUX MUSICAL », suivie d’une autre exposition à Sydney en 2010. Il produit ensuite la collection « SOUS MARINE », un univers apprécié de cet artiste passionné de surf, dont les toiles sont époustouflantes de réalisme. Il participe ensuite à une exposition itinérante en Californie en 2017.

En parallèle de ses oeuvres sur toile, Alfredus collabore à la création de la marque de UKA qui reproduit les oeuvres de street artistes antillais sur des T-shirts.

Alfredus s’est vu confier la réalisation d’une installation sur une parcelle de la commune de Sainte-Anne (située entre l’Hôtel de Ville et l’église) à l’initiative de l’EPF, l’établissement Public Foncier de Guadeloupe.

Le public sera amené à découvrir des fresques conçues telle une passerelle entre la Guadeloupe et l’Afrique au travers de tribus Africaines telle que les Dogons (issue du Mali) reconnus pour leur richesse culturelle. Ce projet prévoit également la création d’un jardin partagé. Le site sera ouvert au public début juin. Le jardin créole partagé sera ensuite géré par des associations locales afin que la population puisse s’approprier l’espace.

Alfredus prépare, en parallèle, cette même opération dans la commune de Capesterre à Marie-Galante avec le collectif 4KG de la Basse Terre. Les approches de chaque artiste y sont associées dans l’objectif de retranscrire l’esprit de Marie-Galante.

Alfredus ne s’attache à aucune technique particulière, jugeant d’ailleurs que la maîtrise d’une technique compromet la spontanéité d’un geste et entrave les possibilités de découvertes accidentelles. Il utilise à l’envi la bombe aérosol, la peinture à l’huile, acrylique et le couteau.

Sa démarche artistique actuelle émane d’une thématique principale intitulée LA MATRICE DU MÉTISSAGE ; Une série de portraits d’artistes, chanteurs, musiciens et compositeurs dont les influences sont multiples et diverses. Les portraits sont réalisés à la bombe aérosol, à la peinture à l’huile et acrylique.

Ensuite, son travail sur la Synesthésie (l’éveil des sens) s’inscrit dans le prolongement de LA MATRICE DU METISSAGE. Il s’agit d’une peinture abstraite qu’Alfredus a nommée LES PARTITIONS DE COULEURS, où la peinture converge avec la musique. L’artiste entend les couleurs ; À l’écoute d’un morceau de musique, il retranscrit le genre musical en toile abstraite, de manière libérée et spontanée à l’aide de bombes aérosol, d’huile, d’acrylique et de couteaux, saisissant l’essentiel des vibrations sonores.

Alfredus sera présent à la POOL ART FAIR qui se déroulera sur le terminal de croisière à Pointe-à-Pitre les 22, 23 et 24 juin où il y présentera ses dernières oeuvres.

Côté projets, Alfredus souhaite exporter son travail à l’international et pourquoi pas s’essayer à l’enseignement de la peinture. Si l’artiste avoue ne pas être à l’aise pour s’exprimer oralement, il apprécie le fait de transmettre ses connaissances, conscient que la peinture fut un bon moyen d’apprendre à décoder ses émotions et de s’ouvrir au monde. Avis aux recruteurs !

www.alfredus.com – contact@alfredus.com

Texte : C. MOREL – © SIMAX COMMUNICATION

Partager.

Répondre