Bien choisir ses portes et fenêtres

0

Au-delà du simple critère esthétique, les portes et fenêtres doivent s’avérer performantes et sécurisées. Aussi, vaut-il mieux vous intéresser aux matériaux et au type de vitrage proposés sur le marché pour faire le bon choix.

Choisir de remplacer les fenêtres de sa maison permet d’améliorer le confort thermique et acoustique de vos espaces de vie, et ainsi de gagner, au quotidien, en luminosité et en confort. Choisir une porte résistante permet de sécuriser votre habitation en optant également judicieusement pour les bons accessoires que constituent les poignées et les charnières. Le choix de vos ouvertures ne doit pas se faire à la légère car l’investissement est assez conséquent et ainsi ne se prête pas à un renouvellement fréquent. Qu’elles soient en bois, en aluminium ou en PVC, de dimensions standard ou sur mesure, vos ouvertures contribuent fortement au style de votre maison. A vous de jouer pour améliorer votre confort et embellir votre domicile !

Des matériaux à votre mesure

L’aluminium s’adapte à toutes les dimensions par sa légèreté. Il offre d’excellentes performances car il est résistant aux intempéries et très simple d’entretien. Le PVC dispose d’une bonne durabilité, étant imputrescible et résistant aux rayons du soleil. Ces deux matériaux bénéficient d’un entretien simplissime (par le passage d’une éponge humide). Le bois est toujours bien présent pour son aspect naturel, chaleureux et isolant. Seule ombre au tableau, son entretien indispensable et plus ou moins fréquent selon son exposition au soleil et à la pluie. Il existe également des profilés mixtes en bois/aluminium ou bois/PVC pour concilier la résistance et la tenue des couleurs de l’aluminium ou du PVC en extérieur pour un design épuré et l’authenticité du bois qui apporte un cachet complémentaire à l’intérieur.

Des couleurs pour toutes les envies

Au-delà des caractéristiques techniques de ces matériaux, de nombreuses couleurs et textures sont disponibles pour apporter un nouvel éclat à votre habitat. La teinte choisie pour l’intérieur peut être similaire ou en contraste avec celle de l’extérieur, pour répondre à toutes les envies et s’adapter à tous les styles architecturaux. Le petit plus tendance : la bi-coloration permet de conserver des profilés blancs à l’intérieur de la maison (plus faciles à intégrer dans la déco), et des châssis de couleur à l’extérieur pour offrir une nouvelle jeunesse à votre façade.

Deux méthodes de pose

Pour profiter pleinement des performances de votre nouvelle fenêtre, la pose doit de préférence être réalisée par un professionnel. Il y a deux grandes façons de procéder : la dépose totale de l’existant ou la pose en rénovation. Pour conserver un clair de jour identique (la proportion des surfaces de vitrage par rapport à la taille totale de la fenêtre) et une étanchéité optimale, privilégiez la dépose totale pour faire place au nouvel équipement. La dépose totale consiste à retirer entièrement votre ancienne fenêtre, y compris le dormant (la partie fixe scellée au mur). Lors d’une pose en rénovation, le dormant de la fenêtre existante reste en place à condition d’être en bon état. La nouvelle fenêtre sera alors posée directement sur le bâti existant, sans travaux complémentaires, mais cette option crée des surépaisseurs et réduit le clair de jour.

Les formes les plus courantes

En choisissant un matériau très modulable, vous pourrez ainsi disposer de menuiseries qui s’ouvrent en fonction de vos contraintes et de vos envies, tout en s’adaptant aux formes de vos ouvertures.

La fenêtre rectangulaire composée d’un ou de deux vantaux, est incontestablement le modèle le plus utilisé dans les maisons et les appartements. Moins fréquente, la fenêtre triangle est souvent employée pour créer des ouvertures au niveau de la toiture afin d’apporter de la lumière dans les endroits les plus exigus et moins faciles d’accès. Très design, la fenêtre ronde, également appelée oeil de boeuf, s’ouvre le plus souvent en basculant ou en oscillo-battant. Enfin, la fenêtre cintrée se rapproche de la fenêtre rectangulaire avec un arrondi sur la partie haute, ce qui apporte un supplément de lumière à la pièce et une touche d’originalité.

Ouverture à la française

Le modèle à la française est le type d’ouverture le plus répandu dans nos logements. Les battants de la fenêtre s’ouvrent vers l’intérieur de la pièce grâce aux charnières installées sur les côtés non-ouvrants. Pratique, ce système assure une étanchéité maximale et apporte une très bonne ventilation à l’intérieur de la pièce avec la possibilité de s’ouvrir complètement. Déconseillés dans les petites pièces, les principaux inconvénients des ouvrants à la française sont l’encombrement des vantaux ouverts et l’espace de débattement qui doit rester entièrement libéré. A l’inverse, avec le système d’ouverture « à l’anglaise », les vantaux s’ouvrent vers l’extérieur de la maison, ce qui permet un gain de place à l’intérieur quand la fenêtre est ouverte.

Ouverture oscillo-battante

L’ouvrant oscillo-battant combine deux systèmes d’ouverture entièrement indépendants afin de profiter des avantages des deux systèmes, et de ne pas être pénalisé pour leurs inconvénients respectifs. Avec l’ouvrant abattant, les charnières sont placées au niveau de la partie basse de la fenêtre et l’ouverture se fait par le haut, en basculant à l’horizontale (ouverture d’environ 10 à 15 cm vers le plafond ou à vers le sol si le dispositif est inversé). Très fonctionnel notamment dans les petites pièces, ce système est souvent utilisé dans la salle de bains car il permet d’aérer facilement la pièce sans devoir ouvrir complètement. Dans la chambre, choisir une ouverture oscillo-battante permet par exemple de dormir la fenêtre entrouverte en toute sécurité, tout en conservant un apport de luminosité optimal durant la journée en jonglant avec le dispositif oscillant et celui de l’ouvrant à la française.

Ouverture coulissante

Dans la cuisine, les ouvrants peuvent être gênants notamment lorsque le robinet est placé devant la fenêtre. L’ouvrant coulissant a l’avantage de ne prendre aucune place lors de son ouverture. Chaque ouvrant glisse sur son axe, les deux vitres se superposent et offrent ainsi deux ouvertures indépendantes sans encombrer l’espace.

La porte-fenêtre coulissante, ou baie coulissante, peut donner accès directement sur le jardin, la véranda ou le balcon, et l’aération à l’intérieur peut être minimale ou maximale en variant l’ouverture des vitres.

À chaque pièce son vitrage

Une fois le modèle choisi, il faut également se poser la question de la nature du vitrage. Le succès du double vitrage vient de l’air immobilisé entre les deux vitres qui le compose et se révèle être un excellent isolant thermique et phonique. Des systèmes à triple vitrage existent également pour des besoins en isolation plus importants. Pour ne plus entendre passer les voitures et réduire efficacement le volume sonore de l’extérieur, deux paramètres sont à prendre en compte : l’épaisseur de chaque vitre composant le double vitrage et l’espace entre les deux vitres. L’idéal, pour mieux s’isoler du bruit est un double vitrage asymétrique : l’une des vitres doit être plus épaisse que l’autre. C’est le coefficient Rw qui permet de renseigner sur l’isolation acoustique d’une fenêtre.

Très apprécié dans nos départements, compte-tenu du fort ensoleillement, un vitrage avec un traitement spécifique de protection solaire permet de renvoyer la chaleur excessive et de conserver de la fraîcheur à l’intérieur de la pièce sans se priver de la luminosité.

L’Uw caractérise le niveau d’isolation thermique de la fenêtre, et le Sw, ou facteur solaire, sa capacité à laisser passer la chaleur solaire. Plus l’Uw est faible, plus la fenêtre est isolante. Plus le Sw est élevé, plus le soleil pénètre dans la pièce. Enfin, une sélection de vitrages déco permet de personnaliser à l’envi. Pour la salle de bains, préservez votre intimité sans assombrir les lieux avec un vitrage dépoli par exemple. Dans la cuisine, vous pouvez également agrémenter les vitrages de petits bois afin de reproduire un effet « petits carreaux ».

Sécuriser une fenêtre

Si vous avez des enfants en bas âge, limitez le risque de chute en privilégiant les ouvertures oscillo-battantes qui permettent d’aérer sans risque et offrent un rendu très esthétique. Pensez aussi aux poignées à clé ou aux entrebâilleurs qui limitent l’ouverture.

Pour plus de sécurité, optez pour un vitrage feuilleté qui offre une résistance renforcée aux impacts et aux tentatives d’effraction. Les films intégrés dans le vitrage retiennent les éclats de verre en cas de casse et limitent ainsi le risque de blessure. Mais le vitrage ne constitue pas le seul élément important pour sécuriser une fenêtre, le ferrage y participe également. La plupart des intrusions se font d’ailleurs par dégondage de la fenêtre plutôt que par bris de glace. Lors de la fermeture, les galets s’enchâssent dans les gâches et assurent le placage de l’ouvrant sur le dormant. Plus les points d’ancrage sont nombreux, plus les tentatives d’effraction sont difficiles et la sécurité renforcée.

TEXTE : C. TELLIER – C.MOREL – © PHOTOS : SHUTTERSTOCK, DR

Partager.

Répondre