Gagnez en fraîcheur

0

De nombreux moyens permettent de bénéficier d’un air plus frais dans nos maisons ou bureaux et ainsi d’améliorer notre confort au quotidien.

La RTAA DOM, applicable dans les départements de Guadeloupe et Guyane, vise, entre autres, à réduire la consommation énergétiques des bâtiments tout en maintenant un confort thermique des occupants. La Guadeloupe et la Martinique ont mené une démarche locale en ces sens et disposent chacune d’une réglementation spécifique (RTM et RTG). Elles ont toutes deux pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments en s’appuyant sur les spécificités locales.

Les solutions à adopter diffèrent selon l’habitation. Sachez, par exemple, que le recours à la climatisation n’est pas systématique si vous disposez d’une bonne isolation et d’une ventilation naturelle. Une maison construite dans le respect de la réglementation régionale ou de la RTAA DOM permet d’économiser jusqu’à 50 % d’énergie, de limiter les émissions de CO2 et de réduire également les nuisances sonores.

Les protections face au soleil

Les volets pleins, au-delà de l’aspect sécuritaire, constituent une excellente barrière thermique et phonique cependant ils occultent la lumière naturelle. Ceux dotés de lames orientables en bois ou en alu permettent de moduler la luminosité tout en laissant entrer l’air. Les baies vitrées peuvent être protégées par un brise-soleil orientable doté de lames verticales ou un film solaire qui laissent entrer la lumière tout en protégeant des UV. Les volets à isolation thermique sont destinés à repousser la chaleur. Ils permettent de maintenir une température ambiante et limiter ainsi le recours à la climatisation. Ils sont proposés en battants ou roulants Contrairement au volet standard constitué d’un seul matériau (bois, PVC ou alu) qui laisse s’accumuler la chaleur qui pénètre ensuite dans la pièce, le volet isolant est composé de deux panneaux en alu ou PVC entre lesquels est placé un matériau isolant de type mousse polyuréthane. Le gain de température dans une pièce est estimé à – 5° C grâce à ce type de menuiserie extérieure. Les volets roulants avec lames orientables sont un excellent compromis entre le volet roulant et le brise-soleil. Ils fonctionnent en position fermée ou avec les lames orientées pour conserver la luminosité naturelle. Cet équipement peut être doté de capteurs ou d’un automatisme.

Les stores

Les rayons du soleil, outre la chaleur qu’ils procurent, provoquent également des détériorations sur le mobilier et les tissus d’ameublement. Pour y remédier, les stores intérieurs (à lamelles, plissés, bateau, en bois, en alu, en tissu, manuels ou motorisés) constituent une alternative toutefois plus esthétique qu’efficace mais car seuls les modèles thermo-réflecteurs permettent de renvoyer les rayons du soleil. Les stores extérieurs protègent efficacement et apportent ombre et fraîcheur pour profiter d’un balcon ou d’une terrasse à l’abri du soleil tout en préservant en partie la luminosité. Les modèles proposés sur le marché sont variés tant en termes de matériaux, de coloris ou d’options (motorisés, avec télécommande, dotés de capteurs pour se fermer automatiquement en cas d’intempérie, connectés à un système domotique …). La pose d’un store extérieur représente certes un investissement mais cet équipement est évolutif (sa toile peut être remplacée, il peut être motorisé par la suite …).

Le choix de la couleur

Plus qu’une considération esthétique, le choix du coloris, qu’il s’agisse de la toiture, des stores, des volets, des murs …, influe considérablement sur la protection solaire ; Les couleurs sombres absorbent les rayons du soleil alors que les teintes claires les réfléchissent et ainsi chauffent beaucoup moins, offrant alors une meilleure protection.

La climatisation

Le recours à la climatisation s’avère le réflexe de chacun pour gagner en confort sous nos latitudes grâce à une régulation de la température dans l’habitation. Il faut toutefois comprendre qu’il s’agit d’un équipement énergivore et qu’il est essentiel de choisir un climatiseur performant afin de limiter la consommation en énergie et les émissions de gaz à effet de serre liées à son utilisation. La gamme des systèmes de climatisation est vaste. Les performances de ces équipements sont répertoriées par classes (de A à D) en fonction de leur rendement énergétique. La classe A annonce le meilleur rendement. A titre d’exemple, un climatiseur de classe D consomme environ 25 % de plus qu’un appareil de classe A. Plus le coefficient de performances (SEER) est élevé, plus l’appareil est économique et respectueux de l’environnement. Le SEER d’un climatiseur de classe A est supérieur à 5,10. Celui d’un classe A+++ est supérieur à 8,50. Le marquage Eurovent testé par des laboratoires indépendants garantit la fiabilité des performances annoncées par chaque fabricant. Les appareils dotés de la technologie Inverter sont réputés pour apporter un meilleur confort grâce à une température ambiante mieux régulée. Ils permettent également de réaliser une économie d’énergie de 30 % par rapport à un climatiseur classique car ils évitent les pics d’énergie à chaque déclenchement du climatiseur. EDF accorde une aide financière aux foyers qui choisissent de remplacer un climatiseur de plus de 3 ans par un appareil de classe A++ ou A +++ ou Inverter. La prime varie de 210 € à 400 € en fonction de la classe de l’appareil et de sa puissance. Elle est déduite de la facture du poseur.

Ces primes sont soumises à conditions :
– L’installation doit être effectuée par un professionnel agréé par la convention Climatisation EDF AGIR PLUS
– La souscription d’un contrat de maintenance de 3 années minimum

POUR UNE UTILISATION OPTIMALE D’UN CLIMATISEUR

– Assurez-vous que la pièce est bien isolée et totalement étanche sous peine de voir votre facture énergétique monter en flèche
– Climatisez uniquement avec les portes et fenêtres fermées
– Renouvelez l’air au quotidien d’une pièce climatisée (en veillant à l’éteindre pendant l’aération)
– Eteignez l’appareil lorsque la pièce est inoccupée
– Dépoussiérez les filtres chaque mois
– Réglez la température de – 5°C par rapport à l’extérieur
– Prévoyez un entretien annuel de l’appareil (à réaliser par un professionnel) afin de maintenir ses performances.

Avis aux parents ! Des climatiseurs pour chambres d’enfants avec des équipements adaptés (couleurs, motifs enfantins) sont disponibles sur le marché.

L’aération naturelle

Une bonne ventilation naturelle est un atout de taille pour bénéficier d’un confort thermique de qualité. Les persiennes ou jalousies sont à privilégier dans les pièces non climatisées car elles protègent du soleil tout en permettant la ventilation naturelle. L’installation de ventilateurs de plafond, peu onéreux et peu énergivore, permet de se passer de la climatisation.

Les ouvertures en chien-assis

Cette fenêtre de toit verticale en version oeil-de-boeuf ou à fronton, destinée aux combles, est préconisée dans nos régions à fort ensoleillement ; La majorité des rayons du soleil sont stoppés par la toiture sous réserve que cette dernière soit bien isolée. Le chien-assis permet de bénéficier d’une ventilation naturelle et d’une bonne luminosité.

Quelques travaux efficaces pour réduire l’accumulation de chaleur

La toiture représente l’élément qui laisse entrer le plus de chaleur. Son isolation, en complément d’une couleur claire, permet de bénéficier d’un logement plus agréable quel que soit le type de toiture (plate, en pente, avec ou sans combles). La toiture réfléchissante, procédé d’isolation par l’extérieur, limite les apports de chaleur en empêchant l’absorption des UV. Dans le cadre d’une construction, il est judicieux de prévoir des débords de toiture ou des auvents qui protègent les fenêtres des rayons directs du soleil. L’accumulation de chaleur sur les murs en façade ouest, les plus exposés à l’ensoleillement en après-midi, est efficacement réduite par le choix d’une peinture claire ou encore par la pose d’un bardage permettant la ventilation.

Prévoir des travaux d’isolation

Une isolation efficiente permet de gagner jusqu’à 5° C, participant à réduire la consommation énergétique de 20 % mais également à limiter les nuisances sonores (en atténuant le bruit de la pluie sur la toiture, par exemple) ; EDF incite les foyers à isoler les habitations en attribuant une aide financière.. Ces travaux doivent être effectués par un poseur agréé dont la liste est disponible sur le site www.edf.gp. Le montant de l’aide attribuée par EDF vient en déduction de la facture du professionnel.

Chaque ménage a accès à deux types d’aides AGIR PLUS d’EDF cumulables :
– Isolation des combles & toitures : Prime de 8 € TTC/m2 : Isoler 125 m² de toiture permet de bénéficier d’une prime de 1 000 € TTC.
– Isolation des murs : Prime de 4 € TTC/m2 : Isoler 20 m2 de mur exposé au soleil permet de bénéficier d’une prime de 80 € TTC.

Le cumul des deux offres des exemples ci-dessus permet d’obtenir une aide financière totale de 1 080 €.

Texte : C. MOREL

Partager.

Répondre