Les toitures : protection & durabilité

0

La corrosion des toitures en tôle, les soucis d’étanchéité des toitures terrasses planes risquent d’altérer leurs performances techniques et réduire leur durée de vie. Evaluer les risques et bien choisir son système de protection sont la garantie d’une meilleure durabilité des toits antillais.

Les toitures tôles

L’acier est apprécié par les architectes et maîtres d’ouvrage pour sa légèreté, sa parfaite homogénéité mais il a un seul point faible, il se corrode. La tôle en couverture est le produit phare sous nos climats. Elle allie à sa légèreté des propriétés exceptionnelles et des atouts économiques incontestables. La tôle possède une bonne résistance à la traction, une excellente aptitude à la déformation et une bonne soudabilité.

La corrosion atmosphérique sous les tropiques

La corrosion en climat tropical pose de sérieux problèmes quant à la durabilité de nos toitures. Deux phénomènes altèrent les toitures en tôle ; la corrosion et les variations climatiques.

La densité du soleil et les pluies diluviennes ont de fâcheuses incidences sur nos toitures ! Le relief accidenté donne lieu à une grande variété de microclimats, la température en moyenne restant assez élevée. La lutte de la corrosion a été envisagée par de nombreux professionnels. Des solutions intéressantes ont été trouvées pour prolonger la durabilité de nos toits. Il est à noter que la majorité des problèmes de corrosion qui se posent sous nos climats sont liés à une mauvaise maintenance de la part des utilisateurs et non à la qualité des matériaux.

Des revêtements de protection

La protection initiale ne soulève pas de difficultés particulières puisqu’elle est réalisée dans de bonnes conditions en usine (peintures au four). On réalise une préparation de surface en l’appliquant soigneusement dans les règles de l’art. Mais l’usure du temps et les conditions athmosphériques (pluies, UV) ont vite tendance à altérer les revêtements entraînant la mise à nu du support. Celui-ci va donc vite se corroder. Il est alors plus qu’urgent de repeindre les tôles dénudées. Du fait du fort taux d’humidité dans l’air, il se forme rapidement une couche de rouille sur la surface de l’acier. Nous savons maintenant que la protection a une durée de vie limitée, lorsque les effets de la corrosion font leur apparition il est important de les éliminer complètement avant de procéder à un remplacement complet de la couche protectrice. En général, il est préférable d’appliquer 2 couches de peintures Acrylique anticorrosion Spécial Toitures en phase aqueuse après la préparation du support (lessivage, traitement ponctuel de la corrosion…).

Protection de la corrosion par peinture

Aujourd’hui, on trouve aussi sur le marché des peintures anticorrosion et thermorégulatrice qui vont protéger les toitures de la rouille et diminuer fortement la température de la tôle (abaissement de 15°c sous la tôle entraînant une réduction de 4° environ de la température à l’intérieur de l’habitation). Du confort en plus et des économies de climatisation pouvant aller jusqu’à 25%. Conseil avisé : Il est donc nécessaire d’employer des peintures de haute performance tropicalisée et en épaisseur suffisante. Les systèmes à deux couches peuvent résister au moins dix ans et protéger durablement votre toiture. Comme vous l’aurez compris, une toiture en tôle ne résiste pas indéfiniment au temps. Il est important de choisir un bon matériau en toiture et d’apporter un soin particulier à sa protection initiale compte tenu des difficultés de l’élimination des produits de corrosion et de la remise en peinture.

Une étanchéité à toutes épreuves

Le deuxième phénomène de vieillissement accéléré est la perte d’étanchéité entre les différents éléments en tôle due aux variations thermiques. En effet, une toiture peut monter à des températures de plus de 60-70°C, et il n’est pas rare qu’une pluie vienne refroidir l’ensemble contractant ainsi le matériau, et ce phénomène est suivi d’une nouvelle période ensoleillée entraînant une nouvelle dilatation de la tôle. Après quelques années, il est possible que les liaisons des différents éléments ne soient plus étanches. Il est donc temps de traiter ces points spécifiques en appliquant une peinture étanche Spécial Toitures accompagnée d’une bande armée marouflée dans cette même peinture. On applique par conséquent des quantités importantes de peinture étanche afin d’assurer une étanchéité résistante et flexible malgré les contraintes de contraction et de dilatation de l’ouvrage en acier. En général on applique des peintures acryliques en phase aqueuse très spécifiques. Il faudra tout de même s’assurer que la pente du toit soit inclinée de plus de 5% afin de ne pas avoir de poche de rétention d’eau. Petit conseil avisé : La réalisation de l’étanchéité de la toiture sera l’occasion de vérifier les fixations, de les resserrer si besoin voire même de les changer puis d’appliquer une bande armée avec la peinture d’étanchéité car certaines infiltrations arrivent aussi par cet endroit. Par contre, il est fortement déconseillé d’utiliser ce type de peinture pour les toitures plates et les chéneaux car elles sont sans ou avec peu de pentes. Comme vous l’aurez compris, la couverture vous protège des intempéries mais c’est aussi par la couverture du toit que le risque de fuites d’eau et d’infiltrations menace le plus votre habitation.

L’humidité, principal activateur de la corrosion atmosphérique

C’est principalement la teneur en vapeur d’eau ou l’humidité relative à l’atmosphère qui est à la base des phénomènes de corrosion atmosphérique de l’acier et donc de la tôle. Lorsque l’humidité relative à la couche d’air située au-dessus de la surface excède 70% les toitures en tôle se corrodent à une vitesse accélérée. Ajoutons à cela l’exposition de l’habitation à l’air marin.

Les toitures terrasses ou toitures planes

En effet, les maisons à toit plat en béton sont conçues pour faire face aux cyclones car leur architecture évite une prise aux vents. Les toitures planes simplifient la maintenance et accueillent le plus joli des jardins suspendus. Et oui, il est possible de végétaliser un toit surtout quand il est plat. Une toiture verte consiste à recouvrir le toit d’un élément végétal comme des plantes grasses très résistantes.

Mais, nous devons faire la distinction entre les toitures terrasses inaccessibles et les toitures terrasses accessibles, véritables lieux de vie.

a) Les toitures terrasses inaccessibles uniquement pour les travaux de maintenance et de nettoyage. L’étanchéité de ce type de toiture peut être réalisée selon deux procédés bien distincts :

  • Les étanchéités bitumineuses à souder avec lesquelles il est possible et recommandé, d’y ajouter un isolant en Polystyrène expansé en général de 8 à 10 cm.
  • Les systèmes d’étanchéité liquides (SEL) à base de résine PU ou de polymères mais en aucun cas à base de résines acrylique trop fragiles aux eaux résiduelles potentielles.

b) Les toitures terrasses accessibles ou lieux de vie temporaires. Deux solutions s’offrent à vous pour réaliser une l’étanchéité parfaite de vos toitures planes.

  • Les étanchéités bitumineuses avec ou sans isolant sont protégées soit par des dalles sur plots, une dalle béton ou par une végétalisation de type jardin. Attention : une végétalisation extensive simple avec moins de 20 cm de substrat n’est pas accessible sauf pour l’entretien alors qu’une terrasse jardin est totalement accessible.
  • Les étanchéités liquides sont protégées par 2 couches de protection supplémentaires dans lesquelles on incorpore des agents anti glissances.

IMPORTANT : Les travaux d’étanchéité sont couverts par une assurance décennale. Il est donc impératif de demander que votre artisan ou entreprise d’étanchéité vous présente celle-ci à jour et valide à la date du début des travaux précisant bien que celle-ci couvre les travaux d’étanchéité. Sans cela, en cas de sinistre, il vous sera difficile de faire fonctionner les assurances.

Texte CARPE DIEM – Photos : © dr

Partager.

Répondre