Une cuisine plus fonctionnelle

0

Que vous disposiez d’une cuisine ouverte ou fermée, petite ou spacieuse, cet espace qui s’est affirmé, au fil des ans comme une des pièces à vivre de l’habitation, se doit d’être agréable et adapté au mode de vie de chaque foyer.

Il existe des règles simples pour aménager une cuisine entre la bonne implantation, l’éclairage et ou encore la sélection des matériaux les plus adaptés à vos habitudes quotidiennes. Pour concevoir une cuisine fonctionnelle, le gain de place par le choix judicieux des rangements, la facilité de circulation par un aménagement des zones d’activités principales constituent des critères primordiaux.

Et une cuisine bien pensée ne se conçoit pas sans la fameuse règle du triangle d’activité ; Le principe consiste à placer à proximité les 3 activités principales que constituent le lavage (évier, lave-vaisselle, poubelle), la cuisson & la préparation (plan de travail, plaques ou piano de cuisson, four traditionnel et four électrique) et la zone froide (réfrigérateur) pour limiter les déplacements inutiles. Le plan de travail dédié à la préparation culinaire devant idéalement être situé entre l’évier et la zone cuisson.

L’implantation de la cuisine va généralement être déterminée par la configuration de la pièce, sa surface et les contraintes techniques qui s’y appliquent notamment dans le cadre d’une rénovation.

La cuisine en l convient aux pièces en longueur et étroites ainsi qu’aux petites surfaces entre 5 et 10 m2. Les meubles et l’électroménager sont alors alignés sur un seul mur combinant meubles hauts et bas. Son agencement épuré est idéal pour une cuisine ouverte ou semi-ouverte sur le salon.

La cuisine en L, la plus fréquente, permet tous les aménagements entre cuisine fermée ou ouverte. Le triangle d’activité peut s’y installer de façon naturelle. Si l’espace le permet, il est possible d’intégrer une table ou une tablette à l’extrémité du plan de travail.

La cuisine en parallèle est adaptée aux cuisines fermées dans une pièce exigüe sous réserve de disposer d’au-moins 2,50 m de largeur (dont 1 m entre les 2 linéaires pour circuler aisément). Les rangements y sont multiples et l’importance de la surface pouvant être dédiée au plan de travail lui confère un aspect très fonctionnel. Par contre, elle n’est généralement pas conçue pour y prendre les repas.

La cuisine en U offre un espace conséquent et diverses possibilités d’aménagements avec 3 murs à votre disposition. Il s’agit d’une configuration idéale pour une cuisine ouverte qui offre un bel espace pour cuisiner.

La cuisine avec un retour bar. Réservée aux cuisines ouvertes, elle constitue le prolongement de la cuisine en U. Le bar peut être placé à la hauteur d’une table. Il peut également être installé plus haut et utilisé avec des tabourets. Une alternative qui permet de dissimuler l’éventuel désordre de la cuisine.

La cuisine avec îlot est conseillée pour les pièces spacieuses (au-delà de 20 m2). L’îlot doit alors s’intégrer aussi bien dans la cuisine que dans le séjour. Il convient de prévoir un dégagement d’au moins 1 m autour de l’îlot afin de pouvoir circuler facilement. Si vous optez pour un îlot faisant office de zone de cuisson et/ ou de lavage, assurez-vous que les branchements électriques, le raccordement de la plomberie sont possibles.

Les cuisinistes et les designers rivalisent d’ingéniosité avec des astuces et des accessoires. Quelles que soient la configuration de votre pièce et ses contraintes, les conseils de ces professionnels sont très utiles afin de mener à bien votre projet d’aménagement ou de rénovation.

Le mobilier de cuisine se décline dans tous les styles, du traditionnel au plus design. Toutefois pour des raisons pratiques, son aménagement varie selon les occupants et l’usage qui sera fait de cette pièce. Ainsi, un même modèle de cuisine, personnalisé par ses occupants, confèrera une toute autre ambiance.

Les étagères, délaissées à l’époque du minimalisme, reviennent en force avec pour objectif de garder à portée de main les objets utiles au quotidien tout en apportant une touche déco.

Dans le même esprit, les rangements muraux sur lesquels sont accrochés les ustensiles ne se cachent plus. A l’inverse, ils participent à l’esthétique à l’image des couteaux et autres ustensiles qui s’affichent à nouveau sur la crédence.

Pour optimiser les rangements et vous faciliter la vie, de nombreux accessoires sont à votre disposition ; Les tiroirs et étagères coulissants permettent d’utiliser complètement l’espace des meubles bas. Les séparateurs, les rangecouverts sont très pratiques pour garder vos tiroirs ordonnés. Les tourniquets ou paniers coulissants des placards d’angle permettent d’accéder à toutes les denrées stockées même au fond du meuble.

Avec la préparation et la cuisson des repas, le nettoyage constitue sans nul doute une des activités principales de la cuisine pour la conserver en état de propreté. Entre la graisse projetée autour de la zone de cuisson et sur la crédence, les salissures sur le plan de travail et l’évier sans omettre les traces de doigts sur les portes de placards et l’électroménager, l’entretien s’avère rapidement contraignant. Pour éviter que ce nettoyage ne devienne vite une corvée, surtout si votre foyer est composé de jeunes enfants, préférez des matériaux faciles d’entretien.

Les matériaux dédiés au plan de travail disposent de caractéristiques techniques plus variées que leur aspect. Le choix de cet équipement doit répondre à plusieurs critères dont la résistance aux chocs, aux rayures et à la chaleur, doit correspondre à votre attente en termes d’esthétique et, bien sûr, à votre budget. Certains se nettoient d’un simple coup d’éponge, d’autres nécessitent un entretien plus contraignant.

Pour plus de fonctionnalité, osez combiner deux matériaux. Un matériau plus résistant pour la zone de préparation et un autre plus design pour la zone dédiée au coin-repas, moins fragile, par exemple.

La crédence doit susciter votre attention car elle s’avère à la fois fonctionnelle et esthétique. Elle peut être conçue dans le même matériau que le plan de travail ou à l’inverse jouer le contraste pour donner du peps à l’espace.

Au-delà de protéger vos murs et apporter une finition à la pièce, la crédence permet également de disposer d’accessoires très pratiques à portée de main. Elle peut accueillir des étagères ouvertes ou de fines barres de métal pour accrocher des ustensiles, des casseroles.

Très souvent relégué au dernier plan des achats, l’évier est pourtant un équipement essentiel surtout si vous ne disposez pas d’un lave-vaisselle. Dans ce cas précis, il est préférable de choisir un modèle doté de 2 cuves dans lesquelles vous pourrez laver une grande casserole. Si la cuisine est équipée d’un lave-vaisselle, un modèle, moins grand, doté de demi cuves, peut se concevoir.

En règle générale, l’évier est entouré d’un joint qui finit toujours par s’encrasser, vous pouvez choisir d’installer un évier moulé dans la masse si le plan de travail est conçu dans un matériau de synthèse.

Côté robinetterie, le mitigeur, plus pratique, que le robinet, peut être actionné d’une seule main sans avoir à régler la température de l’eau. Il existe également des modèles avec commande à infrarouge qui se déclenchent au passage des mains sous le robinet.

N’oubliez pas de vous équiper d’une douchette extractible qui facilite le nettoyage des légumes, de la vaisselle, de l’évier…

Le bruit des appareils électroménager peut devenir un inconvénient surtout si la cuisine est ouverte sur le salon ; Il est alors recommandé d’opter pour une gamme silencieuse.

Le four se place en hauteur (au niveau de la tête) afin d’éviter de se baisser. Cette précaution permet également d’éviter les risques de brûlures pour les jeunes enfants touche à tout.

La hotte doit être placée suffisamment en hauteur pour que le membre le plus grand de la famille ne se cogne pas la tête en cuisinant. Si vous avez choisi d’installer un îlot faisant office de zone de cuisson, optez pour un modèle de hotte escamotable qui disparaît quand vous ne cuisinez pas. Cette solution permet de disposer d’un espace cuisine – séjour plus harmonieux.

L’éclairage est d’autant plus important dans une cuisine ouverte puisqu’il participe à l’ambiance de l’espace cuisine – séjour. Exit l’époque du tube néon qui éclairait d’une forte lumière toute la pièce. L’éclairage de base peut être diffusé par un plafonnier ou, plus tendance, par des suspensions placées au-dessus d’un îlot ou de la table. Ces dernières se déclinent en une kyrielle de modèles pour s’harmoniser à tous les styles. Ensuite, pour des raisons pratiques, les différentes zones doivent bénéficier d’éclairages ciblés à l’aide d’appliques fixées sur la crédence pour le plan de travail et la zone de cuisson, de spots directionnels ou encastrés sous les meubles hauts, de bandes lumineuses (dotées de détecteurs de mouvement ou d’interrupteur) placées à l’intérieur des placards et tiroirs … Les ampoules LED sont, certes plus chères, mais elles n’éblouissent pas et elles ont une durée de vie plus importante.

TEXTE : C. MOREL – © PHOTOS : FOTOLIA, SHUTTERSTOCK, DR

Partager.

Répondre