Une maison sécurisée pour les enfants

0

Le domicile représente le nid douillet de tout foyer. Toutefois ce dernier peut s’avérer une source de dangers pour des enfants si aucune précaution n’est prise pour le sécuriser car les statistiques sont là ; un enfant sur 4 est victime d’un accident domestique.

La vigilance des parents est effectivement essentielle à tout instant et en tout lieu. La présence d’un enfant implique de revisiter en détail chaque pièce de l’habitation en vue d’identifier les zones et objets à risques. Pour plus d’efficacité, abaissez-vous à la hauteur de votre enfant afin d’avoir la même vision de la pièce que lui ; Vous découvrirez des failles, qui à taille adulte, peuvent passer inaperçues. Vous pourrez alors constater que les tentations sont nombreuses avec des prises électriques, des portes de placards, des tiroirs, des appareils électriques et divers objets à portée de petites mains aventureuses.

Pour les lieux où les dangers sont multiples et permanents à l’image d’une simple porte avec laquelle existe le risque de pincement des doigts, de la cuisine, d’une mezzanine, d’un escalier, du jardin, de la piscine …, la solution la plus simple et la plus efficace consiste à en interdire l’accès. Cependant d’autres alternatives sont à votre disposition.

Prévenir tout danger

La barrière de sécurité, avec ouverture dans les deux sens, en version pliante, ouvrante ou enroulable, en métal, bois ou plastique, s’avère effectivement radicale pour empêcher un jeune enfant soit d’entrer ou de sortir d’une pièce. Les chutes sont également sources de blessures plus ou moins graves. Elles sont fréquentes chez le jeune enfant qui ne maîtrise pas encore l’équilibre. Pour y remédier, installez un tapis antidérapant sur un sol éventuellement glissant. Un petit marchepied antidérapant s’avère très pratique pour les plus petits. Cette solution remplace avantageusement la chaise ou le tabouret que l’enfant va vouloir utiliser pour être à la bonne hauteur (entre autres pour atteindre le lavabo, la baignoire ou encore les toilettes). Dans chaque pièce, les câbles des lampes et appareils électriques sur lesquels pourrait tirer un tout-petit, doivent être placés hors de portée ou encore remplacés par des appareils sans fil. Pour les bébés ou très jeunes enfants, le parc permet de leur attribuer un espace de jeux délimité et ainsi sécurisé dans chaque pièce de l’habitation. Une prise électrique, un coin de meuble, tout angle saillant … constitue un élément à risques auxquels il convient de penser avec la présence d’un enfant. Mais à chaque problème sa solution avec des protège-coins et des cache-prises qui restent très accessibles financièrement.

Les ouvertures de l’habitation

Supprimez tout mobilier permettant à l’enfant d’accéder à une fenêtre ou bien verrouillez-la avec un dispositif anti-ouverture de façon à éviter tout accident. Il en est de même pour le balcon ou la terrasse d’un appartement, d’autant plus situé en étage. Un enfant n’ayant aucune notion de danger qu’il encoure, cette sécurité s’avère indispensable même si vous n’avez pas l’intention de le laisser jouer sans surveillance. Il peut s’agir d’un filet de protection très facile à fixer le long du garde-corps qui empêche l’enfant de passer entre les barreaux, d’un filet qui s’installe au dessus du garde-corps existant, d’un filet ou d’une barrière anti-escalade … Autre solution, installer des capteurs sans fil connectés sur vos portes, fenêtres, tiroirs et placards. Ce dispositif, relié à un smartphone, une tablette ou un ordinateur, envoie immédiatement une notification vous informant de l’intrusion d’un aventurier en herbe.

La salle de bains

Privilégiez les mitigeurs thermostatiques qui procurent de l’eau à la bonne température sans risque de brûlures si l’enfant l’utilise seul. Posez des bloque-portes sur vos placards et tiroirs contenant les médicaments et les produits d’hygiène. Les tapis antidérapants pour la baignoire ou la douche sont également préconisés pour préserver des chutes.

La cuisine, lieu de tous les dangers

Voici la pièce qui cumule tous les dangers car les risques y sont multiples. La encore, la barrière peut constituer l’alternative dans un premier temps pour les plus petits. Toutefois, dans les cuisines ouvertes, il s’avère difficile d’en interdire l’entrée. Cette configuration impose le choix de dispositifs de protection. Tout d’abord, il convient d’installer des systèmes d’ouverture sécurisée sur les rangements donnant accès à des produits toxiques et à des ustensiles dangereux ou de les entreposer dans les placards situés en hauteur. Optez pour des produits d’entretien dotés de système de sécurité anti-ouverture. Un dispositif de blocage de la porte du four, s’il n’est pas en hauteur, est à prévoir également pour limiter le risque de brûlure. Les enfants ayant la fâcheuse tendance à vouloir attraper ce qui se trouve à leur portée, prenez soin de positionner les poignées de casseroles afin de leur rendre inaccessibles et veillez à faire systématiquement tremper vos casseroles chaudes dans l’eau froide.

Les dangers du jardin

Le portail et le portillon sont à maintenir fermés pour éviter qu’un enfant puisse s’aventurer sur la voie publique ou encore interdire toute intrusion dans votre propriété. Des détecteurs stoppent de suite le mécanisme d’ouverture ou de fermeture d’un portail, d’une porte de garage dès qu’une présence est détectée dans la zone de fonctionnement. Le barbecue constitue un risque de brûlures d’autant qu’il se place généralement à hauteur d’un enfant. Lorsque le barbecue est chaud, un adulte doit être présent pour veiller à en éloigner les enfants. Pour limiter tout risque de le renverser, optez pour un modèle stable doté de 4 pieds et idéalement d’un couvercle. Un portique de jeux peut également constituer un danger. Votre choix doit se porter sur un modèle conforme aux normes de sécurité et fixé solidement au sol. Le risque de collision lorsque plusieurs enfants jouent ensemble étant toujours présent, la surveillance d’un adulte reste, là encore, de mise. Si le jardin est équipé d’un bassin ou d’une fontaine, sachez qu’un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau ; Equipez-les d’un grillage. Quant aux outils et produits de jardinage, ils doivent être confinés dans un abri de jardin en hauteur ou encore dans un meuble de rangement extérieur verrouillé. Vous avez à votre disposition des outils de jardinage adaptés à l’âge de votre enfant, en plastique pour un tout-petit, en bois ou métal à bout rond pour un plus grand. Il sera ainsi ravi de vous accompagner dans vos travaux de jardinage.

La piscine : Misez sur la sécurité

La piscine est un espace détente apprécié de toute la famille tout au long de l’année dans nos régions ; Elle constitue ainsi un danger permanent. Tout propriétaire d’une piscine enterrée a l’obligation de se doter d’un dispositif de sécurité spécifique répondant aux normes AFNOR :

  • L’alarme de sécurité qui sonne si un enfant chute dans le bassin ou s’en approche selon le modèle. Les modèles immergés sont dotés d’une sonde plongée dans le bassin qui se déclenche lorsqu’elle détecte des ondes dans l’eau. Les alarmes périmétriques sont dotées de bornes qui délimitent le périmètre et avertissent en cas d’intrusion.
  • La barrière qui clôture entièrement le bassin avec une porte dotée d’un système de verrouillage. Elle doit interdire l’accès à un enfant de moins de 5 ans par escalade, enjambement ou ouverture et résistant à un choc équivalent à un poids de 50 kg. Sa hauteur minimale doit être de 1,10 m et le système de verrouillage du portillon doit nécessiter au moins deux actions pour l’ouvrir.
  • La couverture de la piscine intègre plusieurs produits ; Les bâches de sécurité, les couvertures à barre, les volets manuels ou automatiques. Le dispositif doit résister à un poids de 100 kg, à un choc de 50 kg et doit interdire le passage d’un jeune enfant sous la couverture.
  • L’abri de piscine doit rendre la piscine inaccessible à un enfant de moins de 5 ans.

L’installateur ou le vendeur d’une piscine doit fournir une note d’information précisant le fonctionnement du dispositif choisi et les mesures de prévention pour éviter les risques de noyade. Aucun de ces systèmes ne remplace la vigilance accrue des adultes même si les enfants sont équipés d’une bouée, de brassards. Il est important que les enfants sachent nager rapidement. L’équipement d’un bracelet ou d’un collier d’alarme peut venir en complément d’un des dispositifs de sécurité réglementés. Une fois verrouillé, l’enfant ne peut pas le retirer. Relié à une centrale, à un bracelet relais ou à un smartphone selon le modèle, vous êtes avertis immédiatement en cas d’immersion ou d’éloignement trop important. La présence d’un spa constitue également un danger réel. Optez pour une couverture rigide qui empêchera un enfant d’y accéder et conservera l’eau à une température constante. Pensez à retirer l’escalier des piscines hors-sol et des spas. Enfin, pensez à verrouiller la porte du local technique afin que les produits de traitement de la piscine restent hors de portée d’un enfant.

TEXTE : C. MOREL – © PHOTOS : FOTOLIA

Partager.

Répondre