Des plus novices, aux plus experts, ces trois variétés d’orchidées n’auront plus aucun secret !

0

L’un des plus gros malentendus au regard des orchidées est que c’est une plante difficile à entretenir. Or, en ayant en sa possession quelques petites astuces, il est réellement facile de voir refleurir cette plante, pour le plus grand bonheur des yeux et des intérieurs. Les orchidées sont à l’origine des plantes sauvages, s’accrochant aux racines des arbres pour grandir et existant en plus de 25,000 variétés. On appelle cela des plantes épiphytes. Aujourd’hui, elles se retrouvent en pot dans toutes les jardineries, fleuristeries et pépinières. OrchidsInfo.eu, le site internet d’inspiration sur les orchidées, dévoile aujourd’hui des astuces pour prendre soin de 3 variétés d’orchidées, de la plus simple à la plus complexe. Avoir la main verte ne sera plus une question de chance : le Phalaenopsis, le Dendrobium Nobilé et le Cambria-Comme, découvrez l’histoire de ces orchidées et la meilleure façon d’en prendre soin.

LE PHALAENOPSIS
L’orchidée Papillon

Le Phalaenopsis est une orchidée venue d’Asie du Sud-Est, des Philippines et d’Australie poussant généralement sur les arbres sans en extraire les substances nutritives ; ou se retrouve à l’état sauvage dans des sols très aérés tels que l’humus ainsi que les fissures de rochers, près des rivières et des ruisseaux. La première description de cette orchidée remonte à 1825, rapportée par le botaniste néerlandais Dr. C.L. Blume sur l’île de Java. L’histoire veut que, durant l’une de ses excursions, il eut la vision d’un groupe de papillons pratiquement immobilisés autour d’un arbre. Il s’agissait en fait d’orchidées, qu’il nomma plus tard phalaenopsis amabilis signifiant « comme un papillon de nuit » (provient du Grec« Phalaina » (papillon de nuit) et « opsis » (qui ressemble à).

Le Phalaenopsis existe en deux variétés : les multiflora qui présentent de nombreuses petites fleurs et les grandiflora possédant de grandes pétales (d’un diamètre d’au moins 10 centimètres). Cette variété d’orchidée existe en blanc, jaune, rose et violet mais également avec des formes et des dessins particuliers.

Comment s’en occuper ?

  • L’emplacement idéal : le Phalaenopsis nécessite de se trouver dans un endroit suffisamment éclairé sans être en plein soleil.
  • Un rituel à respecter : Toutes les semaines, le phalaenopsis nécessite d’être plongé un seau d’eau durant une dizaine de minutes avant d’être correctement égouttée pour retrouver sa place originelle. Elle peut ensuite facilement passer sept jours sans eau.
  • Faciliter la floraison : l’engrais spécial pour orchidée peut être utilisé pendant le bain de son orchidée, de mars à octobre, environ deux fois par mois.
    Suite a sa floraison, le phalaenopsis peut être placé à un endroit plus frais pendant deux mois. Le rafraîchissement stimulera la formation de nouvelles tiges, une fois cette période passé, l’orchidée peut retrouver sa place initiale.
  • Tailler son orchidée, une des clés de la floraison : Pour que la plante fleurisse de nouveau, il convient de recouper la tige au-dessus du deuxième œil pour effectuer un épaississement de la tige.

LE DENDROBIUM NOBILE
L’orchidée Bambou

Le Dendrobium Nobilé est originaire d’Asie du sud-est, de la région de l’Himalaya, de la Malaisie, du sud de la Chine et du Japon. Le nom de cette plante évoque la façon dont elle pousse dans la nature : de préférence sur un arbre, mais parfois aussi sur des rochers. En grec, « dendron » signifie arbre et « bios » la vie.

Le Dendrobium se distingue des autres variétés d’orchidées par ses grappes de fleurs qui se forment en face de l’aisselle de chaque feuille. Cette floraison particulière permet à la fleur du Nobilé une durée de conservation d’au moins 8 semaines. Certaines de ses fleurs sont également odorantes mesurant de cinq à huit centimètres. Le Dendrobium Nobilé se retrouve dans de nombreuses combinaisons couleurs : blanc, jaune, orange, rouge, violet,…

Comment s’en occuper ?

  • L’emplacement idéal : le Dendrobium Nobilé se plaît dans les endroits très éclairés sans être en contact direct avec la lumière du soleil.
  • Un rituel à respecter : l’orchidée Dendrobium Nobilé n’aime pas l’humidité, il faut arroser le terreau une fois sec, pas plus d’une fois tous les 5 à 7 jours. Il est également conseillé de bien « rincer » la plante une fois par mois. Le Dendrobium Nobilé n’aime pas les pots trop grands et peut rester 2 à 3 ans dans le même substrat. Dans des pots plus petits, le mélange d’écorces sèche plus vite, ce qui permet aux racines de mieux se conserver. Rempoter n’est donc nécessaire que lorsque la plante ne rentre vraiment plus dans son pot. Une plante qui est depuis longtemps dans un « petit » pot a progressivement besoin d’être arrosée plus régulièrement.
  • Faciliter la floraison : Lorsque le Dendrobium Nobilé commence son cycle de floraison, il est important de veiller à ce que la plante puisse poursuivre sa croissance. Il convient pour cela de s’assurer d’un bon taux d’humidité de l’air, d’arroser régulièrement la plante, de lui donner un peu de fertilisant un mois sur deux et de la placer dans un endroit chaud et bien éclairé.

LE CAMBRIA-COMME

Le Cambria-comme est un croisement entre différentes espèces de plantes et on ne le trouve donc pas dans la nature. Cambria-comme est un nom collectif destiné à un groupe d’orchidées croisées dont les plantes ‘mères’ proviennent du monde entier. Vers 1900, le belge Charles Vuylsteke a mis au point le premier Cambria-comme : le Cambria Vuylstekeara ‘Plush’. Les espèces nées à partir du Cambria sont : Odontoglossum, Cochlioda, Miltonia, Oncidium et Brassia. Les fleurs sont très variées par la taille et la forme : d’un centimètre et demi à plus de dix centimètres avec une forme d’étoile, ou même presque ronde. Les fleurs évoquent un style très graphique avec des couleurs dominantes brunes, rougeâtres ou violettes, mais existent également en rose ou orange.

Comment s’en occuper ?

  • L’emplacement idéal : le Cambria-Comme aime les endroits éclairés, mais pas le soleil direct.
  • Un rituel à respecter : cette orchidée doit être immergée une fois tous les cinq à sept jours en plaçant la plante cinq à dix minutes dans un petit bac d’eau à température ambiante avant de la laisser s’égoutter.
  • Faciliter la floraison : La durée de la floraison est de six semaines. Lorsque celle-ci fane, il suffit de couper entièrement les vieilles tiges tout en continuant à en prendre soin normalement. Au bout d’environ neuf mois, le Cambria-comme peut de nouveau fleurir. La plante développera une ou plusieurs nouvelles pousses. Lorsqu’une nouvelle pousse a fini sa croissance, un début de tubercule apparaît. Afin de former de nouveaux boutons, la plante a besoin d’une période de repos. Pendant huit semaines, arrosez moins : une fois toutes les deux semaines suffira. Une fois la nouvelle tige visible, l’orchidée pourra être replacée à son endroit d’origine.
  • Rempotage : Si le pot est entièrement plein, vous pouvez rempoter la plante. Il suffira d’utiliser un terreau pour orchidées avec une bonne quantité d’écorces dures mais également incorporer une dose d’engrais supplémentaire les deux premiers mois.
Partager.

Répondre