Des envies de grandeurs ?

0

Vous ne voulez pas vous séparer de votre nid douillet ? Si le manque d’espace devient problématique, alors il devient urgent de trouver des solutions adaptées pour gagner en confort de vie et continuer à profiter pleinement de votre maison bien-aimée.

Avec le temps, les besoins de la famille évoluent, et pour ne pas se retrouver à se marcher les uns sur les autres, ou tout simplement pour gagner en luminosité et en bien-être, les possibilités pour agrandir sa maison sont désormais accessibles à tous les budgets et nécessitent des travaux plus ou moins importants. Toutefois, construire une extension implique de jongler avec un ensemble de contraintes, parmi lesquelles : les règles d’urbanisme et le respect des limites de propriétés, l’orientation de la parcelle et son environnement, l’emprise au sol disponible, la nature du terrain ou les dénivelés. Autant de paramètres à prendre en compte pour choisir la solution idéale.

L’art de pousser les murs

Les extensions, ce sont des mètres carrés en plus, mais pas seulement. En ouvrant l’espace, vous allez retravailler les volumes, repenser la circulation dans la maison, élargir et faciliter les accès à l’extérieur ou au jardin. Grâce aux ouvertures, la lumière va pouvoir être plus présente à l’intérieur des pièces, améliorant ainsi considérablement le confort et la qualité de vie. Pièce supplémentaire de plain-pied, extension sur plusieurs niveaux ou surélévation de toiture, les possibilités sont nombreuses.

Si vous souhaitez que votre extension soit perçue comme le prolongement « à l’identique » de la construction existante, l’emploi des mêmes matériaux et le choix d’un style architectural similaire à celui de l’existant sont autant de moyens d’uniformiser la construction. Au contraire, l’utilisation de matériaux différents et la volonté de diversifier les ambiances et les usages de la maison assurent un résultat au style très contemporain et insiste sur la complémentarité des espaces.

Quelques précautions à prendre

Indispensable dans tout projet d’agrandissement et d’extension de maison – notamment pour choisir la mise en oeuvre adaptée à votre logement et à vos besoins – il est recommandé de faire réaliser un diagnostic de votre projet par un professionnel qui saura interpréter le plan local d’urbanisme (PLU) de votre commune qui définit des règles à suivre. Les professionnels sauront également vous renseigner sur les formalités dont votre projet peut faire l’objet ou être exempté : demande de permis de construire ou simple déclaration préalable par exemple.

Modulez sa surface habitable

Agrandir son logement en augmentant la surface habitable, c’est plus de confort et les soucis d’un déménagement en moins. Vous avez besoin d’un espace bureau, d’une chambre pour l’arrivée de bébé ou tout simplement d’une pièce supplémentaire parce que la maison est vraiment devenue trop petite, l’extension en bois apparaît comme la solution toute trouvée.

Le bois est un matériau noble, très tendance pour son côté traditionnel et moderne à la fois. Il est apprécié pour ses qualités propres, son esthétisme, sa rapidité de mise en oeuvre et la souplesse architecturale qu’il permet. L’agrandissement peut être accolé à la façade, relier deux parties habitables séparées ou encore être relié par un couloir mais séparé du reste de la maison.

5 fois plus léger que le béton, le bois est utilisable sur tous les types de terrain, mais aussi de sol. L’extension peut être réalisée sur-mesure ou en kit, selon votre budget et si vous souhaitez faire ou non les travaux vous-même. Le chantier et le montage des pièces ne durent généralement pas plus d’une quinzaine de jours. De plus, l’une des particularités de ce type d’extension est sa toiture plate qui lui permet de s’harmoniser particulièrement bien avec le style général de l’habitation existante.

Aménager un container

Aujourd’hui, recycler un container et le réutiliser pour agrandir la surface habitable de sa maison en le réaménageant en chambre ou en coin détente, c’est possible. En plus d’être très original, choisir de faire une extension de sa maison avec un container demande un budget bien moins important qu’une extension classique.

Avec un design moderne et ultra-contemporain, le rendu final dépend pour beaucoup de l’aménagement et des finitions souhaitées car il a l’avantage d’être modulable et personnalisable à l’infini. De plus, les containers utilisés sont des containers maritimes arrivant en fin de vie et attendant leur destruction. Les réutiliser s’inscrit donc dans une démarche écologique.

Extension : s’ouvrir sur le jardin

La véranda, c’est la solution la plus classique pour agrandir son espace de vie, et ajouter quelques mètres carrés au séjour, à la cuisine et à la salle à manger. Les pièces s’ouvrent sur l’extérieur tout en conservant un côté chaleureux et un confort exceptionnel.

Elle est un élément fondamental de notre architecture. Cet espace constitue un lieu de réception et de partage où il fait bon vivre. Offrant une vue imprenable sur l’extérieur, elle est considérée comme l’espace de transition entre la maison et le jardin. La véranda devient alors un atout et laisse ainsi la porte ouverte à l’imagination, à la lumière et à la nature.

Attention, l’ouverture d’un des murs de façade, et donc porteur de la maison, implique l’intervention d’un professionnel pour définir le mode de réalisation et les obligations techniques nécessaires. Empiéter sur son jardin est aussi le moyen de créer une dépendance, comme un studio par exemple pour loger un ado ou une personne âgée, dans une maison familiale devenue trop petite. Pour offrir un maximum d’autonomie à ce nouvel espace, pensez également à prévoir un accès indépendant près de l’entrée principale.

Surélévation : on prend de la hauteur

La surélévation représente souvent le seul moyen d’agrandir une construction dans un contexte urbain dense. Si la capacité portante de votre habitation le permet, surélever est donc une bonne solution si vous avez besoin d’un étage de chambres supplémentaires par exemple. De façon générale, le rez-de-chaussée est occupé par les espaces de réception : séjour, salon, cuisine, et le premier niveau, lui, est réservé aux espaces privés : chambres et salle de bains.

Pour faciliter le chantier et ne pas surcharger l’édifice existant, privilégier une structure légère, en bois par exemple, et composée d’éléments facilement transportables et préfabriqués en atelier pour une assemblage simple et rapide.

Surélever une maison reste toutefois une opération complexe selon les contraintes de construction déterminées. Il faut d’abord démonter la toiture puis créer un véritable plancher, monter les murs et les cloisons, et enfin recréer une nouvelle toiture.

En fonction des capacités de la structure existante, une étude permettra de déterminer si des travaux de renforcement ou de consolidation des fondations sont nécessaires. Des éléments à bien prendre en compte au moment de la budgétisation pour éviter les mauvaises surprises.

Un étage en plus pour une maison plus fonctionnelle

L’emplacement de l’escalier est primordial dans l’aménagement d’un étage supplémentaire : il occupe près de 4m2 par étage ! Alors, lorsque vous devez définir sa position sur un plan, suivez ces règles d’architecte pour éviter de perdre trop de place.

Si vous souhaitez installer deux chambres indépendantes, préférez faire aboutir l’escalier au milieu de la surface afin de distribuer les pièces sans perdre d’espace de couloir. Si vous souhaitez créer un seul espace commun comme une suite parentale avec dressing et salle d’eau, alors votre escalier peut être implanté sur l’un des côtés.

Miser sur l’illusion d’optique

Si les couleurs froides et claires aident à repousser visuellement les murs, quelques aménagements bien pensés et des petites astuces déco peuvent, sans engendrer de gros travaux, aider à surmonter le manque de place dans une petite pièce.

La règle d’or pour donner l’illusion d’un lieu plus grand est d’utiliser des tons clairs. On opte pour un jaune léger et joyeux, à la limite du blanc cassé ou du crème, ou encore un blanc grisé, très lumineux. Les couleurs pastel comme le rose poudré et le vert pâle procurent elles aussi une sensation d’espace. Et dans le cas d’une petite cuisine ouverte, il est préférable d’assortir la couleur des murs de la cuisine à celle de la pièce à vivre pour créer une unité visuelle.

Pour optimiser l’espace, privilégiez les meubles fermés et les rangements fonctionnels, car toute pièce encombrée paraît immédiatement plus petite. On évite donc les rangements type étagères qui risquent d’être surchargés et on libère le plan de travail au maximum en rangeant épices et ustensiles de cuisine sur des barres de support ou encore des rails magnétiques. Préférez du mobilier épuré avec une finition laqué blanc qui renvoient la lumière et donnent de la profondeur, et le tour est joué !

Miroir, mon beau miroir

Malin, beau et utile à la fois, le miroir est idéal pour changer les proportions d’une pièce. A condition de choisir la plus grande taille possible et de lui trouver une place de choix. Le miroir opère par magie ! Son reflet agrandit visuellement l’espace, crée une perspective et ramène de la lumière tout en subtilité. Posé au sol comme un tableau dans un coin ou fixé sur une large partie du mur, l’espace est instantanément démultiplié.

Texte : Corine Tellier / Photos : DR & SBI

Partager.

Répondre