Comment choisir la bonne nuance de blanc ?

0

8 Questions/Réponses avec Sharon Grech, Colour & Design Expert de Benjamin Moore,  la marque préférée de peinture, de couleurs et de revêtements en Amérique du Nord. 

Comment choisir le blanc parfait parmi plus de 140 références couleurs ? Quels paramètres prendre en compte pour choisir la peinture blanche la mieux adaptée à son intérieur ? Comment, et dans quels cas utiliser une peinture blanche ? Sharon Grech, Color & Design Expert pour Benjamin Moore vous livre ses conseils et astuces de professionnelle.

1. Comment le blanc influe-t-il sur le reste de la pièce ?

Les couleurs blanches peuvent être chaudes ou froides, elles peuvent servir à accentuer ou à camoufler. Le blanc peut donner l’impression d’un espace plus grand, plus aéré et moderne. Il peut aussi avoir un côté inachevé, stérile ou dépassé. Choisir une peinture blanche demande autant de réflexion que pour n’importe quelle autre couleur. Le blanc ne doit pas être choisi par défaut, car c’est justement dans ce cas-là qu’il se révèlera être une erreur.

2. Quel est le meilleur moyen de comparer plusieurs nuances pour faire son choix ?

Aligner plusieurs échantillons de blancs les uns à côté des autres peut être très utile pour bien voir les différents tons. Plus important encore : tenez vos échantillons à la verticale, tels qu’ils apparaîtront sur le mur. Si vous pouvez l’observer directement dans son environnement, avec le mobilier et l’éclairage, il vous sera encore plus aisé de choisir la couleur parfaite.

3. Avez-vous des conseils pour bien assortir le blanc avec les autres couleurs dominantes d’une pièce ?

Mon conseil numéro un est de systématiquement procéder à un test ‘in situ’ avec un mini pot de Benjamin Moore. Ne pensez pas que tous les blancs se valent. Pour bien faire votre choix, je recommande toujours d’apporter au showroom des échantillons de tissus ou d’autres couleurs utilisées dans la pièce pour avoir un point de référence avant de faire votre sélection finale. Les différences de tons peuvent sembler infimes, avant d’être magnifiées sur votre mur.

4. Comment l’éclairage affecte-t-il le ton de la peinture blanche, une fois sur le mur ?

Chaque peinture blanche est unique en raison de la composition des pigments. Les formules de blanc ont souvent des tons noir et gris, mais peuvent aussi inclure des pigments de rouge, jaune, vert et bleu. Et ça, avant même que la peinture ne sorte de la boutique ! A la maison, les meubles, le sol et la lumière impacteront sur le blanc, en mettant encore plus en avant les sous tonalités. Les conditions de luminosité sont très diverses et l’exposition au soleil ou l’intensité de l’éclairage artificiel auront un effet changeant au cours de la journée.

5. Doit-on considérer l’architecture d’une pièce ?

Nos yeux sont naturellement attirés par l’élément le plus clair d’une pièce. Si vous avez de belles plinthes ou des moulures, c’est une bonne idée de les mettre en valeur avec une peinture blanche. Si au contraire, vous voulez attirer l’attention sur autre chose dans la pièce, utilisez la même couleur sur le mur que sur les plinthes (ou à peine quelques plus foncés ou plus clairs), ainsi qu’une finition ‘glossy’ ou ‘semi-glossy’, plutôt que matte.

6. Quels sont les bonnes couleurs de peinture à choisir pour les murs lorque l’on a des éléments blancs tels que le parquet, le carrelage, les miroirs, tapis, rideaux etc. ? Et pour le mobilier ?

Si vous avez déjà du blanc chez vous, que ce soit pour votre mobilier, votre parquet ou autre, ne faites jamais confiance à votre mémoire. Essayez de garder un échantillon de chaque couleur pour pouvoir les ressortir lorsque vous ferez votre choix de peinture. Une fois que vous aurez réduit votre sélection, je vous invite à nouveau à faire un test avec les pots échantillons de Benjamin Moore sur votre mur. Le meilleur moyen de s’assurer d’avoir fait le bon choix est encore de l’essayer !

7. Quelles autres finitions ou traitements additionnels recommandez-vous avec des peintures blanches ?

Le vernis peut avoir un effet spectaculaire sur toutes les couleurs y compris le blanc. Une finition plus brillante fait ressortir les détails, ce sera idéal pour les éléments travaillés, mais sera à éviter sur les imperfections. Jouer avec le vernis permet aussi de n’utiliser qu’une seule couleur, tout en mettant subtilement en valeur certains éléments d’une pièce. Quelle que soit la couleur, un mur avec une finition matte ou coquille d’œuf ira souvent avec une plinthe glossy ou super glossy.

8. Avez-vous quelques astuces pour conserver les couleurs au fil du temps et entretenir la peinture ?

Il y a quelques années, quand les peintures étaient à base d’huile, elles avaient tendance à jaunir avec le temps. Aujourd’hui, avec la technonogie Waterborne de Benjamin Moore, et son système de pigments, les couleurs restent constantes, y compris le blanc. En général, les moulures, les plinthes et d’autres éléments architecturaux attirent beaucoup la poussière, un ménage régulier est donc de rigueur ! Les peintures vernies sur ces élements rendent le dépoussiérage et l’entretien plus facile. Les erraflures et la saleté seront évidemment plus apparents sur le blanc que sur la plupart des autres couleurs. Bien que les produits premium de Benjamin Moore aient une longue durée de vie et soient faciles d’entretien (pour n’importe quelle finition), si les doigts sales, ou les pattes d’animaux sont chez vous monnaie courante, le blanc n’est peut être pas la couleur la mieux adaptée. Mais si un ménage quotidien ne vous effraie pas, n’hésitez pas !

Enfin, cherchez l’inspiration en ligne et dans les magazines pour vous familiariser avec les différents blancs, et leurs effets. Benjamin Moore a de nombreuses ressources en boutique et sur son site pour visionner chaque couleur dans une pièce, et l’assortir à d’autres. Ne choisissez jamais une peinture blanche sans prendre en compte la pièce où elle sera utilisée et la décoration.

Partager.

Répondre