LES MURS VEGETAUX

0

Les murs végétaux sont des écosystèmes qui, selon leur orientation et leur composition, servent ’écran à la pollution, aux intempéries, au bruit et à l’ensoleillement. Ils créent des ambiances relaxantes et agréables, en intérieur comme en extérieur. Coup de projecteur sur cette tendance !

Le mur végétal est une création véritablement révolutionnaire. Il permet en effet de transformer et de verdir la moindre petite surface… L’astuce ? Les plantes sont placées à la verticale contre un mur, et non plus horizontalement comme dans un jardin. Ces murs présentent de nombreux attraits comme l’esthétique et l’écologie, tout en apportant tranquillité, chic et profondeur à votre décor. Certains peuvent même allier l’eau, la pierre et les végétaux, en les animant comme un puzzle. Ce type de mur est personnalisable en fonction des impératifs de taille, de l’environnement dans lequel il sera installé (couleurs des murs, du sol, lumière naturelle), de la dominante de couleur souhaitée… Dans un salon, un module pourrait même accueillir une télévision étanche ! Conçu selon vos envies, il attirera toujours l’oeil de vos visiteurs.

Il existe deux types de murs végétaux. Les systèmes grimpants, traditionnels, sont conçus à partir de végétaux grimpants que l’on plante dans le sol et qu’on laisse se développer contre un mur, un treillis métallique ou un grillage. Les systèmes suspendus imaginés par Patrick Blanc, consistent quant à eux, à placer directement les plantes dans le mur, en tapissant la façade de divers supports en vinyle, en feutre ou en toile. Ces derniers viennent en remplacement de la terre et permettent aux racines de se développer. Un système d’irrigation assure 3 à 5 fois par jour l’apport en eau et en substances nutritives, afin de garantir une belle croissance aux plantes.

Indoor ou outdoor ?
Un mur végétal peut être placé tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Mais si vous l’installez dans votre maison, la lumière devra être amenée en quantité et qualité suffisantes. Elle sera si possible orientée du haut vers le bas, afin d’assurer une bonne croissance aux végétaux. Pensez d’ailleurs aux LED, dont la durée de vie et le rendement énergétique sont inégalés. Les LED de couleur peuvent également être employées pour des jeux de lumière personnalisés. De plus, l’installation d’une gouttière d’évacuation d’eau est nécessaire au bon fonctionnement d’un mur végétal intérieur, et dans certains cas, extérieur.

Par ailleurs, si le mur ou la façade est en mauvais état et présente des fissures ou des trous, il est déconseillé de le transformer en mur végétal.

Les avantages d’un mur végétal
Esthétique, cette touche verte est indéniablement agréable à la vue. En exploitant totalement l’espace dans un petit jardin, le mur végétal accentue aussi le côté verdoyant du lieu et donne vie aux surfaces jusque-là inoccupées. Anti-polluant, il contribue à filtrer les particules fines, abaissent le taux de CO2 et de composés organiques volatils, en les captant par les feuilles.

Quel entretien ?
L’entretien sera plus intensif au cours des 18 premiers mois. A ce moment, il faudra en effet apporter certaines corrections, et plusieurs plantes pourront tomber. Dès qu’elles auront atteint leur taille adulte, le travail consistera à enlever les branches et feuilles mortes et à tailler les sujets deux à trois fois par an. Il est aussi conseillé de surveiller l’humidité des murs et de bien nettoyer les gouttières.

Quelles plantes choisir ?
La règle la plus importante est de choisir des espèces adaptées à leur milieu (plantes d’agrément, potagères, aromatiques). Prenez en considération l’orientation, l’exposition aux intempéries et au vent, le fait qu’il s’agisse d’une paroi intérieure ou extérieure… D’une façon générale, les plus petits sujets seront placés en hauteur et les plus grands dans le bas du mur. Pour un résultat esthétique, positionnez des fleurs de couleur au milieu d’une étendue verte. Le rendu final évoquera une mosaïque végétale à l’aspect changeant et verdoyant.

Partager.

Répondre