MARIAGE, MODE D’EMPLOI

par Maisons Créoles

Le mariage est une grande étape dans la vie d’un couple. Tout commence par une belle demande… puis vient le retour à une réalité : les préparatifs et toute leur complexité. Un tel événement demande une solide organisation et un certain temps !

La date et le lieu… une priorité
Afin de vous organiser au mieux et de pouvoir annoncer la bonne nouvelle, déterminez une date (au moins le mois et l’année) ainsi qu’un nombre approximatif d’invités. De ce nombre dépendra la taille de la salle. Commencez ainsi à visiter les différents endroits qui s’offrent à vous et réservez au plus vite votre coup de coeur, car les salles peuvent être prises longtemps à l’avance. Hôtels, restaurants, salles de fêtes, habitation d’un proche… il est important de pouvoir vous projeter, que la salle corresponde à vos attentes et soit adaptée à l’ambiance que vous souhaiterez créer. N’oubliez pas les détails techniques : parking, sanitaires, cuisine, chambre froide ou encore climatisation. Renseignez-vous quant au matériel à disposition : les tables, les chaises et si la réception a lieu en extérieur, les tentes ou chapiteaux (seront-ils alimentés en électricité ?…). Privilégiez un lieu proche de celui de la cérémonie et d’éventuelles solutions d’hébergements pour les invités. Lorsque vous signerez votre contrat de location, lisez attentivement les clauses : le loyer, le moment à partir duquel vous pouvez prendre possession de la salle (idéalement la veille), le coût des heures supplémentaires s’il doit y en avoir, la caution, les interdictions (feux d’artifices par exemple) et l’assurance, qui est obligatoire.

Le budget
C’est une partie délicate et moins agréable, mais incontournable ! Un mariage représente toujours un budget important, c’est pourquoi il ne faut rien négliger. Faites-vous un tableau récapitulatif détaillé afin de garder un oeil sur vos dépenses. Il faut être conscient qu’en règle générale, les dépenses réelles sont environ 15% plus élevées que le budget prévisionnel. Aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de règle sur le « qui paie quoi », si ce n’est de faire en fonction de ses moyens. Les futurs mariés prennent d’ailleurs de plus en plus leur mariage en charge. La tradition quant à elle, voudrait que la répartition du budget se fasse entre les parents des mariés, de la façon suivante :

  • La famille de la mariée : la robe, les accessoires, la coiffure et le maquillage, la tenue des enfants d’honneur, la décoration florale, une partie du traiteur, la location de la voiture et le photographe.
  • La famille du marié : le bouquet de la mariée, les alliances, la cérémonie religieuse, une partie du traiteur, la tenue du marié, et le voyage de noces.
  • Les faire-part, l’animation (DJ), les cadeaux faits aux invités (type dragées ou bougies gravées) font partie des frais partagés. Il vous faudra également ajouter environ 350€ pour l’élaboration d’un contrat de mariage.

Contacter la mairie et rassembler les pièces à fournir
Une fois la date posée, il est nécessaire de vous adresser à la mairie de votre lieu de résidence (celui de l’époux ou de l’épouse si vous ne vivez pas sous le même toit). Réservez une date et un horaire. La célébration du mariage doit être faite par un officier de l’état civil, à la mairie, en présence de deux à quatre témoins, majeurs.

Différents éléments vous seront demandés au dépôt du dossier : un extrait d’acte de naissance de moins de trois mois, vos pièces d’identité en cours de validité, un justificatif de domicile et un certificat prénuptial à réaliser deux mois avant la date du mariage. Huit jours avant, vous fournirez la liste des témoins avec leurs noms, prénoms, professions, domicile et dates de naissance.

Dans le cadre d’un mariage mixte, des pièces complémentaires seront à fournir, rapprochez-vous de la mairie pour les connaitre. La publication des bans est obligatoire pendant 10 jours, délai durant lequel des oppositions au mariage peuvent se manifester…mais ceci est bien entendu très rare !

Qu’est-ce qu’un contrat de mariage ?
Bien que n’étant pas obligatoire, le contrat de mariage est une convention très importante. Il détermine le statut matrimonial des époux en fixant leurs droits et pouvoir respectifs sur les biens du ménage, afin de connaître la part qui reviendra à chacun en cas de divorce ou de décès.

Il doit être établi devant le notaire, au moins quinze jours avant le mariage. Si les futurs époux ne souhaitent pas en faire un, ils seront soumis au régime légal (communauté réduite aux acquêts, c’est-à-dire aux biens acquis pendant le mariage, à l’exception des héritages, donations, des biens et dettes professionnels). Autrement, il leur est possible de choisir entre le régime de communauté universelle (tous les biens des deux époux sont mis en commun), celui de séparation des biens (chacun garde ses biens) ou encore le régime de participation aux acquêts (les époux gardent leurs biens, mais en cas de divorce, chacun est en droit de réclamer la moitié de l’enrichissement de l’autre).

La cérémonie religieuse
Dans le cadre d’une cérémonie religieuse, rapprochez-vous de votre paroisse de manière à réservez une date et un horaire. Vous planifierez également les rencontres nécessaires à la préparation.

Le cortège
Le cortège d’honneur participe à l’image de votre mariage lors de la cérémonie religieuse. Il est important de bien l’organiser en amont.

Demoiselles et garçons d’honneur
Voici une coutume qui est de plus en plus adoptée. Lors d’un mariage, les demoiselles et garçons d’honneur peuvent avoir différentes missions à accomplir : donner leur avis sur le choix de la robe et du costume, aider à la réalisation du plan de table et de la décoration, préparer avec les témoins les enterrements de vie de célibataires, aider à l’habillement le jour J… Mais avant tout, aider les fiancés à se relaxer et à souffler un peu avant et pendant le mariage. Et ils n’échappent généralement pas au traditionnel discours qu’ils doivent prononcer en tant que personnes les plus proches.

Les témoins
Votre témoin n’est pas seulement désigné pour signer un bout de papier. Il doit vous soutenir moralement et être à vos côtés tout au long des préparatifs et de cette merveilleuse journée. C’est également au témoin de vous organiser un enterrement de vie de célibataire digne de ce nom. Vous l’aurez compris, l’essentiel est de choisir des personnes qui occupent une place importante dans votre coeur. Sachez que les témoins du mariage religieux ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux du mariage civil.

Les tenues
Priorité à la robe de mariée ! Commencez à chercher environ 8 à 9 mois avant la date du mariage afin de faire des essais dans différents endroits : boutiques spécialisées, créateurs, couturière… Pour vous faire une idée, de nombreux catalogues sont consultables sur internet : parcourez-les de manière à voir les collections du moment et trouver votre style. Il faut compter environ 6 mois de confection et au moins trois essayages.

Une fois la robe prête, il est temps de choisir les sous-vêtements (indispensables au 2e essayage si vous voulez que votre robe tombe à la perfection) et les accessoires : les chaussures (confortables avant tout, sachant que vous pouvez prévoir une paire de rechange dans laquelle vous êtes sûre d’être à l’aise), le jupon, le voile, les bijoux et la jarretière. Attention, ce jour là, pas de montre ni de sac à main ! Pour celles qui aiment les traditions, portez du neuf pour symboliser la nouvelle vie qui s’offre à vous, un accessoire emprunté pour porter chance, quelque chose d’ancien pour rappeler le lien avec la famille et quelque chose de bleu, symbole de fidélité.

Pour le costume du marié, 4 mois suffiront, voire moins s’il s’agit d’un costume standard. Monsieur doit lui aussi penser à ses accessoires : chaussures, chaussettes, cravate, chemise, boutons de manchette, gilet, boutonnière et pourquoi pas chapeau.

La tenue des enfants d’honneur devra quant à elle être en harmonie avec le style de votre mariage. Si vous optez pour du blanc, osez agrémenter les tenues d’un accessoire coloré, rappelant les tons de votre thème : pour les garçons une ceinture large en satin, une cravate ou un noeud papillon – pour les petites filles, des noeuds dans les cheveux, couronnes de fleurs ou ceinture satinée nouée dans le dos.

La mise en beauté de la mariée
Elle commence 6 mois avant. Les basiques : surveillez votre alimentation, faites de l’exercice physique pour entretenir votre forme et soignez vos cheveux ainsi que votre peau en l’hydratant matin et soir. Le jour J, faites confiance à une maquilleuse et un coiffeur experts en mariage. Ils seront en mesure de vous conseiller en fonction de votre style et de votre morphologie. L’idéal est de se présenter avec quelques idées sur papier, des photos découpées dans des magazines ou trouvées sur internet. Débutez les essais un à deux mois avant la date du mariage en prenant soin d’apporter une photo de votre robe, du voile et des accessoires.

Les alliances
Symbole de l’engagement, l’alliance est le signe de l’éternité et de la fidélité. Portée à l’annulaire gauche, elle peut être en or ou en platine, voire sertie de diamants.

Les alliances en or restent les plus courantes. Plus le nombre de carat est élevé, plus le bijou est composé d’or. En France, c’est en général du 18 carats (750/1000), dont le poinçon représente une tête d’aigle. Le platine, plus précieux, coûte environ deux fois plus cher et est de plus en plus apprécié, notamment pour sa blancheur étincelante. Son poinçon représente une tête de chien.

Si les alliances sont généralement de simples anneaux nus, il est devenu courant pour l’épouse de porter une alliance qui comporte un ou plusieurs diamants.

Il existe différentes façons de tailler le diamant : ovale, carré « princesse », coeur, poire, navette… mais la plus connue est la taille « brillant » (de forme ronde). Elle permet à la pierre de refléter la lumière à la perfection, en faisant apparaître 58 facettes.

Si vous optez pour des diamants, renseignez-vous bien sur les autres caractéristiques des pierres qui vous seront proposées : leur couleur, leur pureté et leur poids (qui s’exprime en carats – mais attention, rien à voir avec le carat de l’or). L’ensemble de ces données justifiera le prix de l’alliance. Vous saurez alors en fonction de votre budget, vers quel type de pierres vous orienter.

Faire-parts et invitations
Une fois votre liste d’invités validée, vous pouvez commander vos faire-part ou les réaliser vous-même si vous vous sentez inspirés. Les matières les plus prisées sont le papier japonais, le papier irisé, le calque, le raphia, les enveloppes en tartane ou en organdi. Laissez libre cours à vos envies et à votre créativité, tout en respectant votre thématique (noeuds, sable, reliefs). Veillez également à ce que vos créations « maison » soient adaptées au format des enveloppes.

Comptez un faire-part par couple, un par célibataire et une marge de 10% au cas où ! Pour réduire les frais d’impression, faites imprimer les cartes de remerciements en même temps. Vous enverrez vos faire-part, trois à quatre mois avant la date du mariage. Mais commencez à prévenir vos invités par téléphone ou par e-mail, le plus vite possible.

Le contenu : le faire-part principal annonce le mariage ainsi que la date, l’heure, le lieu, l’invitation à la cérémonie civile et éventuellement religieuse. Prenez soin d’y indiquer le nom des parents des futurs époux, les titres des époux et parents (noblesse, docteurs, grade militaire) et les prénoms des futurs époux. Pour les personnes que vous désirez inviter au vin d’honneur et/ou à la réception, vous y insérerez un carton indiquant à nouveau la date, le lieu, l’heure de rendez-vous. N’oubliez pas de préciser la date souhaitée pour la réponse de présence et n’hésitez pas à faire relire le faire-part par vos proches…une faute d’orthographe serait malvenue.

La décoration
Le choix du thème est essentiel. Il s’agit du fil conducteur qui immergera vos convives dans l’ambiance : annoncé dans un premier temps par les faire-part, il sera ensuite décliné à travers le lieu, la décoration, les noms de tables et le menu. Il en sera de même pour les fleurs, éléments indispensables à l’atmosphère festive et joyeuse de cette journée mémorable. Décoration de la salle, des voitures, bouquet de la mariée, boutonnière… elles seront omniprésentes. De même, pour la cérémonie religieuse, n’oubliez pas de nouer sur les bancs des petits bouquets de fleurs blanches.

Le plan de table
Il faut l’avouer, il s’agit d’un véritable casse-tête ! Alliez vos connaissances de la famille et des amis, afin de répartir les convives selon leurs affinités, leurs âges, leurs points en commun. Ne séparez pas les couples et ne regroupez pas les extravertis…il en faut pour toutes les tables ! Regroupez les adolescents, qui seront ravis d’être loin des parents.

Pour une telle logistique, il est préférable d’envisager l’élaboration du plan de table à une semaine de l’événement, dès que le nombre d’invités est ferme et définitif. Vous pouvez par contre vous décider à l’avance sur la disposition des tables. Elles pourront être rondes (convivial avec la table d’honneur au centre), ou rectangulaires (disposées en U ou en T, mais plutôt pour un petit comité). Le plus important est de favoriser les échanges et la circulation, tout en évitant que vos invités ne se tournent le dos.

Repas et traiteur
Différentes formules peuvent être envisagées, l’essentiel étant de faire un repas qui vous ressemble. Deux facteurs entrent alors en jeu : le budget et l’ambiance désirée. Le repas assis implique un travail rigoureux, les plats devant être servis en même temps, à la bonne température. Cette option permet en outre de rythmer le repas, surtout s’il est coupé par des discours, une animation et une pause danse. Le buffet froid et/ou chaud, est convivial, offrant un plus large choix aux invités. Attention par contre à ce que ces derniers ne passent pas trop de temps à faire la queue. Les serveurs devront veiller à ce que votre buffet garde de l’allure. Vous pouvez également mixer les deux : servez le plat principal à table et réservez le buffet pour les entrées et les desserts.

Concernant l’élaboration du repas, vous avez le choix entre le « fait maison », si vous pouvez comptez sur l’aide de la famille… ou plus simple, le traiteur. Certains vous proposeront une carte prédéfinie, avec différents choix possibles, d’autres sont en mesure de vous confectionner un menu sur-mesure. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis et comparez les prestations proposées. C’est au moment du test de dégustation que vous pourrez vous faire une idée précise de votre choix de menu.

Le choix du gâteau
Choisir un dessert pour clôturer votre dîner de mariage en beauté est un gros challenge. La classique pièce montée de choux et de nougatine s’est imposée depuis longtemps comme « LE » gâteau de mariage par excellence. Cependant, l’épatant weeding cake américain, s’impose de plus en plus, de par sa créativité, qui ne connaît aucune limite ! A vous de choisir votre camp, le tout étant de vous y prendre relativement à l’avance.

Le vin d’honneur
Après la cérémonie, c’est un moment privilégié qui vous permettra de remercier vos convives. Vous pouvez choisir d’y inviter quelques personnes non conviées au dîner (ceux qui ne sont pas intimes, mais que vous appréciez, des voisins), mais il est toujours délicat de leur demander de partir au moment de passer à table.

Côté pratique, prévoyez une musique de fond, un alcool type champagne, kir ou autre cocktail, mais aussi des boissons sans alcool pour les plus sages. Comptez environ une bouteille pour trois personnes. Vous accompagnerez bien sûr les boissons de quelques amuses bouches. Comptez six à dix bouchées par personnes en fonction de la durée du vin d’honneur (de 1h30 à 2h maximum).

L’animation
Outre l’animation musicale, vous pouvez faire intervenir des danseurs, des musiciens, des animations autour du bar, un magicien et même un feu d’artifice. Il faudra vous coordonner avec le DJ car il sera le chef d’orchestre de la soirée ! La question du DJ est d’ailleurs elle aussi très importante. Votre choix déterminera l’ambiance de la soirée : assurez-vous de la qualité du son, du volume, de la programmation musicale et de l’éclairage.

Le photographe
Pour immortaliser ce moment, il vous faudra réserver un photographe dans les huit à six mois avant le mariage. Afin qu’il soit en mesure de vous offrir les souvenirs de vos rêves, n’hésitez pas à lui faire part de vos envies. Choisissez également les types de supports que vous souhaitez conserver et/ou partager avec vos proches.

Il existe en effet le photoreportage – prise de photos dans le vif, lors de la cérémonie ou tout au long des préparatifs, assurant émotions et naturel ; le film – qui retransmet l’ambiance et permet à vos invités de vous passer quelques messages ; les portraits – traditionnel, le photographe dirige les poses, au cours desquelles il réunit les deux familles respectives ainsi que les amis, autour des jeunes mariés.

La liste de mariage
Vos invités auront à coeur de vous gâter pour l’occasion. Pour vous faire vraiment plaisir, autant qu’ils vous offrent un cadeau dont vous avez vraiment envie : pensez donc à ce qui peut vous manquer ou à vos projets. Si vous comptez vous installer ensemble une fois le mariage célébré, ouvrez une liste de mariage dans le magasin de votre choix, de manière à ce que vos invités puissent y verser leur participation. Vous avez aussi la possibilité de mettre une urne en évidence le soir de la réception, afin qu’ils y glissent une enveloppe du montant de leur choix.

Faire appel à un wedding planner
Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour vous ou que vous n’avez pas l’âme d’un organisateur, vous pouvez décider de faire confiance à un pro : un organisateur de mariage qui vous guidera dans l’orchestration de vos noces. Il est à votre écoute et fera tout pour faire un mariage qui vous ressemble… mais rassurez-vous, vous restez les maîtres du jeu ! Vous lui déléguerez la recherche et la coordination des différents prestataires, pour l’ensemble de l’événement ou seulement pour une partie.

Les honoraires sont en général de 10 à 15% du budget total du mariage, en sachant que le wedding planner permet à ses clients de bénéficier de tarifs négociés avec ses partenaires.

Dernière soirée de célibataires
En général très apprécié, ce rituel organisé par les témoins et les amis proches permet de se défouler et d’évacuer le stress. Evitez cependant que l’évènement soit planifié à moins de 4 jours du mariage car il s’agit de la nuit de tous les excès… inutile de prendre le risque d’arriver gris et nauséeux le jour J. L’idéal, c’est de le prévoir une semaine à un mois avant.

Pour marquer le coup, n’hésitez pas à guider vos amis sur vos envies : le moment (journée, soirée, week-end), le thème (avec ou sans déguisement) et même les activités (hammam, massages, sensations fortes).

La nuit de noces, une nuit de rêve
Après avoir fait la fête jusqu’au petit matin, place à la courte nuit qui vous attend et vous appartient ! Prévoyez un endroit un peu spécial, très romantique, si possible sur le lieu même de la réception ou dans un hôtel à proximité, afin de vous éviter la route à faire après une journée certes merveilleuse, mais éprouvante.

Une autre solution plus économique est envisageable : rester chez vous…mais à une condition, y créer une atmosphère idéale pour une nuit de noces. Symboliquement, il s’agira de votre première nuit en tant que mari et femme, alors autant y mettre les formes en misant sur des bougies, pétales de roses sur le lit et pour les courageux, du champagne au frais.

Le voyage de noces
De nombreuses agences de voyage proposent des brochures spéciales, consacrées aux jeunes mariés. Vous pourrez bénéficier d’offres de réductions sur les séjours, ainsi que de petits « plus » tels que le sur classement, le champagne et la corbeille de fruits dans votre chambre à l’arrivée. Sachez qu’il n’y a pas de destination « type », à vous de voir si vous préférez le farniente ou les atouts culturels d’un pays !

Une fois « redescendus » sur terre, pensez bien évidemment à remercier chacun de vos invités par écrit, pour leur présence et leurs cadeaux. Même si cela requiert du temps, personnalisez vos messages…cela touchera vos invités, qui le méritent !

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles