Tradescantia, Misère, Éphémère

0

Originaire d’Amérique, depuis le sud du Canada jusqu’au nord de l’Argentine, cette herbacée ornementale, rampante ou grimpante, appartient à la famille des Commélinacée (500 espèces réparties en une quarantaine de genres). Son nom lui vient John Tradescant le Jeune, jardinier de Charles 1er, (1600/1649) qui rapporta d’Amérique outre des plantes rares ; le manteau du chef amérindien Powhatan, père de la célèbre Princesse Pocahontas.

Le plant aux fleurs éphémères apprécie la chaleur et l’humidité de nos climats. Très prisé pour son feuillage décoratif, il est parfait dans des pots suspendus, ainsi qu’en couvre sol ou rocaille. Les tiges à noeuds saillants peuvent dépasser 30 cm de long, elles portent des grappes de petites fleurs à 3 pétales pouvant être blanches, roses, blanches et roses, ne durant qu’une journée. On retrouve de nombreuses variétés aux feuilles rayées ou panachées, teintées de gris pâle, de mauve, de vert.

Multiplication

Facile d’entretien, la plante se ressème spontanément, se divise, aime les sols bien drainés ou humides, argileux, ou sableux et l’humus.

  • Si on la sème, les semis ne seront pas semblables à la variété. On peut bouturer des tiges qui enracinent au bout de 2 semaines ou placer la bouture dans de l’eau où elle va se ramifier, puis la planter.
  • Si des pousses vertes apparaissent parmi des feuilles panachées, il faut les supprimer car toute la plante risque de perdre ses feuilles panachées.
  • Pour pallier à une base dégarnie, il est recommandé de pincer les bourgeons terminaux. Attention, un trop grand manque de lumière décolore ses feuilles, par contre si leurs bouts brunissent c’est que le plant est exposé à un soleil trop fort.

Quelques variétés

  • T. Albiflora endémique d’Amérique du Sud est parfait en suspension, ses feuilles sont vert uni ou panachées vert/ blanc crème.
  • T. Fluminensis, Ephémère de Rio (Brésil, Argentine) monte à 50cm et ressemble à l’Albiflora, bien que ses feuilles soient plus pointues (la variété Quicksilver a des fleurs en grappes étoilées).
  • T.Navicularis aux feuilles vert bronze triangulaires, charnues à tâches pourpres sur le dessous et à fleurs rose vif.
  • T.Blossfeldiana (Argentine) aux feuilles vert foncé charnues ; pourpres et duveteuses en dessous à fleurs rose-pourpre avec le centre blanc. Un plant peut avoir à la fois des feuilles unies vertes, panachées ou crème.
  • T. Sillamontana (Montana et nord-est du Mexique) fleurs rose clair et feuilles gris/vert poilues, la protégeant de l’ardeur du soleil.
  • T. Pallida ou Misère pourpre (Est du Mexique) apprécie la mi ombre. Ses feuilles longues sont pourpres, velues et ses petites fleurs rose vif.
  • T. Andersoniana ou Ephémère de Virginie (Amérique du Nord) rustique. Ses feuilles pointues forment de longs rubans vert pâle. Les fleurs peuvent être bleues, roses, blanches, violettes.
  • T. Zebrina (Mexique) espèce tapissante au port retombant, vert rayé d’argent sur le dessus et violet dessous.
  • T. Spathacea ou Rhoéo feuillage vert lustré strié de crème (cultivars), coloré de pourpre ou de rose au revers. Les Tradescantias sont non toxiques hormis la variété Albiflora.

Texte : Angel ST-Benoit
Photos : DR

Partager.

Répondre