QUAND LE TRI ne suffit pas !

par Maisons Créoles

Plus qu’une tendance, le zéro déchet est un mode de vie. C’est une démarche globale, personnelle, de réduction des déchets de la maison. De la cuisine à la salle de bain, en passant par le dressing et les produits ménagers, tout y passe. Réduire l’impact environnemental de notre consommation quotidienne est une démarche qui demande un peu d’anticipation.

Pourquoi adopter le réflexe zéro déchet ?

En 2020, le réchauffement climatique et l’impact de l’activité de l’homme sur la planète n’est plus une surprise. Nos modes de production et de consommation ne sont plus viables, car non seulement ils sont polluants, mais nous prélevons plus de ressources que la planète ne peut en offrir. Les catastrophes écologiques mondiales sont de plus en plus nombreuses, le tri permet aujourd’hui un traitement adapté, mais nous pouvons faire encore mieux.

Le meilleur déchet c’est celui que l’on ne produit pas !

Il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives écologiques aux produits du quotidien et l’objectif est de switcher petit à petit. Côté cuisine, le traitement et la gestion de l’eau sont primordiaux avec l’utilisation de gourdes en acier inoxydable par exemple. Cela permettrait d’éliminer environ 365 bouteilles en plastique par an et par personne. Limiter le film alimentaire, l’aluminium, les pailles en plastique… c’est désormais possible grâce à leurs éco-alternatives : charlottes à plats, bee’s wrap, pailles réutilisables en inox, en verre ou en bambou, il y en a pour tous les goûts ! Avec un peu d’anticipation, nous pouvons même acheter notre déjeuner avec nos propres boîtes lavables, le pain dans un sac à pain en coton. Mais si l’on souhaite réellement réduire notre quantité de déchets et libérer nos poubelles, l’achat de produits en vrac est la solution idéale. Grâce aux pots en verres réutilisés, aux Mason-jar, sac à vrac et autres jolis contenants, vous pouvez faire vos courses sans emballages.

© LAMAZUNA

Côté salle de bains, fini le désordre !! Adieu tubes, flacons et cotons jetables, vous pouvez aisément les remplacer par des cosmétiques solides et des cotons lavables. Nous connaissons depuis longtemps les savons solides, aujourd’hui, place aux shampoings, déodorants, dentifrices, pains de rasage ou crèmes solides. Avec un bilan carbone réduit (voire produits localement…), ces cosmétiques sont généralement pensés dans une démarche globale durable sans suremballages, souvent compostables avec des encres végétales ou des contenants réutilisables. Cependant, il faut toujours bien veiller à la composition des produits et à la provenance des ingrédients. En effet, changer de mode de consommation peut avoir de réels bénéfices sur notre santé en limitant le contact avec les produits chimiques. D’anciens produits reviennent même à la mode comme les rasoirs de sécurité ou les protections hygiéniques lavables, car ces produits ont des avantages écologiques et économiques certains.

© LAMAZUNA

Alors on swtich ? Il existe également une règle simple à appliquer, celle des « Cinq R » : Refuser, dire non au superflu, ce dont nous n’avons pas besoin comme les tickets de caisse, les prospectus, les échantillons et les sacs plastiques. Réduire c’est donner, vendre les objets ou vêtements dont on ne se sert plus, afin de libérer de l’espace. Louer ou Emprunter plutôt que d’acheter. En cas d’achat, n’acheter que le strict nécessaire et éviter le gaspillage. Remplacer les objets jetables ou à usage unique par des objets durables Recycler ou réutiliser des objets ou des meubles Et pour finir, Rendre (à la terre) ou composter toutes les matières organiques, ainsi que nos déchets de cuisine. Côté ménage, le do it yourself (DIY) ou le « Fais- le-toi-même » prend de plus en plus d’ampleur. Créer sa lessive, son nettoyant sol, son produit vaisselle ainsi que son éponge, sont de plus en plus courant. Avec des ingrédients de base (cristaux de soude, vinaigre ménager, savon de Marseille), moins nocifs pour la faune et la flore, il s’agit de recettes à la portée de tous. Privilégiez bien sûr les produits biologiques, naturels et achetés si possible en vrac et prenez également quelques précautions.

© GASPAJOE

Petit à petit, pas à pas, chacun fait sa part

Au premier abord le « zéro déchets » peut sembler difficile et inatteignable, il faut garder en tête qu’il s’agit d’un objectif vers lequel tendre et non pas d’une règle stricte. S’équiper demande un peu d’investissement et de réflexion, mais le bilan est vite fait ! En plus d’une satisfaction personnelle, limiter les déchets, c’est préserver son porte-monnaie. Au fur et à mesure cette pratique devient un mode de vie, nos gestes deviennent des réflexes dans tous les domaines, jusque dans l’achats de mobiliers ou de vêtements écoresponsables.

Texte : © Mélanie Boulogne

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles