LE TRI SÉLECTIF, un geste citoyen pour préserver demain…

par Maisons Créoles

La gestion des déchets constitue une composante du développement durable d’autant plus essentielle dans nos contextes insulaires. Adopter un comportement éco citoyen et civique implique de recourir à des achats plus respectueux de l’environnement et tournés vers une économie circulaire indispensable.

La responsabilité de tous

Les différents producteurs de déchets sont sensibilités afin de prendre conscience de l’impact de leurs actions au quotidien ; des actions à engager pour réduire la quantité de déchets ; les ménages sont ainsi incités à modifier leur comportement. Cette démarche concerne également les entreprises par l’instauration de démarches d’éco-conception, de sensibilisation auprès de leurs clients à consommer plus responsables. Il s’avère alors primordial que les collectivités, à l’initiative de ces programmes d’actions, se montrent exemplaires en la matière pour une cohérence entre leurs actions et les messages adressés à la population (en termes de réduction du gaspillage alimentaire des cantines scolaires, d’envoi de fichiers numériques en remplacement de documents papier, d’installation de bornes d’apport volontaires en nombre suffisant, de déchèteries …).

À chaque déchet sa poubelle

Les ordures ménagères (briques alimentaires, sacs et barquettes plastiques, emballages avec restes de repas) sont à déposer dans les poubelles grises dédiées aux ordures ménagère au même titre que les masques et gants de protection que l’on retrouve trop souvent, en cette période, abandonnés au sol … Les poubelles jaunes sont destinées à accueillir les cartons, papiers, flacons et bouteilles plastiques, emballages métalliques de type boites de conserves … Les cartons et papiers humides ou souillés par la nourriture sont à déposer avec les ordures ménagères. Les déchets verts (gazon, feuilles, végétaux, branches …) peuvent faire l’objet d’un compostage sur place ou être apportés en déchèterie pour une valorisation organique. Les médicaments sont à rapporter en pharmacie débarrassés de leur emballage carton au préalable. Les piles sont très néfastes lorsqu’elles sont jetées dans la nature car elles sont composées de lithium, mercure, plomb ou acide. Les piles ainsi que les ampoules peuvent être déposées dans des points de collecte (magasins de bricolage, par exemple ou en déchèterie). Dangereux pour la santé et pour l’environnement, les produits toxiques doivent être séparés des produits ménagers et déposés en déchèterie pour être ensuite orientés vers les filières de recyclages adaptées. Les encombrants sont à déposer, de préférence, uniquement la veille de la collecte organisée par chaque commune. Ils peuvent être également rapportés à la déchèterie ou en recyclerie.

L’apport volontaire, un geste citoyen

Le service de collecte en porte- à-porte des déchets ménagers et assimilés représente un coût très important pour la collectivité notamment par la fréquence élevée du nombre de passages. Pour baisser ces coûts, il est donc indispensable de privilégier le dépôt en bornes d’apport volontaires dont le nombre a considérablement augmenté ces dernières années. Ces dernières peuvent accueillir les papiers, cartons, boites métalliques, bouteilles, flacons plastique, bouteilles et bocaux en verre.

Quelques actions simples et pratiques

Généraliser le tri des bio déchets par la mise en place de composteurs domestiques individuels ou partagés dans les résidences ou des quartiers, des broyeurs de déchets verts ou encore le mulching. Cette technique de tonte permet d’éviter le ramassage de l’herbe qui, tondue si finement, reste sur la pelouse et fertilise le sol. Les autocollants STOP PUB, la non impression systématique des documents numériques, le gaspillage alimentaire … figurent au rang des opérations engagées au plan national. Car si trier ses déchets constitue une étape essentielle pour la préservation de notre planète, nous ne rappellerons jamais assez que la prévention reste la plus efficace.

Quelques chiffres :

En 2016, la mise à disposition de composteurs a évité près de 1200 tonnes de déchets. 86 % des papiers et emballages, soit 3131 tonnes, sont collectés en bornes d’apport volontaires. Le plan régional de prévention et de gestion des déchets en Guadeloupe adopté en 2020 vise une réduction de 50 % de la production des déchets ménagers passant de 146 tonnes en 2016 à moins de 70 000 tonnes en 2032.

Texte : Christine Morel – Photos : SIMAX COMMUNICATION

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles