PETREA VOLUBILIS L.

0

Plus connue aux Antilles sous le nom de Liane de Saint- Jean, on la nomme aussi « Diadème Royal », ou en Anglais «Queen’s Wreath », « Bluebird Vine ». La Petrea Volubilis appartient à la famille des verbénacées qui comprend une quinzaine d’espèces (dont fait partie le Tectona Grandis ou teck) ; à l’ordre des Lamiales et au genre Petrea L., Volubilis vient du latin et signifie « qui a un mouvement giratoire ».

C’est une liane sarmenteuse et vivace à écorce grise qui est endémique de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud : Panama, Mexique, Brésil, Costa-Rica. Elle s’est parfaitement acclimatée aux Antilles et se retrouve aussi à l’île de la Réunion. C’est le naturaliste Suédois Carl Von Linné qui lui donne son nom de Petrea, en hommage à Lord Robert James Petre (1713/1742), le 8ème Baron Petre de Ingatestone Hall dans l’Essex, un mécène botaniste et horticulteur.

Description

La Petrea Volubilis a une croissance rapide. Exubérante, elle offre une floraison de toute beauté car ses grappes de fleurs, au nombre de quinze à trente, forment des étoiles violettes. Nectarifères, elles attirent les papillons, et peuvent atteindre 35 centimètres de long. Tubulaires, elles sont retombantes, avec des sépales étroits qui sont de couleur lilas et des pétales arrondis. Leur calice est de couleur lavande et leur corolle, petite, est d’un violet soutenu. La fleur n’a une durée de vie que de quelques jours, alors que les sépales durent plus longtemps mais virent au gris clair. Elle se plait particulièrement sur une clôture car elle a besoin d’être soutenue, au pied d’un arbre à l’assaut duquel elle grimpera, ou nécessite un tuteur ou une treille, sinon elle formera un arbuste au port retombant. Ses tiges ligneuses peuvent s’élever à plus de six mètres de haut. Son feuillage à nervures saillantes est coriace, râpeux et persistant, c’est pour cela qu’aux Antilles, autrefois, les menuisiers l’utilisaient en guise de papier de verre pour poncer le bois et qu’on la nomme aussi localement « Liane rude ».

Plantation

La Liane de Saint-Jean, qui apprécie la chaleur et l’humidité, se plait dans un sol riche, aéré, en plein soleil ou dans une légère ombre. Elle s’obtient par bouturage de ses rameaux ou par marcottage en faisant passer un morceau d’une tige dans le sol jusqu’à enracinement ou dans un pot empli de terre. Afin d’accroitre la ramification après la floraison, il est préférable de rabattre de moitié les rameaux. Il existe aussi une variété à fleurs blanches nommée « Petrea volubilis Alba ».

Texte & Photos : © Angel St Benoit

Partager.

Répondre