La loi n’impose pas aux propriétaires de souscrire une assurance tandis qu’elle est obligatoire pour tout locataire. La législation impose, en effet, pour tout locataire, la souscription d’une responsabilité qui doit concerner les dommages liés à un incendie, une explosion et aux dégâts des eaux. Ces garanties, incluses dans les contrats multirisques habitations, permettent le remboursement des dégâts causés par le locataire.

Le propriétaire est en droit d’exiger une attestation d’assurance à la remise des clés et ensuite chaque année. Il peut également prévoir une clause de résiliation du bail pour défaut d’assurance. Qu’il l’occupe ou bien qu’il le loue, un propriétaire n’est pas obligé d’assurer son bien. Il est toutefois fortement recommandé de souscrire au minimum une garantie couvrant le bâtiment et les dommages causés aux tiers sous réserve de devoir prendre en charge l’indemnisation de tout préjudice. Un risque accru dans nos régions soumises aux aléas climatiques et au risque sismique !

PROTÉGER SA FAMILLE ET SES BIENS

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la sécurité de votre habitation passe par le choix de moyens de fermeture adéquats (volets, verrous et serrures sécurisés) qui représentent le premier rempart face à une tentative d’intrusion. La protection d’une habitation, pour être efficace, doit être étudiée selon vos besoins, votre mode de vie… Il existe plusieurs types d’alarmes. La plus simple consiste en l’installation de détecteurs qui déclenchent une sirène lors d’une effraction ou d’une alarme qui prévient par SMS ou par appel téléphonique automatique.

La télésurveillance permet de surveiller le logement à distance par l’intermédiaire d’un centre auquel est relié un transmetteur téléphonique. Le déclenchement de l’alarme est perçu par le centre qui se charge d’envoyer un gardien ou de prévenir les forces de l’ordre selon la prestation. Enfin, des caméras installées à des endroits stratégiques permettent de surveiller à tout moment la propriété. Les images sont transmises sur les écrans du centre de surveillance ou du propriétaire. Certains systèmes sont équipés de la vision nocturne, de détecteurs de mouvement infrarouge ou de l’enregistrement des images.

Se prémunir contre les incendies relève également du bon sens. Il s’agit d’ailleurs d’une obligation depuis 2011; chaque occupant, qu’il soit locataire ou propriétaire, est tenu d’installer un détecteur de fumée normalisé au plus tard en mars 2015.

De nombreux modèles sont disponibles sur le marché. Il s’agit de détecteurs de fumée fixés au plafond qui permettent de réagir plus rapidement afin de limiter l’étendue du sinistre.

Afin d’être certain de mettre en place les outils les plus adaptés, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels de la filière. Ils sont les plus à même de vous orienter vers le système qui répondra le mieux à votre demande tout en s’adaptant à votre budget.

Texte : Christine Morel

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles