LE GROS OEUVRE

par Maisons Créoles

Cette étape s’achève avec la mise hors d’eau et hors d’air, c’est-à-dire à la pose de la couverture et des menuiseries extérieures. C’est également la phase qui procure sa solidité à la construction, d’où l’intérêt d’y apporter tout le soin nécessaire.

Le gros œuvre représente l’ossature de la maison et comprend plusieurs ouvrages ; les fondations, l’élévation des murs, la charpente, la toiture et les menuiseries extérieures. Les fondations, les murs et la charpente supportent le poids du bâtiment. Ils doivent également garantir sa résistance et sa stabilité lors d’un séisme ou d’un cyclone grâce au respect des réglementations spécifiques et à des matériaux adaptés. Le choix des matériaux reste, bien sur, une affaire de goût puisque l’apparence de la maison est effectivement le premier critère déterminant. Leur impact environnemental, leur qualité d’isolation (phonique et thermique) et leur coût sont également à prendre en compte.

Le béton
Sa capacité d’adaptation et ses performances représentent ses atouts majeurs. Le béton permet tout type de construction et nécessite un faible entretien. Il répond à des normes concernant la qualité des produits qui le composent et son utilisation. Le parpaing fait l’objet d’une réglementation spécifique aux Antilles. Sachez que le béton fabriqué en centrale reste plus fiable que celui obtenu manuellement ou à l’aide d’une bétonnière.

La brique rouge
Bien présente en Martinique et réputée pour son aspect esthétique, elle est constituée d’argiles extraites de carrières sur place. La brique possède de nombreux atouts qui lui permettent de s’adapter aux contraintes locales entre résistance aux séismes, au feu, étanchéité et parfaite isolation phonique et thermique. Elle convient à la construction des murs et des cloisons.

Le bois
Il s’impose petit à petit sous nos latitudes grâce à ses caractéristiques, sous réserve de choisir une essence qui réponde aux contraintes locales. Au-delà de son aspect chaleureux, sa légèreté le rend très flexible et fiable lors d’un séisme. Il est également reconnu pour sa faible inertie thermique. Son surcoût et son délai de construction sont réduits du fait d’une production en atelier.

La charpente et la couverture
La charpente, élément clé qui vient solidifier l’ensemble et supporter la couverture, se présente sous deux formes ; La charpente traditionnelle et l’industrielle. La première, de conception artisanale, est la plus complexe et la plus esthétique. La seconde, moins coûteuse et plus légère, est un procédé industriel qui associe structure de bois et pièces de métal. Quant à la couverture qui assure la protection contre les intempéries, elle est généralement constituée de tôles ondulées ou bien encore de tuiles de terre cuite, très appréciées en Martinique. Ces deux matériaux s’adaptent parfaitement aux aléas climatiques sous réserve de les fixer chacun selon la méthode préconisée.

Texte : Christine Morel

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles