TROUVER LE BON TERRAIN À BATIR

0

Excepté si vous avez la chance d’être déjà en possession de votre terrain, l’aventure de la construction débute par le choix de l’implantation de votre future demeure. Cette première étape vers la concrétisation de votre projet peut s’avérer plus ou moins ardue.

Ne négligez pas le budget à y consacrer car vous allez vite vous apercevoir de son importance dans le coût global du projet. Il peut effectivement approcher voire dépasser celui de la construction si vous choisissez de vous installer en bord de mer ou dans une commune recherchée. Le prix varie également selon le dénivelé du terrain. La moyenne se situe à 90 e/m2 en Guadeloupe et 100 e en Martinique sachant qu’une petite surface peut atteindre les 200 e/m2 pour un site d’exception.

La taxe foncière varie également très sensiblement selon les communes. Sachez qu’une construction en est exonérée les deux premières années.

Plusieurs éléments sont à vérifier avant de vous décider s’il s’agit d’un terrain isolé. Tout d’abord, obtenir un certificat d’urbanisme qui atteste de sa constructibilité et informe de ses contraintes techniques. Ensuite, s’informer des projets alentour, s’inquiéter de l’existence d’une servitude de passage.

Certains travaux peuvent venir accroître le prix d’un terrain, s’ils ne sont pas réalisés par le vendeur : Le bornage (2000 e), l’étude de sols (à partir de 1300 e), la viabilisation (environ 1500 e par réseau selon l’éloignement de la construction).

La pente et la composition du sol de la parcelle ont également une incidence financière : A titre d’exemple, un terrain pentu entraîne un surcoût de construction de 10 à 20 %.

Moins compliqué mais généralement plus cher, le terrain loti vous permet d’éviter ces suppléments ; Les démarches administratives, les études et les travaux de viabilisation sont pris en charges par le lotisseur. 

Texte : Christine Morel

Partager.

Répondre