LE BIO

par Maisons Créoles

Impossible de passer à côté… la tendance de ces dernières années, c’est le bio ! Fruits et légumes, produits laitiers, viandes, mais aussi cosmétiques, vêtements ou encore produits d’entretien, le bio fait partie intégrante de notre quotidien.

Un produit issu de l’agriculture biologique bénéficie d’un mode de production agricole naturel, n’utilisant aucun produit chimique de synthèse (pesticides, herbicides chimiques, fertilisants artificiels, hormones de croissance), ni d’OGM. Son circuit de distribution est également plus court. Les adeptes du bio avancent souvent le principe de précaution pour justifier leurs choix de production ou de consommation. En effet, en l’absence de certitudes quant aux effets à moyen ou à long terme de différentes substances potentiellement nuisibles, ils préfèrent, dans la mesure du possible, les éviter complètement.

Les chercheurs sont loin de s’entendre sur la question, mais de nombreux producteurs et consommateurs font valoir que les aliments bio seraient légèrement plus nutritifs et procureraient plus de vitalité que les autres produits. Les légumes bio contiennent moins d’eau que les légumes classiques, sont plus consistants et plus rassasiants. Les fruits bio quant à eux, peuvent être consommés avec leur peau, alors que les fruits traditionnels doivent être pelés afin d’éviter l’ingestion de produits chimiques… et bien entendu, c’est dans la peau que l’on trouve nutriments et vitamines !

L’agriculture biologique est un mode de production très réglementé. Cette réglementation européenne, gage de transparence et d’harmonisation pour les consommateurs, précise notamment les principes de production, d’élevage, de préparation, de distribution et d’importation, les listes positives de produits, additifs et auxiliaires utilisables (pour la fertilisation, les traitements, la transformation…), ainsi que les principes de contrôle, de certification, de sanction et d’étiquetage.

Les logos bio (européen et AB) indiquent que les produits sont 100% bio ou contiennent au moins 95% de produits agricoles bio dans le cas des produits transformés, si la part restante n’est pas disponible en bio et est expressément autorisée.

Tous les types d’activités (production, transformation, distribution, importation…) et tous les types de productions (végétales, animales, produits transformés à usage alimentaire) sont concernés. Il y a quelques années, on ne trouvait des aliments biologiques que dans certains magasins de produits naturels et le choix offert était relativement réduit. Aujourd’hui, les circuits de distribution se sont organisés et il est possible de trouver une belle sélection de produits certifiés biologiques dans les grandes chaînes de distribution.

Niveau prix, le bio est en moyenne plus cher de 25% à 35% que les produits ordinaires équivalents. Ce prix plus élevé est attribuable au fait que l’agriculture biologique a recours à davantage de main d’œuvre, pour des raisons techniques et dans le souci d’une meilleure occupation de l’espace et des territoires. La production et la distribution sont de tailles plus modestes ne permettant pas encore de réaliser des économies d’échelle et le coût du contrôle et de la certification de l’ensemble de la filière est à la charge des opérateurs.

En raison du prix, il est rare que l’on puisse acheter exclusivement des aliments bio. Pour déterminer lesquels choisir, on peut privilégier ceux qui, en agriculture industrielle, contiennent les plus fortes concentrations de résidus de pesticides !

Texte : Jessica Lebrat
Photos: Shutterstock

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles