LE CAFÉ BOURBON POINTU, NECTAR DE NOTRE ÎLE

0

Les grands chefs cuisiniers l’ont adopté. Les japonais en sont complètement fous. Le Bourbon Pointu, café préféré du roi Louis XV est une star réunionnaise délicate et discrète. Pourquoi ce café est-il si prisé ? Petit retour sur un grand cru réunionnais.

Le café Bourbon Pointu apparaît en 1815 à La Réunion. L’âge d’or de cette boisson exceptionnelle perdure jusqu’à la fin du XIXe siècle.
Malmenée par des catastrophes météorologiques répétées, des épidémies et l’extension de la canne à sucre, la production de Bourbon Pointu s’affaiblit progressivement pour tomber dans les oubliettes dans les années 1880. Jusqu’au jour où le Japonais Yoshiaki Kawashima, directeur de recherche de la Ueshima Coffee Company (UCC), se met en tête de retrouver ce nectar disparu, dont il avait entendu parler…

SAUVÉ DE L’OUBLI

C’est dans les jardins créoles, où elles survivaient depuis plusieurs décennies, que des chercheurs ont retrouvées les petites cerises de ce caféier d’exception. Une campagne de replantage, sélectionnant les meilleurs pieds et les terroirs volcaniques les plus adaptés, a permis la création d’un système de production extrêmement rigoureux, impliquant une trentaine de petits producteurs répartis sur 12 hectares de plantation.

ZÉRO DÉFAUT À LA TASSE

Cette culture requiert des compétences et une maîtrise particulières, ainsi que beaucoup de rigueur. En 2007, le café est classé Premium haut de gamme par les Japonais. Une première reconnaissance. Il présente, en effet, des qualités sensorielles inégalées, notamment des saveurs fruitées très originales : orange, mandarine et même litchi, et se distingue par une bonne acidité, une faible amertume et surtout un faible taux de caféine.

A LA DÉCOUVERTE DU BOURBON POINTU

La route des caféiers permet de retrouver le Bourbon Pointu qui, du fait de sa rareté et des soins qu’il exige est l’un des cafés les plus chers au monde ! Aujourd’hui, le Bourbon Pointu est également relancé en Guadeloupe et en Nouvelle-Calédonie dans la perspective d’une production haut de gamme. Après bien des péripéties, ce café d’exception retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse.

Texte et photos : © Corine Tellier

Partager.

Répondre