TAILLEUR DE PIERRE

0

Le métier de tailleur de pierre nous renvoie inévitablement l’image des constructions séculaires telles que les monuments religieux, les châteaux, des monuments historiques … Ces bâtisseurs à la fois artistes, artisans, sculpteurs sont dépositaires d’un savoir-faire ancestral qu’ils préservent et perpétuent avec passion.

Le métier s’étant perdu aux Antilles, pendant des décennies ; la restauration du patrimoine guadeloupéen faisait l’objet de commandes auprès d’entreprises venues de l’hexagone. Aujourd’hui, l’activité est relancée grâce à des tailleurs de pierre présents dans l’archipel. Une opportunité qui a permis de relocaliser ce savoir-faire et de répondre aux offres de restauration de notre patrimoine.

En Guadeloupe, ce sont trois professionnels de la pierre dont un Meilleur Ouvrier de France, qui travaillent en collaboration avec deux maçons traditionnels, au sein de la société COALYS Guadeloupe. L’entreprise, spécialisée dans la rénovation du patrimoine et de monuments historiques, est en perpétuelle recherche de savoir-faire d’excellence et de techniques anciennes. À titre d’exemple, la restauration et les travaux d’extension du musée Schoelcher à Pointe-à- Texte : © Christine Morel Pitre qui ont nécessité de faire appel à des savoir-faire disparus. Le tailleur de pierre façonne la roche, quelle que soit sa composition, par des gestes précis et étudiés. S’il est reconnu pour son expertise dans la réalisation de murs, de pavés, de dallage, la diversité de ses compétences lui ouvre de nombreux autres marchés dont la maçonnerie traditionnelle (margelles de piscine, corniches, bandeaux, jambages de portes, …), la fabrication d’escaliers, de mobilier de jardin, de cuisines d’extérieur, de mobilier urbain, de monuments funéraires … L’association des savoir-faire et méthodes ancestrales aux techniques modernes, notamment pour la découpe des roches, a permis d’augmenter sensiblement la production de pierres localement. Cette alliance du numérique et de la tradition permet de réduire les coûts de production sans impacter la qualité des ouvrages car le travail minutieux reste accompli par les mains expertes de ces professionnels.

Et la pierre ? Ce matériau écologique ne manque pas sur l’île entre le tuf issu des carrières de la Grande Terre, utilisé, entre autres, pour la restauration du Moulin de Surgy à Sainte-Anne, et la roche volcanique andésite de la Basse-Terre ayant servi à la restauration du pont du Galion. La pierre de Guadeloupe, reconnue pour son homogénéité, permet de réaliser de belles finitions. Le tuf dispose de belles performances acoustiques et thermiques ; il est, par exemple, possible de marcher pieds nus sur un sol en tuf en plein soleil ! Quant à la roche volcanique, outre sa variété de coloris, sa robustesse reste son atout majeur, à l’image de la cathédrale Notre-Dame de Guadeloupe à Basse-Terre, érigée en 1850, qui a su résister à toutes sortes d’aléas naturels jusqu’à ce jour. L’utilisation des ces ressources 100% locales produit des effets bénéfiques en termes de développement durable et d’activité économique : la découpe des pierres se fait localement et ne nécessite que de l’eau et de l’électricité ; le circuit court limite l’impact environnemental ; leur production et leur acheminement sur toute l’île s’avèrent sources d’emplois. Ce métier, bien que difficile, traduit une véritable passion pour ces artistes de la pierre. La plupart, après leur formation initiale en CAP et BP, choisissent de poursuivre leur cursus en vue d’obtenir le Brevet de Maîtrise, de se présenter au concours de Meilleur Ouvrier de France ou encore d’accomplir un Tour de France auprès des Compagnons du devoir …

Ce parcours unique, d’une durée d’environ 8 années, permet de bénéficier d’une expérience exceptionnelle par la découverte des différents styles architecturaux, des méthodes de construction ou de restauration propres aux monuments historiques, des techniques de travail des pierres des diverses régions de France. Soucieuse de partager son savoir-faire et de valoriser l’habitation locale, l’équipe de COALYS Guadeloupe tend à s’ouvrir à la construction neuve pour une clientèle en quête d’excellence grâce au savoir-faire spécifique de ces artisans expérimentés et faire découvrir les pierres locales à la population pour limiter les importations de granits issus des quatre coins du monde.

Partager.

Répondre