CHOISIR LE BON EMPLACEMENT DE VOTRE PISCINE

0

Vous avez franchi le pas et vous avez décidé de profiter des joies de la baignade à domicile pour passer d’agréables moments en famille ou entre amis ! Sachez qu’après la sélection du modèle de piscine, l’emplacement constitue un élément clé pour une utilisation optimale.

Vous avez franchi le pas et vous avez décidé de profiter des joies de la baignade à domicile pour passer d’agréables moments en famille ou entre amis ! Sachez qu’après la sélection du modèle de piscine, l’emplacement constitue un élément clé pour une utilisation optimale.

Dans l’euphorie de s’imaginer déjà « piquer une tête » dans sa propre piscine, la question de l’implantation du bassin ne semble pas prioritaire. Ce critère est cependant stratégique pour un meilleur confort d’utilisation, une facilité d’entretien sans oublier la valeur ajoutée que cet équipement apporte à une propriété. La piscine est un véritable espace à vivre qui doit être pensé pour s’intégrer avec harmonie à la maison tout en respectant les diverses contraintes architecturales, techniques ou esthétiques.

De nombreux critères sont à prendre en compte parmi lesquels les éléments naturels. Il est fortement conseillé de positionner le bassin dans la zone la plus ensoleillée du jardin afin de profiter d’un réchauffement naturel de l’eau. Observez l’ombre de votre maison et des arbres alentours pour vous assurer que la piscine reste ensoleillée tout au long de la journée. Vous pourrez également mieux profiter de moments de farniente ou de bronzage confortablement installé sur les transats aux abords du bassin. La proximité d’arbres peut être également une source de déchets dans l’eau ou encore attirer des insectes. Attention aux végétaux dont les racines s’étendent sous peine de provoquer des dégâts sur le bassin ou la plage piscine. Enfin, ne négligez pas les nuisances induites par le vent : il peut drainer des déchets végétaux jusqu’à l’eau du bassin, provoquer une sensation de fraîcheur à la sortie de la piscine ou encore participer à l’évaporation de l’eau s’il s’agit de vents chauds.

Il est conseillé de placer les skimmers ou la zone à débordement face aux vents dominants de façon à entraîner naturellement les salissures jusqu’au système de filtration.

La sécurité

Malgré la présence obligatoire d’un dispositif de sécurité pour les piscines privées, la vigilance reste de mise à chaque instant : la surveillance des enfants peut être facilitée lorsque le bassin est implanté à proximité de l’habitation.

La législation

Renseignez-vous auprès de votre mairie et consultez le Plan Local d’Urbanisme qui précise les obligations et contraintes imposées par chaque commune à l’image de la distance d’implantation entre la piscine et la limite du terrain. Une déclaration préalable de travaux n’est nécessaire que pour les piscines de plus de 10 M2. Au-delà de 100 M2, un permis de construire est obligatoire. Sachez que ce type de construction peut entraîner une hausse de la taxe foncière.

Préservez le voisinage et votre intimité

Gardez à l’esprit qu’une piscine est un lieu bruyant (entre plongeons, rires et moments conviviaux) qui peut se transformer en nuisances sonores pour le voisinage surtout en présence d’enfants. Même si vous respectez les règles d’urbanisme, évitez de choisir une implantation trop proche du mur ou de la clôture du voisin. Vos relations de voisinage n’en seront que plus sereines par la suite. Par ailleurs, vous préservez votre intimité en restant vous-même à l’abri des regards.

Le terrain

L’idéal consiste, bien sûr, à disposer d’un terrain plat et d’un sol stabilité tel le calcaire mais bon nombre de parcelles ne bénéficient pas de ces précieux critères. La longévité de votre piscine va dépendre du type de terrain. Ainsi, un sol argileux ou sablonneux peut provoquer un affaissement ; un sol constitué de remblai doit être stabilisé ; un terrain en pente ou en cuvette implique un surcoût induit par des travaux complémentaires (aplanir la zone dédiée à la piscine, installer un système de drainage …). C’est pourquoi, il peut être nécessaire de faire une étude de la nature du sol sur lequel vont reposer les fondations de la piscine pour éviter les mauvaises surprises lors de la construction du bassin.

Côté pratique

Des engins, des machines, des ouvriers vont devoir investir votre jardin notamment si vous optez pour une coque. Assurez-vous de disposer de la surface nécessaire pour ces travaux. Pensez également aux futurs aménagements (pool house, cuisine d’été, agrandissement de la plage…) en conservant une marge de manoeuvre autour de la piscine pour réaliser ces travaux à l’avenir.

Partager.

Répondre