LES TENDANCES DE LA CUISINE EN 2020

0

Elle suit mais lance aussi des modes. La cuisine se veut le reflet d’une autre idée de l’habitat : plus conviviale, davantage ouverte où l’on peut s’installer à son aise sans renier son aspect fonctionnel. Zoom sur les tendances qui vont s’affirmer dans nos cuisines en 2020.

Un espace ouvert facilitant le mouvement entre les différentes zones fonctionnelles, c’est ainsi que l’on pourrait définir l’espace cuisine depuis ces dernières années. La pièce se ventile ainsi entre plusieurs coins : pour la préparation de repas, le repas et un coin détente et activités sociales.

Fonctionnalité et élégance

Ouverte et conviviale, la cuisine cultive la discrétion avec élégance. Cela se vérifie par une attention encore plus marquée pour les matières naturelles qui adoptent un style minimaliste ; les pierres naturelles comme le granit, le quartz, le marbre, les bois nobles restent des valeurs sûres. Composé à 100% de minéraux, le Lapitec et le Dekton sont reconnus pour leurs caractéristiques techniques performantes en termes de surface. Les tons privilégiés collent eux aussi au plus près la nature : bruns, gris, beiges, terracotta… La sobriété est souvent de mise avec plus d’espace en cuisine allant jusqu’à proposer de belles associations avec le blanc.

Les palettes neutres mettent les matériaux à l’honneur. Pour la robinetterie, par exemple, on peut partir sur des tons chauds comme le doré, le cuivre, le champagne, ou encore le noir ou le gris anthracite. Dans tous les cas, le fini sera de préférence mat plutôt que lustré.

Discrétion et praticité

La cuisine version 2020 est moins sensible aux grands effets, elle préfère la discrétion, l’élégance, la fonctionnalité, la praticité. Dans un souci de gain de place, de grandes armoires se rangeront sagement contre un pan de mur ou en incrustation subtile du plancher au plafond. Tablettes rétractables et tiroirs sont de la partie ; des tiroirs à loqueteau automatique que l’on pourra ouvrir à l’aide de poignées encastrées ou en tout cas plus filiformes, voire complètement dissimulées. Les rangements intégrés s’organisent en compartiments qui sauront concilier les préoccupations environnementales et anti-gaspillage, à l’instar de ces tiroirs dans lesquels on peut installer trois bacs (la poubelle, le recyclage et le compost).

La polyvalence trouve sa plus belle expression autour d’un élément central qui sert aussi bien à préparer les plats qu’à réunir les convives. Et voilà la table à manger qui s’intègre à un îlot central pour ajouter de la fluidité à la séparation des espaces.

Nombre de cuisines vont accueillir un petit nouveau : le dosseret surmonté d’une tablette peu profonde. Cet élément composé de mosaïques très tendance comme les losanges, ou fait à partir de pierre naturelle comme le marbre ou le granit, ou encore de verre laqué, de Lapitec ou de Dekton, accueillera quelques accessoires décoratifs, des verres ou des tasses. Le dosseret peut être posé à l’arrière d’une plaque de cuisson. Une autre tendance : celle du dosseret sur mesure sans joint apparent.

L’autre élément qui s’affirme de plus en plus dans l’espace cuisine : le garde-manger. Il s’inscrit dans une démarche anti-gaspillage puisque les aliments qu’on y conservera devront être consommés dans l’idéal la semaine suivant leur stockage. Utile, le garde-manger n’oublie pas de prendre la pose. On apprécie son côté rustique chic pour ranger en plus des fruits et légumes de la belle vaisselle qui sera visible par transparence : à travers du verre ou un grillage esthétique.

Texte : © Carpe Diem

Partager.

Répondre