VINYLE ET PVC RÉVOLUTIONNENT LES SOLS

0

Ils présentent des alternatives intéressantes aux autres revêtements que sont le carrelage, le parquet ou le stratifié. Les revêtements dits plastiques ont réalisé depuis ces dernières années des avancées qui en font des candidats très sérieux pour vos sols.

Grâce à leur facilité de mise en oeuvre et au grand développement de leurs
gammes, les revêtements dits plastiques peuvent répondre à bien des
envies d’aménagement intérieur. Ils trouvent leur place aussi bien dans
les pièces à vivre (salon, chambre…) que dans les pièces humides (salle
de bains, cuisine). On en trouve dans un large choix : unis, opaques,
imprimés, embossés ou encore avec un décor imprimé en surface.
Cette surface visible n’est pas seulement esthétique, elle permet
une résistance de la couche d’usure qui varie entre 0,20 et 0,70 millimètres
et va rendre le produit plus ou moins résistant aux rayures et aux produits
d’entretien (plus la couche d’épaisseur est dense, plus le matériel sera
résistant).

Incrustée au parement, c’est cette couche d’usure qui déterminera la
résistance aux passages et aux frottements ainsi que le confort et le degré
d’isolation de votre sol. Outre le renforcement de l’isolation phonique,
on bénéficie avec ces revêtements d’une surface anti-dérapante, et
parfois même anti-statique. Ils ont de plus réalisé des progrès
certains quant à leur maniabilité et à la facilité de la pose qui ne nécessite
pas nécessairement la présence d’un professionnel si l’on est un minimum
bricoleur, à condition de disposer d’un revêtement lisse et plat.
Pour s’en rendre compte dans le détail, passons en revue deux
modèles phares : le vinyle qui joue la carte de l’ultra-réalisme et le PVC en
version extra.

Le vinyle, plus vrai que nature

Dans la famille des revêtements de sol plastiques, le vinyle s’avère
une solution qui s’adapte à tous les styles. En construction ou en rénovation, on apprécie la large gamme de motifs, de couleurs et de formes qu’il offre ainsi que ses qualités, nombreuses elles aussi. En plus de proposer une alternative aux sols carrelés (qu’il peut très bien recouvrir dans le cadre d’une opération de rénovation), le choix du vinyle se veut celui d’un sol plus vrai que nature qui fait triplement impression grâce à ses motifs réalistes, sa structure perceptible au toucher et son relief hyperréaliste. Le revêtement se présente sous la forme de lames, fruit d’un assemblage affiné de multiples couches, produit par imprégnation associée à une sous-couche laminée et intégrant deux couches de fibre de verre (la fibre de verre a pour caractéristique naturelle de rendre le produit plus résistant et plus stable).

Les modèles les plus sûrs intègrent en surface une double couche supérieure qui affleure à même le motif, plus stable et solide que les couches d’usure traditionnelles. Cette surcouche protège contre les rayures et la salissure et demande ainsi moins d’entretien que d’autres types de revêtement. Même en cas de variations de températures importantes, le sol revêtu de vinyle ne présente aucun signe de contraction ou de dilatation ; c’est ce que l’on appelle “ la stabilité dimensionnelle ”. Le confort acoustique est garanti par la sous-couche anti-bruit. Quant au volet sécurité, il faut noter que la plupart des sols vinyle affichent une résistance à la glissance de R10, autrement dit la même norme que celle recommandée pour les carrelages anti-dérapants. Rappelons que la glissance est la mesure du caractère glissant selon qu’il ait ou non un faible coefficient de frottement. Le vinyle, c’est aussi l’attrait esthétique d’un sol de qualité avec
un réalisme bluffant. Le rendu de l’impression (motifs, finition) imite la richesse de la nature avec une précision extrême. C’est ce que l’on peut constater en recensant les multiples finitions que permet ce type de revêtement : avec des effets bois (chêne, wengé, teck, pin, érable, orme..), pierre (granit et pierre bleue), ou même béton. Les versions premium disposent même d’une texture particulière : elles présentent une impression en relief ; les nervures et les noeuds ne sont pas seulement visibles, ils sont perceptibles au toucher, tout comme le bois véritable. Sachez également qu’il existe une solution totale de revêtement en vinyle, une sous-couche autoadhésive qui vous permettra de varier le décor de votre sol presque à l’infini, tout en le personnalisant pour réaliser des dessins de parquet à la fois tendance ou même à l’ancienne, selon le style que vous souhaitez conférer à votre intérieur.
La pose facile et propre n’abîme pas le support et permet un gain de temps et de dépenses puisque aucune colle n’est à utiliser et que le revêtement est immédiatement opérationnel après la pose. L’élément qui se compose d’un film détachable transparent, d’une couche auto-adhésive puissante, d’une couche de polyuréthane résistant et d’une couche de stabilisation de haute qualité. Ce type de sous-couche est testée intensivement pour éprouver son adhérence de longue durée.

Dotée d’une résistance de compression élevée, elle est idéale pour les espaces très fréquentés comme les salons ou séjours. Un matériau tellement résistant qu’il convient même aux espaces ouverts que sont les vérandas.

Le PVC, version extra

Dans le domaine des revêtements intégrant une couche de protection plastique, le PVC s’est lui aussi perfectionné à l’instar du vinyle souple pour viser l’excellence. Une excellence qui se matérialise par un produit multicouche souple sans phtalate ni plomb, extrêmement résistant qui repose sur une âme dure.

Il se pose très facilement grâce à son système clic et convient pour une première pose ou une rénovation, y compris sur des sols existants : que ce soit sur du carrelage céramique, du parquet ou du sol stratifié, de la moquette rase ou encore une chape rugueuse, à la simple condition que ces sols soient secs, propres, exempts de débris, stables et plans. L’assemblage se fait sans colle et l’emboîtement des lames sans effort. Puisqu’il s’agit d’un revêtement de sol extrêmement stable, de ce fait, nul besoin de stabiliser ou d’acclimater le produit avant la pose. Précisons par ailleurs qu’il supprime les migrations venues du sous-sol ; autrement dit on n’aura pas la mauvaise surprise, une fois le sol recouvert, d’apercevoir l’ancien revêtement sous-jacent (les lignes d’un précédent carrelage par exemple) par transparence.

Les lames peuvent être installées dans les zones humides comme les salles de bains ou les cuisines, leur imperméabilité étant garantie à vie. La couche supérieure offre une grande résistance aux rayures et aux salissures. Elle est exceptionnellement résistante à l’abrasion. Deux couches de finition UV-acrylique sont également utilisées pour protéger la lame des taches et de la décoloration. Très solide, stable et antidérapante, la lame assure silence, chaleur et confort à la marche. Elle ne subira pas non plus de variation en présence d’ultra-violets et ne craindra pas les taches de café ou de vin.
Pour soutenir cette couche supérieure, un panneau support, mélange de calcaire et de PVC (une âme centrale composée de carbonate de calcium et de fibre de bambou) qui confère sa stabilité au produit et participe également à son imperméabilité. La structure est terminée par une sous-couche en liège ou en polyéthylène qui participe au confort acoustique avec un affaiblissement sonore de 19 décibels. Cette composition rend ce revêtement insensible aux températures et aux variations d’hygrométrie, bien utile sous notre climat tropical humide et changeant.
La lame, hydrofuge et le système de clipsage 100% étanche, passent sans peine le test de la piscine d’eau salée : plongée dans un tel bain même pendant une journée entière, la lame ne subit aucune altération et peut être utilisée comme si de rien n’était. Ce PVC soigne aussi son apparence : les décors qu’il propose reproduisent à merveille les aspects du bois et de la pierre, avec des variations naturelles et des textures qui semblent inimitables. Les collections misent sur des valeurs sûres comme le bois, le béton et la pierre : des modèles avec des lames imitation parquet en chêne et en pin, ainsi que des dalles effet béton ou pierre travertin à l’aspect ultra réaliste, opulent et chaleureux, pour un design haute définition. Certains modèles sont dotés de lames XL pour un effet panoramique ou encore des chanfreins stylés. Il est possible de terminer la décoration à l’aide des éléments de finition : profilés, plinthes, quarts de rond. En résumé, un produit de qualité supérieure et sain pour l’environnement intérieur, insensible aux dommages du temps, qui possède une protection hors du commun contre les rayures, les chocs et le poinçonnement rémanent, garanti à vie en résidentiel.

Texte : © Carpe Diem Presse

Partager.

Répondre