LA PRÉFECTURE DE BASSE-TERRE

par Maisons Créoles

(Texte & Photos Angel St Benoit)

Sur  un terrain cédé aux Jésuites en 1650 par le Gouverneur Houël, sont bâtis en 1763 un hôpital militaire (incendié en 1794) et en 1828, un quartier d’infanterie aux casernes encadrant une place d’armes. Le cyclone de 1865 et l’incendie de 1866 entrainent la démolition d’une partie des bâtiments.

Après le cyclone de 1928, Ali Tur architecte du Ministère des Colonies, est chargé de rebâtir les bâtiments publics de l’île dont le Palais du Gouverneur Théophile Tellier qui lui servira de demeure avec une partie réservée à ses bureaux.

Les travaux

Débutant  le 20 Septembre 1933 jusqu’en 1935, leur montant s’élève à 2 800 550F. L’Entrepreneur Diligenti est chargé de la construction du bâtiment en forme de U, en béton armé, dont les poteaux poutres aux hourdis d’agglomérés sont enduits de mortier de ciment importé d’Allemagne au titre de dette de la guerre 14/18. Des techniciens Italiens forment sur place des maçons à la technique du béton armé.

La demeure blanche et majestueuse située au cœur d’un parc arboré, est soulignée en façade par un bassin aux carreaux bleus et verts encadré d’escaliers. Elle affiche des terrasses à l’ombre de galeries couvertes, des persiennes à lames orientables favorisant une aération naturelle et bienfaisante, des auvents et des claustras en béton. Les véhicules empruntent un passage côté gauche, pour se rendre à l’entrée principale sous un porche.

Le peintre colonial Antoine Gianelli décore les pièces de réception des toiles « Puissance de la nature à l’île d’Emeraude »(1934) et « Cascade Vauchelet à St Claude » (1935) que le Gouverneur Bouge (1933/1936) refusa de prêter au Musée National de la France d’Outre-mer  pour la célébration du Tricentenaire du rattachement des Antilles à la France, car il en avait besoin pour sa commémoration locale.

Agencement du rez de chaussée

Le vaste hall en rotonde, pavé de grands carreaux à motifs géométriques en grès cérame et fermé par d’imposantes grilles métalliques ornées de cabochons ; dessert la salle de bal Schœlcher et le grand salon au plafond orné de caissons en staff et de suspensions Art Déco, agencé de consoles chromées aux plateaux de marbre disposées sous des miroirs. Une porte coulissante le sépare de la salle à manger, il y a aussi un fumoir.

Au Nord, se trouvent les bureaux du Gouverneur et de son équipe. Dans l’aile Sud, les cuisines et les salles de petites réceptions. L’escalier d’honneur et son garde-corps (face à un mur doté de persiennes), distribue l’étage et sa dizaine de chambres, (dont celles des personnalités de passage), les salles de bains, les terrasses avec vue mer.

Inauguré en 1935 lors de la célébration du Tricentenaire des Antilles initiée par l’ancien Ministre des Colonies Albert Sarraut avec Henri Béranger Ambassadeur de France à Washington et Sénateur de la Guadeloupe (1912/1940) et le député Gratien Candace ; l’édifice devient le «Palais d’Orléans ».

Le 11 Octobre 1947, le premier Préfet prend ses fonctions, la même année, l’architecte Corbin surélève l’aile Nord, prolonge l’aile Sud. En 1975, l’architecte Berthelot ajoute une extension à l’aile des garages. En 1996, les architectes Blandin et Ramzay édifient un bâtiment le long de l’avenue Paul Lacavé, réservé aux services du secrétariat Général et accueillant le public.

La Préfecture, propriété du Conseil Départemental est classée aux Monuments Historiques le 15/12/1997.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles