Megaskepasma erythrochlamys Lindau

0

Megaskepasma erythrochlamys Lindau,1897

Cet arbuste aux fleurs spectaculaires porte un nom scientifique difficile à prononcer : Megaskepasma erythrochlamys ce qui signifie en Grec : Grand(e) manteau ou couverture rouge. Le plant, appartient à l’ordre des Lamiales, à la famille des Acanthacées et au genre Megaskepasma. Lindau est l’abréviation botanique qui se rapporte au botaniste et mycologue Gustav Lindau (1866-1923), qui fit une description de la plante en 1897. Megaskepasma erythrochlamys est endémique des forêts pluvieuses de l’Amérique du Sud (Venezuela). On le retrouve au Guatemala, Costa Rica, Nicaragua, Salvador, Brésil où il est désigné sous les noms de Brazilian Red Cloak (manteau rouge du Brésil, Cape Brésilienne), sur l’île de la Réunion, en Australie, Californie du sud, à Porto-Rico et jusqu’à Singapour…

DESCRIPTION

Le Megaskepasma erythrochlamys a une croissance rapide. Plutôt dense, vigoureux, son port est érigé et le plant peut s’élever rapidement jusqu’à trois mètres dans certaines régions du globe. Ses larges feuilles qui sont de forme ovale et pétiolées, font de 40 à 50 cm de long. D’un beau vert foncé et veinées d’un vert plus clair, elles sont brillantes et larges. Le plant porte aussi des bractées foliacées spectaculaires, non parfumées, d’un rose cramoisi qui s’ouvrent en épis. Jaillissant de ces bractées se trouvent les fleurs tubulaires à deux lobes qui sont petites, blanches ou rose clair et sont organisées en cyme. Ces grappes florales font entre 20 et 30 centimètres. Les « fruits », non comestibles, qui font environ 35 millimètres contiennent au maximum quatre graines. Aux Antilles, les colibris participent à la pollinisation des fleurs du Megaskepasma erythrochlamys.

Plantation

Elle s’obtient par bouturage des bois semi-ligneux, on peut aussi également semer les graines à leur maturité. Le Megaskepasma erythrochlamys qui se plait au soleil comme à mi ombre, apprécie une bonne humidité ambiante ainsi qu’un sol riche et drainant. Par contre il n’aime guère les zones gorgées d’eau. Il se plait en bosquets où il forme des touffes bien compactes, comme en haies et dans des sols fertiles et bien drainés pour que ses racines se propagent. Quant à sa floraison, elle est spectaculaire et dure sous nos latitudes quasiment toute l’année. La plante se plait aussi sur les terrasses, plantée dans un pot en environnement lumineux.

Maladies

Le Megaskepasma erythrochlamys est sensible aux cochenilles et lorsque celles-ci apparaissent, il faut appliquer l’extrémité d’un coton tige que l’on a imbibé d’alcool à brûler pur, sur les cochenilles. Si l’exposition au soleil est trop forte, ses feuilles flétrissent et pâlissent. Tailler légèrement et régulièrement le plant l’aide à s’épanouir. On recense environ 300 espèces qui ont été introduites au fil du temps dans diverses régions d’Europe.

Textes & Photos : Angel St-Benoit & Shutterstock

Partager.

Répondre