Quand le projet devient réalité PLACE AU TERRASSEMENT !

par Maisons Créoles

Après des semaines de confinement suivies par la période estivale, la construction de Jessie et Florent, que nous suivons au fils des mois, a pu s’amorcer. Le projet prend enfin forme pour le jeune couple …

Dans l’attente de la date officielle du début des travaux de la part de leur constructeur, Jessie et Florent ont consacré le mois d’août aux travaux de nettoyage de leur parcelle de 800 m2 située à Petit-Bourg. L’étude de sol ayant été effectuée en préalable avant la signature du compromis de vente. Une étape cruciale car elle permet d’être informé de la qualité du sol et de s’assurer qu’il n’est pas sujet à des glissements de terrain, par exemple. « Ce nettoyage fut l’occasion de nos premières sueurs » comme aiment le préciser Jessie et Florent avec le sourire. Cette phase consiste à enlever les branches, les broussailles présentes sur le terrain. Le rendez-vous avec le terrassier, début septembre, a donné le départ de la construction en
elle-même, avec un terrassement engagé mi-septembre.

Le terrassier se charge de la phase de préparation du terrain avant la construction. Le terrain doit être dégagé afin de permettre d’accéder au futur emplacement de la maison et de prévoir l’installation des tranchées techniques et des canalisations nécessaires. Il s’agit de supprimer les arbres situés sur l’emplacement consacré à la maison. Il peut s’avérer nécessaire, selon le type d’arbres présents sur le terrain, de dessoucher afin d’extraire les racines profondément ancrées dans le sol qui pourraient constituer une entrave naturelle. Ensuite, vient l’étape du décapage qui consiste à retirer la couche supérieure de terre sur environ 20 à 40 cm pour faire apparaître les strates solides du sol. La terre ainsi retirée est conservée pour l’aménagement des espaces verts par la suite.

La première étape administrative qui détermine l’ouverture du chantier est formalisée par le premier appel de fonds. Retour sur le calendrier réglementaire des paiements dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle (CCMI).

Les versements doivent intervenir aux échéances suivantes :
• 15 % à l’ouverture du chantier
• 25 % à l’achèvement des fondations
• 40 % à l’achèvement des murs
• 60 % à la mise hors d’eau (lorsque le toit est posé)
• 75 % à l’achèvement des cloisons et à la mise hors d’air (lorsque les portes et fenêtres sont posées)
• 95 % à l’achèvement des travaux
• Les 5% du montant global des travaux restant sont à régler à la réception des travaux. Si le maitre d’ouvrage est assisté par un professionnel (par exemple, un architecte), le paiement intervient à l’issue de la réception de la maison. S’il n’est pas assisté, le maitre d’ouvrage bénéficie d’un délai de huit jours qui suivent la remise des clés pour effectuer le paiement.

Texte : Christine MOREL

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles