Quelle suspension au dessus de la table à manger ?

0

Au coeur de votre vie de famille et lieu de partage par excellence, la salle à manger est une pièce phare de la maison. L’éclairage doit y être de qualité pour votre bien-être et celui de vos convives ; il s’agit de mettre en lumière vos plus beaux moments.

En magasin, les choix en matière de luminaires sont variés, les formes, les couleurs, les hauteurs de suspension se déclinent à l’infini. Pourtant, votre espace doit avoir sa personnalité, et choisir la suspension parfaite en fera un vrai lieu de détente, de convivialité, de réception. Un luminaire doit tout d’abord éclairer vos convives sans les éblouir. Il est agréable de bien voir ce que l’on mange et l’éclairage doit mettre en valeur les présentations culinaires, la beauté de la vaisselle et les couleurs chatoyantes des vins…Le flux, l’intensité de la lumière produite et l’orientation de votre luminaire sont des critères à prendre en compte lors de l’achat. On tiendra compte également des variations des ombres, des reflets et des couleurs produites par la lumière émise sur le mobilier et les murs de votre salle à manger. Tous ces éléments sont déterminants quant au style et à l’ambiance que vous voudrez donner à la pièce pour rester cohérent. Il convient donc de choisir la bonne source de lumière. Si la pièce à éclairer est grande, pensez à multiplier les points de lumière pour enrichir l’atmosphère, et permettre un bon éclairage global.

Pour éclairer sans éblouir, privilégiez les ampoules à la température « blanc chaud ». Placez votre suspension au centre de la table afin d’assurer un éclairage uniforme et orientez vos luminaires de façon à ce que la zone de repas et la table surtout bénéficient d’une bonne mise en lumière. La hauteur de la suspension sera elle aussi déterminante. Elle se règle bien entendu en fonction des proportions de la pièce, de la hauteur sous plafond, du type d’éclairage que l’on souhaite, mais également en fonction de la forme de la table qu’elle surplombe. La hauteur de la suspension ne doit évidemment pas être trop basse et gêner les convives, les éblouir, ou entraver la mobilité du service autour de la table. La source de lumière doit toutefois conférer un éclairage suffisant : pour cela essayez de ne pas la faire descendre en deçà de 2,10 mètres du sol environ. Cependant, plus le luminaire est bas, plus il apportera un éclairage chaleureux car plus intimiste. Si la hauteur sous plafond, vous le permet vous pouvez même vous orientez vers une suspension XXL ou théâtrale, qui deviendra alors le point focal de la pièce. Ce type de suspension hors du commun et original scellera l’espace sur toute sa hauteur. Pour la forme, elle va dépendre de celle de votre table à manger et s’y accorder. Ainsi, si vous avez une table à manger ronde, favorisez une suspension cylindrique, sphérique, ou aux courbes douces et légères. Si votre table est rectangulaire ou allongée, optez alors pour un luminaire rectiligne ou en grappe, ou encore une série de suspensions. Elle dépendra également du style d’ameublement de votre salle à manger et des couleurs ambiantes. Pour un intérieur classique vous pouvez oser un lustre qui donnera toujours une belle lumière diffuse. Un ameublement résolument moderne pourra être mis en valeur par un rail de spots en métal. Si votre salle à manger tient un peu du rustique, vous pouvez opter pour une suspension en pâte de verre ou en matériaux naturels, plus authentiques.

Les matériaux et les coloris de la suspension sont eux aussi à prendre en compte lors du choix de votre luminaire. Ils ont un effet direct sur la luminosité et l’ambiance générale de la pièce. Dans les pièces au plafond bas, des luminaires de couleurs claires apporteront une impression de hauteur et un éclairage plus diffus, tandis que des luminaires plus sombres filtreront davantage la lumière et auront tendance à apporter un éclairage plus directionnel. Cette distinction entre éclairage diffus et directionnel dépendra aussi du matériau que vous choisirez. Les textiles clairs, les matières naturelles, ajourées ou tressées (type raphia, rotin, bambou) donnent un éclairage lumineux et homogène, produisant parfois des ombres éparses et irrégulières. Tandis que les suspensions opaques, en métal ou plastique, façonnent des ombres nettes et contrastées, et un éclairage plus direct.

Texte : © Sophie Lion

Partager.

Répondre