Les temps forts de l’aérien en Guadeloupe

par Maisons Créoles

Aujourd’hui, partir en voyage depuis la Guadeloupe quelle que soit la destination paraît anodin. Mais sept décennies auparavant, les liaisons aériennes étaient assurées uniquement par des hydravions (des Latécoère 631) qui arrivaient à la Darse de Pointe-à-Pitre, après une escale en Afrique et 30 heures de vol.

La décision de créer un aérodrome, pour rompre l’isolement de la Guadeloupe, est prise en 1945. Les travaux débutent en 1948 sur le site du Raizet. En 1950, le trafic aérien est traité dans une aérogare provisoire de 200 m2 jusqu’à l’inauguration en 1953.

Dès 1958, l’aérogare fait l’objet d’un premier agrandissement et atteint les 3 700 m2. À partir de 1960, date du début de l’exploitation de l’aéroport par la CCI, les évolutions s’enchaînent et le trafic ne cesse d’évoluer. Une liaison régulière Orly/Le Raizet est mise en service en B707. La piste est renforcée en 1968 pour accueillir les Boeing 747.

La superficie de l’aérogare est étendue à 17 000 m2 en 1972, pour atteindre 19 000 m2 en 1984. La décision, en 1989, du transfert des installations, au Nord de la piste du Raizet, ouvre une nouvelle voie à la destination Guadeloupe. La nouvelle aérogare de 25 000 m2 répartis sur trois niveaux, dotée de passerelles télescopiques, est mise en service en 1996. Ses infrastructures ne cesseront ensuite de s’adapter à l’évolution croissante du trafic et aux nouvelles normes, avec notamment la mise en service de l’aérogare régionale en 2014, dont la création a permis de libérer de la capacité d’accueil au Terminal international.

L’ouverture de lignes directes vers les USA, par la compagnie Norwegian en fin 2015, puis l’annonce fin 2017, des premiers vols de LEVEL sur l’axe Paris Pointe-à-Pitre, marquent l’arrivée du Low-cost. Celle-ci ouvre de nouvelles perspectives de développement et contribue à un nouveau record de trafic en 2017, avec plus de 2,3 millions de passagers, confirmant Guadeloupe Pôle Caraïbes au rang de premier aéroport des DOM, et 10ème au niveau français. En 2018, pas moins de 15 compagnies desservent Guadeloupe Pôle Caraïbes dont cinq vers la France continentale. Pour faire face au formidable essor du trafic, et notamment à la hausse des flux touristiques liés à l’arrivée du Low Cost, la Société Aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes, a décidé du lancement d’un ambitieux programme pluriannuel d’investissements de 200 M€ pour la période 2017-2022, destiné à augmenter la capacité d’accueil des installations et à préparer le passage du cap des 3 millions de passagers à l’horizon 2025 !

Texte : Christine Morel – Photos : © Guadeloupe Pole Caraïbes, Simax Communication

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles