Les six commandements du luminaire

0

By Camille Hermand, Architecte

La plus belle maison du monde ne serait qu’une coquille vide sans la lumière qui lui donne vie. Il y a la lumière du jour, exploitée judicieusement grâce à une architecture appropriée. Pour le soir, la lumière artificielle fait l’objet d’une étape cruciale du chantier : le plan électrique. Conseils éclairés avant de commencer.

Les principes de base du lighting-design :
1- De la souplesse.
Suivant les heures du jour et de la nuit, c’est toujours trop ou pas assez. Alors pour les luminaires fixes, l’idéal est le variateur. Ne sacrifiez ni votre besoin de clarté ni votre envie d’intimité.

2- Pour encore plus de modularité, démultipliez les éclairages fixes et complétez par des lampes mobiles. Dans une chambre, une suspension, des appliques près du lit, une lampe sur un meuble, un lampadaire dans un coin. Dans un salon, un beau lustre central et une multitude de lampes. Dans une cuisine, des spots au plafond, des appliques au-dessus du plan de
travail. Si elle est ouverte sur la salle à manger, les appliques sur variateur offrent une ambiance intime quand on dîne entre amis

3- Le luminaire situe des espaces spécifiques. Une suspension horizontale signe l’espace table de la salle à manger. Les rangées de suspensions donnent du style à la cuisine et mettent l’accent sur le bar. Le bureau et la bibliothèque font aussi l’objet d’un éclairage particulier.
Dans la salle de bains, la lumière près du miroir donne bonne mine, le plafonnier permet d’éviter du pied les savonnettes égarées

4- Question style, c’est le grand mix. Exercice apprécié des designers, le luminaire ne manque pas de personnalité et se collectionne. Alors mélangez neuf et vintage, petite trouvaille bon marché et pièce signée. Au milieu du salon, les volumes importants occupent l’espace en restant légers : c’est ce qui a fait le succès de la suspension Vertigo de Constance Guisset.
Autre option : plusieurs suspensions en verre transparents, aériennes. Quand la cuisine ouverte devient une annexe du salon, les appliques sont l’élément raffiné qui fait le lien entre les deux pièces

5- Ménager ses effets. Quand certains luminaires créent l’ambiance, d’autres sont là pour l’effet wahoo Une applique originale dans l’entrée offre une première impression théâtrale. Dans un couloir, les suspensions écrivent un scénario comme remède contre l’ennui. Même goût du spectacle dans l’escalier, en veillant à ne pas laisser de zone d’ombre, et c’est la chute

6- Prévoyez dès le départ un budget. Les luminaires s’accrochent en dernier, mais ils se prévoient en premier. Outre la mise en lumière si importante, ils apportent une esthétique à la décoration qui fait toute la différence.

Partager.

Répondre