Carrément carrelage

0

En France, on adore les renaissances et il faut reconnaître qu’il y a dans l’univers de la décoration un revêtement qu’on avait tellement vu qu’on ne le voyait plus : le carrelage. Il marque pourtant son retour et vous pourriez bien porter sur lui un regard neuf.

On l’avait un peu oublié puis délaissé au profit de matières plus adaptées à nos envies, plus chaleureuses aussi. Peut-être gardait-on de lui le souvenir de son omniprésence si caractéristique de nos intérieurs dans les années 60, 70 et 80 ? Sa fraîcheur et sa dureté dont on réduisait la sensation sous les tapis et moquettes. Ses tons blancs, bruns, généralement unis sauf lorsque quelques motifs tentaient de dynamiser l’ensemble. Et puis, comme une valeur sûre tellement installée qu’elle ne quitte jamais vraiment le quotidien et traverse les modes, le carrelage fait son grand retour depuis une dizaine d’années. Il a su se réinventer dans ses matières, ses couleurs, ses tailles, ses usages aussi. Il s’impose maintenant comme l’un des revêtements les plus simples à installer et dont l’offre est la plus variée.

Les différents types de carrelage

Traditionnellement, dans la famille carrelage, il existe quatre variétés définies par leur matière. Tout d’abord la terre cuite qui est composée d’argile. Ensuite, la faïence, issue d’une argile qui a été plongée dans un bain d’émail à base d’étain. Le grès qui est une terre argileuse à forte teneur en silice. Enfin la fameuse porcelaine, mélange de quartz, de feldspath et de kaolin. La terre cuite est poreuse et on doit la vernir pour l’imperméabiliser. Les autres variétés sont naturellement résistantes à l’eau.

On a tendance à l’oublier mais, au vu de sa longue histoire et de son retour remarqué, il faut ajouter à ce quatuor, un cinquième élément : le carreau de ciment. Ce revêtement conçu au XIXème siècle avec des ciments colorés n’est pas cuit mais pressé pendant son durcissement, ce qui le rend très robuste. Il est revenu en force avec le succès de la mode industrielle, des matières brutes et du style bourgeois-bohème.

Les avantages du carrelage

S’il a si bien résisté aux modes, notamment à celle du parquet flottant, le carrelage doit son statut de valeur sûre à ses nombreuses qualités. Il est d’abord solide comme de la pierre et ne présente que rarement des traces d’usure. Une fois posé, vous pouvez compter sur lui pour des décennies et plus dans certaines demeures…. On peut aussi lui reconnaître son grand sens de l’adaptation. Il est en effet en mesure de s’afficher sur tous les sols de la maison, intérieurs et extérieurs et les murs. On peut également le conjuguer à d’autres revêtements dans une même pièce.

Côté pratique, le carrelage bat tous les records : l’imperméabilité naturelle de la céramique, apportée par une couche de vernis pour la terre cuite, lui assure une grande facilité d’entretien. Il ne craint rien ni aucun produit qui pourrait nuire à son aspect toujours impeccable. Les salissures liquides ou grasses restant en surface, vos murs et sols reviennent à la normale en un coup d’éponge. Cette facilité d’entretien qu’offre le carrelage fait de ce revêtement l’un des plus sains sur le marché. Ajoutons à cela ses qualités antistatiques qui repoussent naturellement la poussière. De plus, les versions récentes sont moins froides que les anciennes. Leur fraîcheur est d’ailleurs assez appréciable, en climat tropical. Le carrelage peut aussi être associé à un système de sol rafraichissant ici et chauffant en Europe. L’un des avantages des carrelages actuels, et l’une des raisons de son retour, c’est aussi l’immense palette de possibilités qu’il est en mesure maintenant de proposer aux clients. L’offre globale, toutes marques comprises, est en effet vertigineuse, au niveau des coloris, des effets, des tailles, des imitations de matières.

Enfin, le carrelage reste tout de même l’un des revêtements de sol et muraux les plus faciles et rapides à poser. Un bon bricoleur peut sans difficulté s’atteler à quelques mètres carrés sur un mur ou une crédence de cuisine. Pour un sol, c’est plus délicat : il convient de s’exécuter de façon régulière et plane. Mieux vaut alors confier l’ouvrage à un professionnel. La pose de carrelage reste parmi les travaux les plus rapides et aisés à réaliser et la matériel requis pour cela a bien évolué. On a aujourd’hui à disposition des colles et des joints plus agréables à utiliser.

Les usages

L’avantage du carrelage, c’est qu’on peut en faire usage à tous les étages ! On peut tout à fait aujourd’hui en poser dans chaque pièce de la maison. En extérieur d’abord avec de l’imitation bois ou bien parquet pour la terrasse, de manière plus classique sur des escaliers, avec des carreaux antidérapants en nez de marches et autour de la piscine. Dans la cuisine, certains font même le choix d’avoir un ensemble entièrement recouvert de carrelage : des côtés des meubles à la crédence en passant par le plan de travail. Selon ses goûts, on peut créer une ambiance provençale, campagnarde, stricte, méditerranéenne avec un jeu de mosaïques. Ou bien encore avoir une approche plus contemporaine, avec par exemple des carreaux de ciment en crédence qui offrent des coloris et des motifs vifs et chaleureux.

Quoiqu’il en soit, rien de mieux que cette solution de revêtement pour les spécialistes du nettoyage qui veulent garder une cuisine propre et saine sans passer trop de temps à la maintenir présentable. Ses qualités pratiques, hygiéniques et son imperméabilité légendaire font du carrelage le revêtement le plus approprié à la salle de bain. Ajoutez les caractéristiques anti-moisissures et anti poussières des nouveaux joints et vous aurez tous les arguments pour conserver votre salle de bain carrelée ou bien la rénover avec des matériaux dernier cri. Dans les pièces de nuit comme dans le salon, ce sont traditionnellement les sols et les plinthes qui sont réservés à la présence des carreaux. Là encore pour des questions d’esthétique, de confort, de durabilité et de propreté. Les plus fervents décorateurs d’intérieur, professionnels ou amateurs, pourront alors développer leur créativité dans un jeu de sensualités entre les matières qu’on peut associer à la céramique. Passer de la matière fraîche, dure et lisse du carreau à un tapis au poil ras ou bien angora, au toucher rêche d’un beau tapis en jonc de mer, à la chaleur de quelques mètres carrés de parquet posés dans une pièce, au moelleux d’un lino… Vous le voyez : le carrelage partage volontiers les surfaces qu’il occupe élégamment et endosse à merveille la présence d’autres matières avec lesquelles il joue et se révèle. Enfin, ces derniers temps, on a vu apparaître dans les chambres de magnifiques têtes de lit carrelées aux pièces colorées ou bien sobres au contraire, jouant l’unicité ou bien le côté plus disparate. Tout est permis là encore : la forme hexagonale, l’aspect « mur de métro », mur de pierre…

Côté tendances

Deux tendances radicales semblent se tenir à égale distance. La sobriété d’un côté avec le blanc, le noir et plus généralement des couleurs foncées. La fantaisie de l’autre avec des couleurs très vives, parfois associées de manière osée, et l’arrivée du dégradé. Et le César de la couleur la plus en vogue cette année, dans la catégorie carrelage, reviendra au… vert ! La traditionnelle tomette fait sa révolution cette année, plus gaie, plus design, plus contemporaine. La figure géométrique qui elle aussi se réinventera cette année, en associant de façon perpendiculaire deux petits carreaux rectangulaires, c’est le chevron. On le trouvera en effet aussi bien en crédence que dans la douche ou les toilettes. Sans surprise, le carreau de ciment est toujours très à la mode avec, à chaque saison, des collections époustouflantes qui jouent aussi bien avec les couleurs qu’avec des motifs parfois très déco et très contemporains. Cette année, on ose associer des carreaux de ciment qui a priori n’on rien à faire ensemble et on aime à le faire voisiner avec le bois du parquet. De plus, la céramique arrive maintenant à de tels effets de matières que, cette année encore, elle imitera à merveille le bois, le marbre et le béton, sur les sols intérieurs/ extérieurs comme sur les murs. Par son infinie créativité et ses tarifs qui restent, somme toute abordables, le carrelage a su se réinventer et s’imposer dans le monde du bâtiment et l’univers de la décoration. On le savait inaltérable. Le voilà imbattable !

Texte et photos : © Corine Tellier

Partager.

Répondre