CHEVAL BLANC, l’art de l’émotion à ST-BARTH

0

Photos : © Cheval Blanc St Barth Isle de France

Sur l’île de Saint-Barthélemy, il faut emprunter une route, connaître l’entrée dissimulée dans la végétation, la franchir comme on passe le pas d’une porte secrète, et s’engager sur ce sentier odorant et coloré. Le visiteur découvre alors les atours de cette maison. Plus qu’une invitation au voyage, Cheval Blanc St-Barth Isle de France est une initiation à l’essentiel : ici, sur la baie des Flamands, à la pointe nord de Saint-Barthélemy, tout est élégance, authenticité et émotion.

La réouverture de l’hôtel en 2018 repousse encore plus loin les frontières de cet idéal de perfection. Trois artistes ont été invités à investir les lieux pour faire de Cheval Blanc St Barth Isle de France un endroit unique. Madison Cox, paysagiste, Jacques Grange, décorateur, et Jean-Michel Othoniel, artiste-sculpteur. Tous, créateurs de projets hors norme, grands voyageurs, amoureux de l’exotisme raffiné de maisons d’esthètes, ont conjugué leur savoir-faire.

Au sein de cette maison à taille humaine, avec 61 clés, l’architecture épouse la nature. Tel est l’esprit dans lequel les artistes ont œuvré. Les portes ou les fenêtres sont plus que des ouvertures pour Jacques Grange : elles sont des cadres au centre desquels apparaissent les plantations composées par Madison Cox. Puis, chaque pièce de la maison est un monde unique, ouvert sur la mer des Caraïbes. Fauteuils d’osier tressé gainés d’ikat, objets d’Afrique, d’Océanie, d’Amérique du Sud, ou d’Asie, tentures aborigènes, jarres werregue, et plantes exotiques : les objets comme les œuvres d’art habitent les lieux plus qu’ils ne les décorent.

La décoration intérieure incarne tout le charme des maisons de bord de mer avec cette atmosphère si particulière des Caraïbes : meubles en rotin, bois décapé presque blanchi aux murs, tissus blancs, notes caribéennes, couleurs chaudes et nattes en paille au sol. Les charpentes, les meubles et le bar rappellent les codes d’une bâtisse créole : un mélange entre des motifs du XVIe siècle portugais et des caillebotis de bois comme on le trouve si souvent sur l’île de Saint-Barthélemy.

La Case de l’Isle, restaurant incontournable dont la carte est signée par le chef Jean Imbert, est un lieu ancré dans les éléments : architecture de bambou et de bois plantée en surplomb, face à la mer. Le Spa Cheval Blanc propose des rituels signés Guerlain au sein des jardins tropicaux de la Maison. Inspirés par l’Art de Recevoir Cheval Blanc, les Ambassadeurs de la Maison offrent un service hautement personnalisé afin de procurer à chaque hôte une expérience unique.

www.chevalblanc.com

Partager.

Répondre