Notre petit potager 

par Megane

Notre petit potager 

Manger est un des plaisirs simples de la vie, mais alors quel plaisir de récolter et cuisiner des légumes que l’on a soi-même planté et bichonné ? Une satisfaction de plus en plus recherchée par les foyers en quête d’une alimentation et d’une routine plus saines. Un potager en quelques étapes, c’est possible, y compris pour les débutants. 

Cela peut paraître surprenant mais la première étape pour concevoir un potager productif est de l’imaginer à l’aide d’un dessin. Déterminez la place dont vous disposez et reproduisez sa forme en annotant les dimensions sur le papier. Ensuite il vous faut réfléchir à ce que vous souhaitez planter en fonction de vos besoins. Combien êtes-vous dans la famille ? Quels légumes consommez-vous le plus ? Une fois ces précieuses informations récoltées, concevez votre croquis exactement comme vous comptez réaliser votre potager. Idéalement pour un espace de 12 m2, vous obtiendrez quatre colonnes, chacune comptant entre six et dix rangées en fonction du volume des légumes plantés. 

Dans un deuxième temps, veillez au bon agencement de vos plantations. Le choix de l’emplacement de chaque légume n’est pas à prendre à la légère. Un bon voisinage vous fait non seulement gagner de la place mais peut également aider à repousser les nuisibles de façon naturelle. Dans la catégorie des « mauvais voisins » on retrouve les couples suivants : 

  • Pomme de terre, Concombre
  • Haricots, Oignons 
  • Tomate, Potiron, Chou 

Ces associations sont donc à éviter au profit de ces combinaisons : 

  • Pomme de terre, Haricot, Pois, Mais 
  • Oignon, Carotte 
  • Ail, salade, persil
  • Radis, Cresson 
  • Melon, pastèque, aubergine, tomate, potiron 
shutterstock_2025315749

Comme un artiste, dessinez parfaitement votre potager avant de vous lancer et surtout pensez à prendre et conserver vos notes. Un petit carnet dans lequel vous consignez vos plantations est un excellent moyen d’optimiser vos cultures. Il vous permettra de planifier vos récoltes en faisant tourner les cultures. Une fois que vous avez récolté un premier plan, optimisez le suivant soit en plantant le même tout de suite ou par une autre famille de légumes qui appréciera les sédiments laissés par les légumes précédents. Une laitue peut suivre une récolte de pois, puis des pommes de terre et enfin des concombres. 

Une fois que votre schéma et votre planning sont terminés, l’emplacement de votre potager est primordial à sa réussite. Une orientation vers le sud est idéale, évitez les coins trop ombragés et si possible adossez votre potager contre un mur blanc afin de maximiser l’ensoleillement. Préparez le terrain en répandant du compost ou du fumier sur une terre décomptactée avec douceur, retirez les herbes, les racines et tout ce qui pourrait gêner la pousse de vos produits et passer enfin à la plantation. 

Pour un tout petit espace, pensez à un potager suspendu. Des gouttières ou des cagettes peuvent vous servir de structure. Peu de matériel est nécessaire à sa réussite, récupérez chez votre épicier quelques cagettes de bois que vous venez recouvrir de feutre géotextile. Versez une couche de bille d’argile puis une autre couche de feutre. Ajoutez le terreau, vos plans de salade, un peu d’eau et voilà votre petit potager suspendu qui prend forme.

Pour encore plus d’efficacité, sachez que certains animaux sont des alliés de choix dans la mise en place d’un potager. Aussi repoussants soient-ils, les vers de terre, les crapauds et les lézards permettent d’éliminer d’autres insectes nuisibles à vos légumes et de fertiliser la terre de façon naturelle. Pensez-y la prochaine fois que vous avez envie de les chasser. D’ailleurs pourquoi pas faire d’une pierre deux coups en adoptant quelques poules ? Elles se régaleront des limaces et escargots tout en produisant des œufs frais pour le petit déjeuner et les gâteaux. Un petit canard peut aussi aider car il adore les limaces et se fera un plaisir de vous en débarrasser. 

Moment de partage 

La création et l’entretien d’un potager est souvent un moment de partage et de détente pour toute la famille. Si vous n’avez pas de jardin privatif, le potager partagé est peut-être la solution pour à la fois vous lancer mais aussi pour vous rapprocher de votre voisinage. Vous pouvez soumettre l’idée à la prochaine assemblée générale de votre résidence ou au conseil municipal de votre ville. Vous serez surpris de l’engouement d’autres familles à l’idée de proposer cette nouvelle activité à leurs enfants et leurs amis. 

Texte : Carol’Ann Ajanany

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités en matière de décoration, design et art de vivre !

    © 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles