Poules au jardin

par Maisons Créoles

Texte : Carol’ann AJANANY

Qui n’a pas rêver avoir des œufs frais et à disposition à la maison afin de réaliser les nombreux gâteaux et crêpes party du premier confinement ? Depuis cette drôle de période, un retour aux choses plus simples se fait sentir avec également l’idée de passer plus de temps en famille et de mieux manger. Accueillir des poules à la maison se fait de plus en plus, découvrez tout ce dont vous avez besoin de savoir avant de vous lancer !

Il y a un avantage indéniable à adopter des poules, c’est évidemment les œufs bio et frais à récolter soi-même, directement à la maison et toute l’année. Des œufs de meilleure qualité qui relèvent également d’un beau geste écologique puisqu’en plus de la ponte, les poules raffolent des déchets ménagers ce qui vous permet de réduire considérablement votre production de déchets. Si vous possédez aussi un potager, vos poules se chargeront d’éliminer les nuisibles, insectes et chenilles qui vous dérangent, toujours sans pesticides ou produits chimiques. Leurs déjections, très riche en azote peuvent servir à alimenter le fumier ou simplement fertiliser votre sol. Les poules sont véritablement les meilleures amies du jardinier. Elles ont besoin d’un espace pelouse à gratter et picorer, adorent se balader pour le plus grand plaisir des enfants. Elles retrouveront facilement le chemin du poulailler le soir venu si vous les avez familiarisées dès leur arrivée avec le poulailler en les laissant s’approprier l’espace les premiers temps.

Les poules sont très sociables, il est préférable d’en adopter deux au minimum. Le place et le temps dont vous disposez pour vous occuper d’elles détermineront le nombre total de l’acquisition. Préférez une adoption autour de leur 5e mois de vie, à ce stade, elles ont quasiment leurs tailles adultes, leur caractère est déjà affirmé et le sexe déterminé, ce qui évite quelques surprises. Elles vivent environ une dizaine d’années et toutes les poules sont pondeuses, c’est la fréquence qui varie de 150 jusqu’à 300 œufs par an. La première place revient à la poule rousse ou poule fermière qui en plus d’être réputée comme étant une excellente pondeuse, bénéficie d’un très bon caractère, s’apprivoise facilement et est le plus souvent très proche de la famille.

Il ne vous est pas nécessaire d’adopter un coq à moins que vous ne vouliez agrandir la famille et donner naissance à des poussins au sein de votre poulailler. Il est indispensable pour la fécondation mais pas nécessaire à la production d’œufs régulière. En revanche on peut constater que sa présence a pour effet de hiérarchiser le groupe et a le mérite d’alerter le reste du groupe en cas de danger. En revanche, son chant peut aussi vous procurer quelques réveils plus matinaux, faites attention à ne pas placer le poulailler près des chambres à coucher si un coq rejoint l’aventure. Si votre poulailler dépasse les 20 m2, vous aurez besoin d’un permis à récupérer auprès de la mairie de votre commune. En dessous, libre à vous d’accueillir vos nouveaux pensionnaires en prenant le temps de prévenir les voisins les plus proches, avec quelques œufs frais si possible, un geste qui sera à coup sûr bien apprécié.

Il vous faudra également apprendre à bien vous occuper de vos poules, elles apprécient une nourriture naturelle, un enclos régulièrement nettoyé ce qui évite la propagation de maladies ainsi que les mauvaises odeurs. Consultez votre municipalité afin d’appliquer les conditions sanitaires nécessaires à l’installation d’un poulailler à votre domicile.

Une fois toutes ces informations bien considérées, il est temps de choisir votre poulailler. Il est d’une importance capitale, vos petites protégées y dorment, pondent, mangent et s’y reposent à l’abris des intempéries. Un véritable espace de vie qu’il vous faut bien penser au départ et entretenir régulièrement. Son emplacement est primordial car ces demoiselles sont sensibles aux courants d’air ainsi qu’aux changement de températures. Elles aiment profiter du soleil du matin alors l’idéal serait de positionner le poulailler le long d’une haie ou palissade en prévoyant l’ouverture sud, sud – est tout en gardant le dortoir au frais. Elles doivent obligatoirement disposer d’un pondoir aménagé avec du foin pour le confort de la ponte ainsi qu’un perchoir qui devra être rempli de paille afin d’absorber leurs déjections. Prévoyez également l’espace pour la mangeoire et l’abreuvoir à disposition pour qu’elles ne manquent jamais ni d’eau ni de céréales. Elles apprécieront de pouvoir gambader en dehors du poulailler, il est donc important de grillager la zone autour afin de les laisser libres y compris lorsque vous n’êtes pas présent pour ouvrir la porte vers un jardin par exemple. Enfin vos poules seront les plus heureuses si vous consacrez du temps à l’entretien régulier de leur habitat, alors pensez pratique lors de l’achat ou la construction du poulailler en n’hésitant pas à demander conseil aux professionnels.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités en matière de décoration, design et art de vivre !

    @2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles