Cuisine, l’art de l’épure

par Megane

Cuisine, l'art de l'épure

Aller à l’essentiel sans sacrifier le confort, la cuisine en mode minimaliste n’a pas son pareil pour optimiser l’espace, rendre intuitif le rangement et nous faire apprécier le temps passé à préparer les repas en bonne compagnie. 

Des lignes pures, une impression de netteté et de limpidité ; rien qui ne viendra déranger la contemplation ni perturber le plaisir visuel et le sentiment de quiétude et de sérénité… On se sent d’emblée en confiance dans cette pièce où tout est pensé pour maximiser les effets sans excès.

Une illustration d’une maxime minimaliste : « Less is more », « Moins c’est plus » en version française popularisée par l’architecte et designer allemand Ludwig Mies van der Rohe. Plus concrètement, la simplicité est préférable à la complexité. 

La cuisine qui choisit de s’affirmer par l’épure commence par le choix de sa configuration : plus elle sera dégagée, plus la pièce semblera respirer et conférer cette sensation de grandeur y compris aux plus petits espaces qui n’ont aucune raison d’être privés de ce type d’aménagement.

Les studios ou appartements par exemple ont tout à gagner à cultiver ce style qui contribue à agrandir les perspectives.

On imagine que les cuisines dites linéaires facilitent la circulation. Or, les autres types de disposition sont loin d’être disqualifiés. Du moment que le schéma reste clair, lisible, le plan pourra se déployer aussi bien en I (tout en longueur, façon couloir, de manière « linéaire ») comme aussi bien en L ou encore en U. On aura même le loisir, sans que cela n’amène à comprimer l’espace toutefois, d’insérer un îlot central dans la cuisine ou de le situer de manière légèrement déportée par rapport au volet principal.

Une ligne claire

Essayons d’imaginer une composition intelligente des éléments où règnent sobriété et élégance. En pièce maîtresse, un large plan de travail, qui suit la ligne d’un pan de mur. C’est à partir de ce mouvement que se déploiera la dynamique générale de la cuisine. Dans le prolongement, vertical ou horizontal, le regard rencontre des volumes sous formes de panneaux, généralement rectangulaires mais les carrés ne sont pas gênants tant que l’on ne tombe sur aucun obstacle qui brouille la lecture du style. L’objectif est de créer et d’alimenter un effet de continuité qui va servir de fil conducteur tout en amplifiant l’espace.

Zoomons un instant sur ce qui nous apparaît comme l’élément phare, le plan de travail qui intègre dans son alignement le coin cuisson ainsi que la partie occupée par l’évier, autrement dit les fonctions principales pour préparer et faire cuire les aliments, l’essence même de la cuisine. Il est possible de le réserver à cette seule fonction ; mais y compris au sein d’un espace dit minimaliste il doit rester de la place pour la convivialité qui s’installe sans déranger. Il arrive ainsi parfois que le plan s’élargisse de manière à pouvoir faire également office de table de repas pour accueillir les convives autour d’un apéritif sur le pouce de type tapas ou un dîner version restaurant bistronomique ou gastronomique. 

Quels matériaux privilégier ? Le choix n’est pas restreint. L’utilisation de la céramique par exemple offre à ce type de réalisation toute la distinction racée attendue dans une cuisine minimaliste.

Les plans de travail en céramique permettent une infinité de textures et coloris : en plus de souligner le caractère authentique, ils présentent une grande résistance à la chaleur, aux rayures et à l’usure.

Les textures naturelles comme le bois ou la pierre ou le marbre seront bienvenues ; elles peuvent être taillées sur mesure pour venir se positionner au meilleur emplacement et épouser au mieux les lignes de votre cuisine.

On apprécie les effets de style et les reflets chaleureux que permet le marbre. Le bois, lui, a le loisir de jouer sur plusieurs tableaux. Authentique en bois massif ou panneau stratifié, le plan de travail et les façades des meubles prennent des tons clairs ou profonds en fonction de l’essence sélectionnée ; le tout est relevé à l’aide d’un vernis brut ou délicatement huilé.

Autre facette du bois qui peaufine son aspect extérieur : les finitions laquées sur panneau de bois composite : ultra brillantes ou matifiantes, selon les goûts, elles ont ce côté très gourmand quand elles flirtent avec l’aspect glossy, à croquer, et tant mieux puisque l’on est dans l’antre des délices.

Dans un esprit de compacité qui sait mettre à profit le raffinement technologique, le coin cuisson peut tirer son épingle du jeu en concentrant les fonctions : au lieu d’une hotte à prévoir au dessus du plan, la plaque assure l’aspiration des fumées et odeurs pendant qu’elle est en marche. Très discret, l’ensemble plaque et hotte intégrée ne manque pas de charme.

Quelles couleurs pour souligner encore davantage l’épure de votre cuisine parée du matériau de votre convenance ? Une tendance persistance a voulu faire du blanc la seule teinte autorisée à valoir pour représenter le mieux l’épure. Certes, c’est une couleur qui se veut élégante de distinction, mais on aurait tort de se priver d’autres coloris par manque d’inspiration. Bleu, vert, gris, parfois avec un soupçon poudré, nacré… Les teintes monochromes aident à garantir une unité visuelle, mais le côté bicolore admet des contrastes très design.

Les façades, bien alignées, peuvent tout à fait occuper les murs jusqu’au plafond. Brillantes d’élégance elles assurent leur rôle avec brio : abriter les ustensiles ainsi que les objets du quotidien bien rangés, mais cachés, quand ils ne sont pas dissimulés dans le plan de travail lui-même !

Des rangements malins pour des meubles dont les poignées qui se font très discrètes, voire disparaissent au profit de gorges qui facilitent comme si de rien n’était les manœuvres ou encore grâce au système d’ouverture et de fermeture ingénieux par simple pression.

L’électroménager joue le jeu et se décline volontiers en version encastrable pour éviter toute rupture visuelle avec l’ensemble.

Le four ou le lave-vaisselle vont se cacher derrière une façade principale ou au niveau de l’îlot central. La machine à café se niche incognito derrière une façade…

Tous les éléments de votre espace se mettent ainsi au diapason pour une cuisine qui respire l’harmonie, le style, l’élégance. La recette de l’épure a tout bon !

Texte : Corine Tellier / Carpe Diem 

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire

À Propos

Si embellir, agrandir, transformer, décorer, colorer votre Home Sweet Home est au cœur de vos préoccupations vous êtes à la bonne adresse ! 

Feuilletez le Magazine
en ligne !

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de nos dernières actualités !

 

• Inspirations déco

• Lifestyle & évasion

• Shoppings tendance

 

© 2022 – All Right Reserved. Designed and Developed by MaisonCréoles