THE PARKER PALM SPRINGS Californie

0

Partons à la découverte de cet hôtel mythique ! L’établissement de 144 chambres a pris de nombreuses identités depuis sa construction en 1959. À l’origine, cette structure emblématique fut le premier Holiday Inn de Californie. Près de 50 ans plus tard, le célèbre designer Jonathan Adler a eu la chance de réinventer l’intérieur de l’hôtel. Et il l’a fait à nouveau en 2017, en renforçant cette fois le glamour hollywoodien. Le Parker est aujourd’hui l’un des hôtels les plus extravagants de Palm Springs !

Derrière un haut mur de claustras filtrant la lumière du désert, les visiteurs découvrent un hôtel à la fois groovy, hédoniste et luxueux, mixant le style flamboyant des Seventies et la grandeur des palaces californiens. Le Parker se distingue des autres hôtels par son atypisme. C’est un endroit où vous pouvez visiter un stand de limonade et jouer à la pétanque ; où vous trouverez du savon Hermès aux côtés d’une banane en bronze de 900 livres. Cet ornement de pelouse de 2 mètres est non seulement l’élément de design préféré d’Adler sur la propriété, mais aussi sa première sculpture publique. Côté déco, au milieu de cette oasis de palmiers, se mêlent lits à baldaquins, plaids en fourrure, canapés en cuir, fauteuils en rotin, imprimés graphiques, bois et tissus aux couleurs chatoyantes. De vieilles touches hollywoodiennes ornent les murs ainsi que des inserts en céramique créés spécialement pour le Parker Palm Springs. Les salles de bains luxueuses disposent d’une collection éclectique d’équipements design. Des paysages tropicaux luxuriants conçus par Judy Kameon recouvrent l’extérieur de l’hôtel. Tantôt hippie chic, tantôt nautique, ambiance lodge africain ou inspiration marocaine… Chaque pièce est unique, chaque détail attire l’attention. Des chambres aux parties communes, en passant par les bars ou les piscines, ces espaces revendiquent une identité forte. Un charme insouciant et audacieux qui insuffle plaisir et confort. Et si vous avez besoin d’encore plus de personnalité, vous pourrez même séjourner dans la maison originale de Gene Autry (cow-boy chantant d’Hollywood) où rien que les chambres standard, uniques dans leur genre, risquent de modifier profondément l’image que vous aviez de Palm Springs.

Partager.

Répondre